Sénégal: Le Prix Kéba Mbaye pour l’éthique remis au président du Mali

Dakar, Sénégal – Le Prix Kéba Mbaye pour l’éthique a été remis samedi après-midi à Dakar au président du Mali, Amadou Toumani Touré, au cours d’une cérémonie présidée par le chef de l’Etat du Sénégal, Abdoulaye Wade. Premier lauréat de ce prix le président Touré a été choisi par le jury pour son «engagement pour la paix et le dialogue et ses actions en faveur de l’enfance déshéritée». Le prix, qui sera décerné tous les deux ans, est doté d’une médaille, d’un diplôme et d’une enveloppe financière de 6,5 millions de francs CFA, soit environ 13.000 dollars américains. S’exprimant au cours de la cérémonie, le président Wade a qualifié le récipiendaire d’homme «remarquable et remarqué pour les qualités extraordinaires qu’il a manifestées durant toute sa vie».

Il a également rendu hommage au juge Kéba Mbaye, encourageant les membres de la fondation qui porte son nom à chercher «des vertueux dans toutes les professions».

«Cela amènera beaucoup de personnes à s’arrêter et à réfléchir. Kéba Mbaye est et doit rester un modèle pour la jeunesse», a ajouté le président sénégalais.

De son côté, le président Touré a déclaré que ce prix prolongeait la longue amitié entre les peuples sénégalais et malien.

«Cette cérémonie du remise du Prix Kéba Mbaye prolonge la longue liste des événements qui permettent aux Sénégalais et Maliens de célébrer la fraternité et les liens multiples qui unissent les deux pays», a-t-il dit.

«Kéba Mbaye est un artisan de cette construction fondée sur le sang entre le Sénégal et le Mali. Lui, le natif de Kaolack, dans le Saloum, qui a lié son destin avec une fille de Ségou, au Mali», a ajouté le président malien.

«La simplicité et l’effacement de Kéba Mbaye sont des leçons que nous devons enseigner à la génération actuelle», a-t-il poursuivi.

Il a affirmé que ce n’est pas «symbolique, mais c’est l’un des cadeaux les plus importants» qu’il a reçus.

«Les 6,5 millions de francs CFA que j’ai reçus, je vais les partager entre les enfants du Sénégal et du Mali pour la construction de jardins d’enfants, d’hôpitaux, et autres», a déclaré le président Touré.

Le juge Kéba Mbaye (1924-2007) a été l’un des rédacteurs de la Charte africaine des droits de l’homme et des peuples (CADHP) et des actes de l’Organisation pour l’harmonisation du droit des affaires en Afrique (OHADA).

Il a été le premier président de la Cour suprême du Sénégal de 1964 à 1982, et de président du Conseil constitutionnel du Sénégal de 1990 à 1993.

Il a été également vice-président de la Cour internationale de justice de la Haye et vice-président du Comité international olympique (CIO) dont il a créé le comité d’éthique et le tribunal arbitral du sport.

Pana 17/04/2011

 

 

Vous pourriez être intéressé(e)

Djibouti : un Etat tortionnaire par excellence.
A la Une
0 partages252 vues
A la Une
0 partages252 vues

Djibouti : un Etat tortionnaire par excellence.

Mohamed Qayaad - 8 juillet 2020

Un état peut durer longtemps avec l’infidélité, mais durera point avec l’injustice. Ce combat, l’état dictatorial djiboutien l’a perdu depuis longtemps et il le sait d’où son…

Vient de paraître :  « Rwanda Violences et alternance démocratique »
A la Une
0 partages635 vues
A la Une
0 partages635 vues

Vient de paraître : « Rwanda Violences et alternance démocratique »

Echos d'Afrique - 2 juillet 2020

L’histoire politique du Rwanda est jalonnée de violences dont les répercussions ne cessent de se montrer au grand jour. Qu’il suffise de penser à la destitution de…

Rwanda : la liste des hautes personnalités les plus corrompues enfin dévoilée
A la Une
0 partages11723 vues
A la Une
0 partages11723 vues

Rwanda : la liste des hautes personnalités les plus corrompues enfin dévoilée

Jane Mugeni - 30 juin 2020

Le 26 juin 2020, le président Kagame a présidé une réunion des hauts cadres du Front Patriotique Rwandais (FPR, parti au pouvoir). Il a publiquement fustigé des…

Les plus populaires de cette catégorie