Gabon: Pression pour le refoulement des expatriés en situation irrégulière

Libreville, Gabon – Le porte-parole de l’Organisation nationale des employés du pétrole au Gabon (ONEP), Arnauld Engandji, a déploré ‘l’énorme retard’ pris dans le recensement des employés expatriés en situation irrégulière en vue de leur expulsion du territoire gabonais ‘au plus tard à la date du 12 avril convenue avec le gouvernement’, a appris la PANA vendredi de source officielle. ‘Le recensement de cette main-d’œuvre étrangère illégale a pris énormément du retard. Sur 140 entreprises dans le secteur pétrolier, 50 ont transmis des dossiers, 25 ont été traités dont 14 dossiers étaient jugés irrecevables’, a révélé M.  Engandji.

Après 4 jours de grève qui ont occasionné des pénuries de carburant et des pertes estimées à près de 60 milliards de FCFA, le syndicat des employés locaux du pétrole avait obtenu du gouvernement l’assurance que la main-d’œuvre étrangère en situation irrégulière serait refoulée.

Selon l’ONEP, parmi les 3.000 employés non-Gabonais du secteur, quelque 1.300 ne respecteraient pas le règlement, qu’il s’agisse de la limite d’âge (60 ans) ou du renouvellement des visas.

Pana 16/04/2011

 

Vous pourriez être intéressé(e)

Kigali/Rwanda : des enfants de la rue brûlés vifs dans des égouts de la capitale
A la Une
0 partages19403 vues2
A la Une
0 partages19403 vues2

Kigali/Rwanda : des enfants de la rue brûlés vifs dans des égouts de la capitale

Emmanuel Neretse - 3 mai 2017

Rwanda. Horreur à Kigali, cynisme à Bruxelles [caption id="attachment_4875" align="alignleft" width="250"] Des restes effets personnels des enfants brûlés vifs[/caption] En date du 28 avril 2017, les services…

Niger : l’opposant Hama Amadou condamné à un an de prison ferme
A la Une
0 partages206 vues
A la Une
0 partages206 vues

Niger : l’opposant Hama Amadou condamné à un an de prison ferme

Echos d'Afrique - 24 avril 2017

Ancien candidat à la présidentielle du Niger, Hama Amadou a été condamné lundi 13 mars 2017 à un an de prison ferme pour une affaire de trafic d’enfants.…

Par « excès de zèle » l’ambassadeur Olivier Nduhungirehe se rend coupable de « minimisation du génocide tutsi »
A la Une
0 partages1438 vues
A la Une
0 partages1438 vues

Par « excès de zèle » l’ambassadeur Olivier Nduhungirehe se rend coupable de « minimisation du génocide tutsi »

Emmanuel Neretse - 18 avril 2017

La période de commémoration du génocide rwandais offre l’occasion aux représentants du régime dictatorial de Paul Kagame à l’étranger d’exploiter honteusement ce drame dont il est le…

Les plus populaires de cette catégorie