FIFA: Un prince qatari cherche le soutien du Rwanda pour sa candidature

Africa Sport(rouge)/APR-photo Imvaho nshya 2004
Africa Sport(rouge)/APR-photo Imvaho nshya 2004

Match Africa Sport(rouge)/APR-photo Imvaho nshya 2004

Football – Le président de la Confédération asiatique de football (AFC, sigle en anglais), le prince Mohamed Bin Hammam du Qatar, cherche le soutien du Rwanda pour sa candidature à la tête de la FIFA. S’exprimant après un entretien avec le Premier ministre rwandais, Bernard Makuza, il a déclaré à la presse qu’il avait l’intention de postuler pour la présidence de la FIFA. ‘Je pense qu’il y a beaucoup de changements à opérer dans l’administration de la FIFA. En qualité de responsable, j’aimerais, dans le cas où je serais élu, apporter beaucoup d’innovations afin que le football rwandais puisse aller de l’avant pour atteindre le niveau international souhaité’, a affirmé le prince Bin Hammam qui dirige l’AFC depuis 2002.

Le prince est arrivé au Rwanda en provenance de la République centrafricaine.

L’actuel président de la FIFA, le Suisse Joseph Sepp Blatter, est désigné comme un proche du président du Rwanda, Paul Kagame.

L’élection du président de la FIFA se déroulera à Zurich, en Suisse, le 1er juin prochain à l’occasion du 61ème congrès de l’organisation, rappelle-t-on.

Le pince Hammam a mené la campagne qui a conduit à la désignation de son pays pour organiser la phase finale de la Coupe du monde de football de 2022.

Pana 22/04/2011

 

Vous pourriez être intéressé(e)

Pourquoi il est illusoire de s’obstiner à continuer de croire qu’une « pacification des mémoires » avec l’Algérie et le Rwanda est possible
A la Une
0 partages87 vues
A la Une
0 partages87 vues

Pourquoi il est illusoire de s’obstiner à continuer de croire qu’une « pacification des mémoires » avec l’Algérie et le Rwanda est possible

Bernard Lugan - 17 avril 2021

Emmanuel Macron s’obstine à refuser de voir que la France, l’Algérie et le Rwanda ne parlent pas de la même chose quand est évoquée la question mémorielle.…

Relations France-Rwanda. La tête de Madame Agathe Kanziga la veuve du Président Juvénal Habyarimana proposée par Vincent Duclert  et Alain Gauthier comme monnaie d’échange.
A la Une
0 partages1108 vues
A la Une
0 partages1108 vues

Relations France-Rwanda. La tête de Madame Agathe Kanziga la veuve du Président Juvénal Habyarimana proposée par Vincent Duclert  et Alain Gauthier comme monnaie d’échange.

Emmanuel Neretse - 16 avril 2021

Depuis son accession au pouvoir en 2017, Emmanuel Macron a inscrit dans ses priorités l'amélioration des relations entre la France et le régime en place au Rwanda…

Les autres clés du Rapport Duclert – Étayant d’urgence à la fois le régime rwandais et le globalisme made in USA
A la Une
0 partages452 vues
A la Une
0 partages452 vues

Les autres clés du Rapport Duclert – Étayant d’urgence à la fois le régime rwandais et le globalisme made in USA

Joan Carrero - 13 avril 2021

L’objectif du rapport commandé à la commission présidée par Vincent Duclert semble clair. Selon les mots d’Emmanuel Macron lui-même, un “rapprochement” entre la France et le Rwanda…

Les plus populaires de cette catégorie