Commémoration de toutes les victimes du génocide rwandais

Stèle de la commémoration du génocide rwandais - Woluwe-Saint-Pierre (Bruxelles)
 

 Stèle de la commémoration du génocide rwandais - Woluwe-Saint-Pierre (Bruxelles)

Stèle de la commémoration du génocide rwandais - Woluwe-Saint-Pierre (Bruxelles)

7  avr.   | Par Ruhumuza Mbonyumutwa. Une centaine de rwandais et quelques étrangers se sont réunis ce mercredi 06 avril 2011 à Bruxelles, afin de « commémorer toutes les victimes du génocide rwandais », à quelques pas de la stèle dédiée à la mémoire de ces dernières.

Ces commémorants répondaient à l’appel conjoint du Centre de lutte contre l’impunité et l’injustice au Rwanda coordonné par Joseph Matata ainsi qu’à celui de la société civile rwandaise représentée par Albert Rukerantare.

Par un arrêté de police adopté le 28 mars 2011, le Bourgmestre de la commune de Woluwe st-pierre , Willem Draps avait fait interdire, comme c’est le cas depuis plusieurs années, cette commémoration  en considérant que l’autorisation d’une telle commémoration par le passé avait provoqué des incidents ayant eu des « conséquences sur les relations entre la Belgique et le Rwanda et plus particulièrement entre la commune de Woluwé-Saint-Pierre et le district de Kamonyi secteur de Musambira ».

Estimant ne pas disposer d’« informations suffisamment précises pour apprécier correctement le profil de toute association privée qui demanderait de procéder à une commémoration devant la stèle », la commune s’est fixée pour règle de « n’accepter que les demandes qui émaneraient de pouvoirs de tutelle (ministère ou région bruxelloise) ou d’autorités officielles comme l’ambassade »Selon cet arrêté.

Selon un policier encadrant les manifestants, le bourgmestre avait toutefois « toléré » comme chaque année, une marche des commémmorants allant du Rond-point Montgomery jusqu’à quelques pas de la stèle protégée par un lourd dispositif policier.

Durant près de deux heures, des prières, des chants religieux  ainsi que deux discours ont accompagné ce moment du souvenir des victimes de l’horreur qui a endeuillé l’ensemble de la population rwandaise .

Lire la suite sur : JamboNews.net

 

Vous pourriez être intéressé(e)

DJIBOUTI : Trente ans après, « l’attentat du Café de Paris ». La terreur et la mort utilisées comme une arme d’outil de gestion sociale… Un crime d’État.
A la Une
0 partages22 vues
A la Une
0 partages22 vues

DJIBOUTI : Trente ans après, « l’attentat du Café de Paris ». La terreur et la mort utilisées comme une arme d’outil de gestion sociale… Un crime d’État.

Mohamed Qayaad - 20 septembre 2020

Le Jeudi 27 Septembre 1990, à 22h45, un attentat a été commis par quatre hommes arrivés à bord d’un taxi contre deux cafés de la place du…

Padre Nahimana, ou l’éloge de la médiocrité de nos élites
A la Une
0 partages3014 vues
A la Une
0 partages3014 vues

Padre Nahimana, ou l’éloge de la médiocrité de nos élites

Sylvestre Nsengiyumva - 17 septembre 2020

Un billet d'humeur de Sylvestre Nsengiyumva La rumeur saugrenue de la mort de Paul Kagame a pris naissance dans la cervelle en délire d'un prêtre rwandais "défroqué"…

Les sept raisons du fiasco du mini-sommet avorté de Goma
A la Une
0 partages694 vues
A la Une
0 partages694 vues

Les sept raisons du fiasco du mini-sommet avorté de Goma

Jean-Jacques Wondo - 14 septembre 2020

Annoncé en grande pompe par la Présidence congolaise, ses organes de presse et de communication, ainsi que les médias congolais, le mini-sommet des chefs d’Etat de la…

Les plus populaires de cette catégorie