Rwanda-Congo : sans le HCR, les réfugiés s’organisent

Réfugiés du camp de Kintele, 22 avril 2011Depuis plusieurs années les réfugiés rwandais du camp de kintélé(Congo-Brazzaville) ne reçoivent plus d’aide du HCR car d’après ce dernier, au Rwanda il n’y aurait plus d’insécurité.

Après un périple à pied de plus de 5000 km, près de quatre mille rwandais ont trouvé refuge à Kintélé, une petite bourgade à 40 km de Brazzaville.

Les rwandais ayant trouvé refuge au camp de Kintélé sont obligés de se débrouiller pour subvenir à leurs besoins les plus élémentaires. Ceux qui sont valides et débrouillards ont pu trouver un travail dans la ville de Brazzaville quant aux autres ils se contentent de vendre du charbon de bois qu’ils conditionnent en fagots ou en paquets et qu’ils vendent à des intermédiaires qui les transportent en ville.

Malgré toutes ces difficultés rencontrées, les gens du camp ont su s’organiser pour mettre sur pied une école primaire. Cette école est encadrée par des réfugiés ayant un bon niveau de formation acquis au Rwanda. En effet beaucoup des instituteurs dans cette école ont fait des études universitaires.

D’après les témoignages que l’on a pu recueillir, l’école primaire du camp de Kintélé est réputée être de très bon niveau au point que même des enfants congolais des alentours y viennent, car plus efficace que beaucoup d’écoles publiques de la région.

spaghetti SolidairPour les enfants réfugiés, l’enseignement s’arrête au niveau du primaire. En effet au camp il n’y a pas d’école secondaire, et les seules écoles secondaires disponibles sont en ville, c’est-à-dire à une très grande distance du camp de Kintelé. Les enfants se retrouvent donc dans l’impossibilité de poursuivre leur scolarité. La seule solution envisageable pour ces enfants, c’est d’avoir une famille qui puisse les héberger et cela est pratiquement impossible pour beaucoup.

L’école primaire quant à elle, manque cruellement de moyens financiers depuis que le HCR a coupé les vivres et cela au mépris total de la convention de Genève de 1951 relative au statut de réfugié et qui lui donne mandat pour assister les réfugiés.

Les élèves n’ont pas de manuels scolaires, où ceux qui ont eu la chance d’hériter de leurs ainés des manuels scolaires qui datent de l’époque où le HCR finançait l’école, ont des manuels en lambeaux !

Vu la grande précarité dans laquelle se trouvent leurs parents, ces enfants n’ont pas de matériel scolaire même le plus basique (cahier, Bic, ardoise…) et la qualité de l’enseignement s’en ressent.

Dans un but d’aider ces enfants un groupe de jeunes rwandais habitants en Belgique se mobilise depuis quelques années pour récolter des fonds. Pour ce faire, ils organisent ce 07 mai 2011, une soirée spaghetti, à laquelle ils convient le plus large public possible, qu’il soit rwandais et non rwandais.

L’entièreté des bénéfices de cette soirée sera reversée au pouvoir organisateur de l’école primaire de Kintélé.

Doreen Uwineza
Jambonews.net

Pour plus d’informations ou donations, cliquez ici:

spaghetti Solidair 

 

 

Vous pourriez être intéressé(e)

Les Congolais seraient-ils dans une traversée du désert ?
A la Une
0 partages232 vues
A la Une
0 partages232 vues

Les Congolais seraient-ils dans une traversée du désert ?

Patrick Mbeko - 14 août 2017

[caption id="attachment_4982" align="alignleft" width="470"] Sindika Dokolo/photo https://actualite.cd[/caption] Dans l’une de ses chansons (Feu de l’amour), l’artiste JB Mpiana aborde la question du rapport du Kinois — et…

La FIDH se ravise-t-elle au sujet de Paul Kagame?
A la Une
0 partages1114 vues
A la Une
0 partages1114 vues

La FIDH se ravise-t-elle au sujet de Paul Kagame?

Charles Onana - 12 août 2017

[caption id="attachment_4966" align="alignleft" width="300"] photo ingeta.com[/caption] En plus, on n'a pas le temps de faire ce genre de chose, il faut d'abord chercher à gagner sa croûte,…

La presse locale n’en parle pas beaucoup : le feu et le sang au Kenya après les élections présidentielles
A la Une
0 partages351 vues
A la Une
0 partages351 vues

La presse locale n’en parle pas beaucoup : le feu et le sang au Kenya après les élections présidentielles

Echos d'Afrique - 12 août 2017

Soi-disant pour ne pas mettre de l'huile sur le feu la presse kenyanne reste réservée sur ce qui se passe après les élections présidentielles. La consigne est…

Les plus populaires de cette catégorie