Simone Gbagbo auditionnée par la justice ivoirienne

Gbagbo et Simone

Jeuneafrique.com. Comme son mari, Simone Gbagbo a été entendue sans ses avocats par le procureur d’Abidjan, dans le cadre d’une enquête préliminaire de la justice ivoirienne. Les auditions d’autres responsables de l’ancien régime doivent se poursuivre à Katiola.

Le procureur de la République d’Abidjan, Simplice Kouadio Koffi a auditionné Simone Gbagbo à Odienné, dans le nord-est de la Côte d’Ivoire, où elle est assignée à résidence. Mais rien ne permet d’affirmer que celle-ci, qui a trouvé refuge dans la prière depuis l’arrestation de son mari, le 11 avril dernier, s’est exprimée. « Elle a été entendue aujourd’hui, sans la présence de ses avocats », a simplement déclaré le procureur.

Lesdits avocats, Mes Jacques Vergès et Marcel Ceccaldi, avaient été refoulés vendredi à l’aéroport d’Abidjan, faute de visas en règle. Ils n’ont donc pas pu assister non plus à l’audition de Laurent Gbagbo samedi à Korhogo (nord), où il se trouve en résidence surveillée. Et ne se sont pas privés de dénoncer un « piège » et une « violation des droits de la défense » à leur retour à Paris vendredi soir, demandant un report de l’audition jusqu’à leur arrivée. Mais Simplice Kouadio Koffi avait indiqué que « la présence des avocats, si elle est souhaitable, n’est pas obligatoire ».

Le procureur à Katiola

L’ex-couple présidentiel a été entendu dans le cadre d’une enquête préliminaire portant sur la crise née de la contestation du scrutin présidentiel du 28 novembre 2010, au cours de laquelle 3 000 personnes ont trouvé la mort, selon les autorités. Des accusations d’exactions, de concussion et d’appels à la haine pèsent notamment contre les Gbagbo.

Le procureur devait se rendre lundi à Katiola (centre), où sont assignées en résidence plusieurs personnalités de l’ancien régime. Au total, quelque 200 personnes doivent être entendues, d’ici la fin du mois de juin, selon le ministère de la Justice. (avec AFP)

Lire l’article sur Jeuneafrique.com : Simone Gbagbo auditionnée par la justice ivoirienne | Jeuneafrique.com – le premier site d’information et d’actualité sur l’Afrique

 

 

Vous pourriez être intéressé(e)

Les partis au pouvoir, protecteurs et opposants des présidents africains
A la Une
0 partages39 vues
A la Une
0 partages39 vues

Les partis au pouvoir, protecteurs et opposants des présidents africains

Carole Kouassi - 20 février 2018

Les présidents africains sont-ils inoxydables comme s'en est convaincue l'imagerie populaire ? Les développements de ces derniers mois prouvent que derrière la toute-puissance présumée de certains chefs…

GÉNOCIDE DES TUTSI : HOLD UP DÉCISIONNEL À L’ASSEMBLÉE GÉNÉRALE DE L’ONU!
A la Une
0 partages70 vues
A la Une
0 partages70 vues

GÉNOCIDE DES TUTSI : HOLD UP DÉCISIONNEL À L’ASSEMBLÉE GÉNÉRALE DE L’ONU!

Echos d'Afrique - 18 février 2018

L’ONU a décidé de faire du 07 avril une « Journée internationale de réflexion sur le génocide des Tutsis au Rwanda en 1994 », sans qu’aucun consensus ne se…

Rwanda. Impunité et traitement spécial pour le régime du FPR de Paul Kagame
A la Une
0 partages2522 vues
A la Une
0 partages2522 vues

Rwanda. Impunité et traitement spécial pour le régime du FPR de Paul Kagame

Emmanuel Neretse - 13 février 2018

La « communauté internationale » s’autoculpabilise, non pas pour avoir abandonné les Tutsi, mais bien pour avoir permis qu’une catastrophe annoncée s’abatte sur le pays et le peuple rwandais.…

Les plus populaires de cette catégorie