Bénin : Barack Obama invite Yayi à la Maison Blanche

Les dirigeants d’Afrique et du monde reconnaissent définitivement Boni Yayi comme le Président de la République du Bénin. Après les grandes tendances de l’élection présidentielle proclamées par la CENA, les résultats provisoires et définitifs de la Cour Constitutionnelle confirmant la réélection de Boni Yayi au 1er tour par K.0 à la présidentielle du 13 Mars, le monde entier se plie devant le verdict des urnes et reconnait le président élu comme président légal et légitime du Bénin.

A la suite du Président Français Nicolas Sarkozy, de L’Union Européenne, du SG/ONU, Ban Ki Moon, le premier dirigeant du monde, Barack Obama, Président des Etats Unis d’Amérique vient de prendre acte de la réélection du Chef de l’Etat. Après le congrès Américain, la Maison Blanche reconnait comme seul et unique élu à l’issue du scrutin le Dr Boni Yayi.

Ainsi, sur instruction du Président Américain, la Secrétaire d’Etat des Etats Unis d’Amérique, Hillary Rodham Clinton a, au nom des Etats Unis d’Amérique, adressé officiellement les félicitations de la première puissance mondiale au Bénin, considéré comme le laboratoire de la démocratie en Afrique.

« Je félicite le peuple du Bénin pour avoir, une fois encore, exercé son droit en choisissant, en toute liberté et en toute transparence, leur propre gouvernement », s’est réjoui la Cheftaine de la diplomatie américaine avant d’assurer l’administration de Boni Yayi que la Maison Blanche est prête à continuer à travailler avec elle. « Les Etats-Unis d’Amérique sont prêts à travailler en partenariat avec les leaders qui s’engagent à pratiquer et promouvoir les principes fondamentaux de la démocratie, du développement et de bonne gouvernance », a-t-elle rassuré.

Selon des sources concordantes, en appelant pour s’assurer que le Chef de l’Etat Béninois a accusé bonne réception du courrier diplomatique du Président Américain, la Maison Blanche a réitéré ses vives félicitations à Boni Yayi.

Pour marquer le soutien total du Président Américain à la démocratie béninoise, la Maison Blanche aurait même adressé une invitation pour une visite officielle aux USA du Président élu de la République du Bénin. Ce message de félicitation du Chef de la plus grande puissance du monde vient couronner les messages de félicitations que plusieurs autres dirigeants du monde et de l’Afrique ont déjà adressés pour saluer la réélection de Dr Boni Yayi à la tête du Bénin pour un nouveau mandat de cinq ans.

Signe palpable de l’efficacité de la diplomatie béninoise, les dirigeants africains dont notamment le Président de la République de Gabon, Ali Bongo Ondimba, ses homologue sénégalais Abdoulaye Wade, togolais Faure Gnassingbé, Sierra léonais, Nigérian, Burkinabé, Malien, etc. se sont inclinés devant les résultats des urnes tels que proclamés par la Cour Constitutionnelle avant de congratuler leur homologue réélu.

Gérard AGOGNON

Jalome news/Publié le 18 avril 2011.

 

Vous pourriez être intéressé(e)

Kigali/Rwanda : des enfants de la rue brûlés vifs dans des égouts de la capitale
A la Une
0 partages19589 vues2
A la Une
0 partages19589 vues2

Kigali/Rwanda : des enfants de la rue brûlés vifs dans des égouts de la capitale

Emmanuel Neretse - 3 mai 2017

Rwanda. Horreur à Kigali, cynisme à Bruxelles [caption id="attachment_4875" align="alignleft" width="250"] Des restes effets personnels des enfants brûlés vifs[/caption] En date du 28 avril 2017, les services…

Niger : l’opposant Hama Amadou condamné à un an de prison ferme
A la Une
0 partages218 vues
A la Une
0 partages218 vues

Niger : l’opposant Hama Amadou condamné à un an de prison ferme

Echos d'Afrique - 24 avril 2017

Ancien candidat à la présidentielle du Niger, Hama Amadou a été condamné lundi 13 mars 2017 à un an de prison ferme pour une affaire de trafic d’enfants.…

Par « excès de zèle » l’ambassadeur Olivier Nduhungirehe se rend coupable de « minimisation du génocide tutsi »
A la Une
0 partages1467 vues
A la Une
0 partages1467 vues

Par « excès de zèle » l’ambassadeur Olivier Nduhungirehe se rend coupable de « minimisation du génocide tutsi »

Emmanuel Neretse - 18 avril 2017

La période de commémoration du génocide rwandais offre l’occasion aux représentants du régime dictatorial de Paul Kagame à l’étranger d’exploiter honteusement ce drame dont il est le…

Les plus populaires de cette catégorie