Un des témoins de la naissance du Rwanda indépendant n’est plus

Colonel Louis-François Vanderstraeten /1919-2011

Le Colonel Louis-François Vanderstraeten qui créa et commanda la Garde Nationale du Rwanda de 1960 à 1963 est décédé à Bruxelles le 22 avril 2011 à l’âge de 92 ans.

Il était né en 1919 et avait directement embrassé la carrière militaire après ses études secondaires en entrant à l’Ecole Royale Militaire. Pendant la deuxième guerre mondiale, il participa comme chef de peloton aux opérations de libération de la Belgique. Il poursuivra sa carrière militaire au Congo belge au sein de la Force Publique où il commanda entre autres l’Ecole des Sous-Officiers de Kananga.

En 1960, il reçut la mission de mettre sur pied une Garde Nationale pour le Rwanda alors en pleine tourmente. Il s’acquittera efficacement de sa mission de telle sorte qu’en juin 1963, il remettra à l’officier rwandais le plus gradé, le capitaine Habyarimana Juvénal, une Garde Nationale bien organisée, disciplinée et motivée pour la défendre la toute jeune République Rwandaise.

De retour en Belgique en 1964, il occupera diverses fonctions dans les Etats-majors et se retirera définitivement de l’armée en 1974. Il ne restera pas inactif dans la vie civile. En 1983, il défendra une thèse de doctorat à l’Université Libre de Bruxelles intitulée : « De la Force Publique à l’Armée nationale congolaise. Histoire d’une mutinerie. Juillet 1960 », qui fut primée et publiée par l’Académie Royale de Belgique en 1985. Parallèlement il fut Président du Cercle des anciens officiers …

L’Eglise saint Jacques de la Place Royale était comble ce 29 avril au moment de prier pour ce Grand Homme avant de l’accompagner à son dernier demeure.

Les Rwandais et en particulier les anciens de la Garde Nationale et des Forces Armées Rwandaises auxquelles elle a donné naissance saluent la mémoire de ce Chef Militaire qui avait mis sur pied un corps qui fut pendant plus de 30 ans la fierté et le bouclier du menu peuple rwandais. Au revoir Mon Colonel !
Emmanuel Neretse

 

 

 

Vous pourriez être intéressé(e)

DJIBOUTI : Trente ans après, « l’attentat du Café de Paris ». La terreur et la mort utilisées comme une arme d’outil de gestion sociale… Un crime d’État.
A la Une
0 partages350 vues
A la Une
0 partages350 vues

DJIBOUTI : Trente ans après, « l’attentat du Café de Paris ». La terreur et la mort utilisées comme une arme d’outil de gestion sociale… Un crime d’État.

Mohamed Qayaad - 20 septembre 2020

Le Jeudi 27 Septembre 1990, à 22h45, un attentat a été commis par quatre hommes arrivés à bord d’un taxi contre deux cafés de la place du…

Padre Nahimana, ou l’éloge de la médiocrité de nos élites
A la Une
0 partages3089 vues
A la Une
0 partages3089 vues

Padre Nahimana, ou l’éloge de la médiocrité de nos élites

Sylvestre Nsengiyumva - 17 septembre 2020

Un billet d'humeur de Sylvestre Nsengiyumva La rumeur saugrenue de la mort de Paul Kagame a pris naissance dans la cervelle en délire d'un prêtre rwandais "défroqué"…

Les sept raisons du fiasco du mini-sommet avorté de Goma
A la Une
0 partages711 vues
A la Une
0 partages711 vues

Les sept raisons du fiasco du mini-sommet avorté de Goma

Jean-Jacques Wondo - 14 septembre 2020

Annoncé en grande pompe par la Présidence congolaise, ses organes de presse et de communication, ainsi que les médias congolais, le mini-sommet des chefs d’Etat de la…

Les plus populaires de cette catégorie