Rwanda : Crise au sein du parti FDU. Un règlement judiciaire semble le plus approprié

Eugène Ndahayo et Victoire Ingabire le 9-10-2010 à Bruxelles
Eugène Ndahayo et Victoire Ingabire le 9-10-2010 à Bruxelles

Eugène Ndahayo et Victoire Ingabire le 9-10-2010 à Bruxelles - O tempora, o mores !*

Le communiqué diffusé à partir de Kigali le 26 avril 2011 et signé de Monsieur Boniface Twagirimana , Vice-Président du Comité provisoire du parti FDU-Inkingi, nous ouvre les yeux sur une voie possible pour mettre fin à la cacophonie au sein des organes dirigeants de ce Parti.

Tout a commencé début 2011 quand subitement certains anciens membres du comité exécutif, menés par  Eugène Ndahayo ont décrété que le parti était revenu en exil contrairement à la décision prise le 09/01/2010 d’aller implanter le Parti FDU-Inkingi au Rwanda, décision qui fut à la base du retour au Rwanda de la Présidente du Parti Madame Victoire Ingabire en janvier 2010 après 16 ans d’exil. A cette date tous les organes du Parti à l’étranger furent dissous. Mais depuis Février 2011, E. Ndahayo continue de publier des communiqués au nom des FDU signés sous différents titres dont celui du 1° vice- président, alors qu’en date du 08 Avril 2010 il avait soutenu sans réserve le Comité Exécutif provisoire mis en place au Rwanda le 12 Mars 2010. Or le titre qu’Eugène Ndahayo s’attribue n’existe pas dans cette structure.

Dans le communiqué du 26 avril 2011, nous apprenons qu’au Rwanda même quelques aventuriers ont tenté de se substituer au comité exécutif provisoire, au grand dam de Victoire Ingabire elle-même. Y aurait-il manipulation ou s’agit-il de simple coïncidence ? La démarche semble pourtant la même que celle de Ndahayo en Europe.

Seulement voilà : contrairement à l’embarras et à l’impuissance du comité de coordination dirigé par Nkiko Nsengimana face à la tentative de coup de force, d’usurpation de titre et à l’utilisation abusive des Logo du parti par Eugène Ndahayo, le comité exécutif provisoire du parti à Kigali n’a pas tardé à saisir la justice pour qu’elle ordonne aux dissidents d’arrêter les actions de nuisance. Un des avocats de Victoire Ingabire, Maître Gashabana aurait en effet signifié officiellement aux dissidents de cesser d’agir au nom du parti FDU sous peine de poursuites judiciaires.

En toute logique, le comité exécutif provisoire, seul organe légitime pour parler au nom du parti, ne devrait pas s’arrêter là. Il devrait aussi saisir la justice compétente (en France ou en Belgique), pour demander à Ndahayo de cesser de continuer à agir au nom du comité exécutif du parti qui est au Rwanda. La question est de savoir si les avocats du parti FDU au Rwanda peuvent saisir la justice française ou belge contre Eugène Ndahayo et ses complices. Les juristes peuvent éclairer notre lanterne. Mais nous espérons qu’on en arrivera pas là et que Eugène Ndahayo ne va pas continuer à se ridiculiser en faisant la politique virtuelle à partir de Lyon et en se réclamant 1ier vice président du parti qu’il a lui-même envoyé au Rwanda où se trouve le véritable vice-président. Ne serait-il pas mieux de rejoindre ses collègues au Rwanda pour affronter les vrais problèmes sur terrain et tenter de mériter le leadership en remplacement de celle qu’on surnomme déjà la «Aung San Suu Kyi » rwandaise ?

EdA Press

Vidéo: Victoire Ingabire en prison au Rwanda

* Expression du jourO tempora, o mores ! : Ô temps, ô mœurs ! (Cicéron, Catilinaires,I,1) ,   « autres temps, autres mœurs », « quelle époque! quelles mœurs! » . Exclamation par laquelle Cicéron s’élève contre la perversité des hommes de son temps.

 

Vous pourriez être intéressé(e)

Kigali/Rwanda : des enfants de la rue brûlés vifs dans des égouts de la capitale
A la Une
0 partages19625 vues2
A la Une
0 partages19625 vues2

Kigali/Rwanda : des enfants de la rue brûlés vifs dans des égouts de la capitale

Emmanuel Neretse - 3 mai 2017

Rwanda. Horreur à Kigali, cynisme à Bruxelles [caption id="attachment_4875" align="alignleft" width="250"] Des restes effets personnels des enfants brûlés vifs[/caption] En date du 28 avril 2017, les services…

Niger : l’opposant Hama Amadou condamné à un an de prison ferme
A la Une
0 partages225 vues
A la Une
0 partages225 vues

Niger : l’opposant Hama Amadou condamné à un an de prison ferme

Echos d'Afrique - 24 avril 2017

Ancien candidat à la présidentielle du Niger, Hama Amadou a été condamné lundi 13 mars 2017 à un an de prison ferme pour une affaire de trafic d’enfants.…

Par « excès de zèle » l’ambassadeur Olivier Nduhungirehe se rend coupable de « minimisation du génocide tutsi »
A la Une
0 partages1478 vues
A la Une
0 partages1478 vues

Par « excès de zèle » l’ambassadeur Olivier Nduhungirehe se rend coupable de « minimisation du génocide tutsi »

Emmanuel Neretse - 18 avril 2017

La période de commémoration du génocide rwandais offre l’occasion aux représentants du régime dictatorial de Paul Kagame à l’étranger d’exploiter honteusement ce drame dont il est le…

Les plus populaires de cette catégorie