Kadhafi n’est pas Lumumba !

Kadhafi/photo Reflets-info

Kadhafi/photo Reflets-info

Kadhafi/photo Reflets-info

Le dirigeant libyen n’est pas un héros ! C’est un dictateur mégalomane qui asservit son peuple depuis près de 42 longues années et qui a gaspillé les ressources de son pays sous-peuplé en projets et en aventures inutiles. En Libye, avant l’insurrection, il n’y avait pas d’opposants : ils étaient soit morts, soit en prison, soit en exil. Kadhafi est l’homme qui a utilisé les pétrodollars de son pays pour financer des groupes armés dans le monde entier, depuis l’Irlande jusqu’aux Philippines, sans oublier la République Démocratique du Congo, où il a fourni armes et argent à des seigneurs de la guerre ituriens (entre autres).

En Afrique, il a soutenu les dictateurs les plus sanglants, les plus indignes, tels qu’Idi Amin Dada en Ouganda, allant même jusqu’à y envoyer un contingent de plusieurs milliers d’hommes en 1978-79 (qui se fit d’ailleurs décimer par les troupes tanzaniennes). Kadhafi est l’homme qui a ensanglanté le Tchad pendant les années 70 et 80. Après avoir annexé une partie de son territoire (la bande d’Aouzou), il a joué avec les chefs rebelles comme avec des pions sur un échiquier, et a fini par envahir le pays, le plongeant dans une guerre sans fin et causant la destruction de sa capitale. Là comme en Ouganda, il finit par se faire humilier par une armée de gueux, ces derniers allant jusqu’à détruire l’une de ses bases en territoire libyen, sous la conduite d’Hassan Djamous.

Kadhafi est l’homme qui a armé et financé les groupes armés africains les plus infâmes, tels que celui de Foday Sankoh en Sierra Leone (rendu célèbre par la manière dont il coupait à la machette les mains et les bras des paysans terrorisés). Kadhafi est le dirigeant arabe qui rêvait de succéder à Nasser en créant l’unité arabe sous sa direction. Mais là encore, ce ne furent qu’humiliations et désillusions. Ses frères arabes le considérèrent comme un chien fou et toutes ses tentatives échouèrent. Egypte, Syrie, Soudan, Tunisie et Maroc : tous ces pays le rejetèrent.

Ce sont ces désillusions arabes qui l’amenèrent à se tourner vers l’Afrique, se rappelant tout à coup que la Libye n’était pas qu’arabe mais aussi africaine. Il se mit alors à s’imaginer président des Etats-Unis d’Afrique, voire même roi des rois africains. Ses pétrodollars s’écoulèrent dans des projets fumeux, accompagnés par une rhétorique unitaire qui put séduire certains jeunes Africains, surtout ceux qui vivaient loin de la Libye ou qui étaient trop jeunes pour se rappeler les méfaits décrits plus haut. Mais là encore, il y a une grande différence entre le discours et les faits. Ces derniers, ce sont les pogroms sanglants qui eurent lieu en Libye, à plusieurs reprises, contre les travailleurs immigrés d’Afrique subsaharienne. De véritables chasses à l’homme eurent lieu dans les rues des villes libyennes, faisant des milliers de morts.

J’ai d’ailleurs consacré un chapitre aux méfaits africains de Kadhafi dans mon deuxième livre, « Chroniques africaines de guerres et d’espérance », paru en 2006, et encore un autre dans mon dernier livre, qui vient de sortir chez le même éditeur (Persée):   « Nouvelles Chroniques d’un ailleurs pas si lointain – Réflexions d’un humanitaire engagé ».  J’ai toujours condamné les ingérences occidentales, tant en Afrique qu’ailleurs. Je me suis aussi opposé, avec tant d’autres, à la guerre en Irak. Mais en ce qui concerne la Libye, je ne peux que me réjouir que l’on n’ait pas laissé les courageux insurgés libyens se faire massacrer par la soldatesque de Kadhafi.

Hervé Cheuzeville, 20 mars 2011


 

Vous pourriez être intéressé(e)

Vers l’effondrement de la RDC ?
A la Une
0 partages453 vues
A la Une
0 partages453 vues

Vers l’effondrement de la RDC ?

Echos d'Afrique - 7 juin 2017

L'article ci-après a été rédigé par Andrew Korybko, un  commentateur politique américain et publié sur le site Katehon.com. Sa traduction en français a été publiée sur lesakerfrancophone.fr. L'idée générale est que…

Kigali/Rwanda : des enfants de la rue brûlés vifs dans des égouts de la capitale
A la Une
0 partages20046 vues2
A la Une
0 partages20046 vues2

Kigali/Rwanda : des enfants de la rue brûlés vifs dans des égouts de la capitale

Emmanuel Neretse - 3 mai 2017

Rwanda. Horreur à Kigali, cynisme à Bruxelles [caption id="attachment_4875" align="alignleft" width="250"] Des restes effets personnels des enfants brûlés vifs[/caption] En date du 28 avril 2017, les services…

Niger : l’opposant Hama Amadou condamné à un an de prison ferme
A la Une
0 partages287 vues
A la Une
0 partages287 vues

Niger : l’opposant Hama Amadou condamné à un an de prison ferme

Echos d'Afrique - 24 avril 2017

Ancien candidat à la présidentielle du Niger, Hama Amadou a été condamné lundi 13 mars 2017 à un an de prison ferme pour une affaire de trafic d’enfants.…

Les plus populaires de cette catégorie