Rwanda/Nouveau gouvernement : Muligande est dehors, Joe « comme un poisson dans l’eau », Inyumba dedans pour implémenter la stérilisation!

Aloysie Inyumba
Aloysie Inyumba

Aloysie Inyumba à Bruxelles en novembre 2010

Récemment, après la démission de Joseph Habineza aka Joe en tant que ministre des Sports et de la Culture, ce ministère ne vivra plus car ses activités seront encore gérées par le ministère de la jeunesse, sport et culture (MIJESPOC du temps de François Ngarambe) sous l’autorité de Protais Mitali. Sans se soucier de ce qui se passe sur la scène politique rwandaise, les fanatiques croient que Joseph Habineza est un homme honnête et intègre à occuper n’importe quelle position du pays. Par exemple, des milliers de personnes ont envoyé des messages  de soutien quand Joseph Habineza a pris une décision de démissionner. Mais la question reste celle-ci : pourquoi Joseph Habineza a-t-il démissionné ? Et pourquoi Kagame a-t-il accepté cette démission ? A mon avis, Joseph Habineza a décidé d’abandonner son poste parce qu’il était conscient qu’il y avait certains comportements qu’il ne fallait pas avoir quand on est chargé de hautes responsabilités d’un pays. Merci à Joseph Habineza d’avoir partagé mon point de vue.

Pour ceux qui disaient le soutenir « dans la bataille contre les medias », sachez que Joseph Habineza n’est pas hypocrite. « He was being himself –il se montrait tel qu’il est ». Ce sont les mêmes qui veulent que Kagame  soit celui qu’il est. Ils ne peuvent pas le juger pour avoir tué ou insulté les Rwandais parce que « he is being himself ». En fait tout le monde sait que Kagame est un tueur mais comme il est président, je pense qu’il devrait renoncer à certains comportements ou démissionner. Joseph Habineza a été plus courageux que son chef. Pour ceux qui évitent de faire des analyses, comme les membres du FPR, y compris Joseph Habineza, le média libre www.leprophete.fr a été reproché d’avoir voulu entrer dans la vie privée du ministre, que pour cela, les propriétaires du dit site semaient l’esprit négationniste et idéologie génocidaire parce qu’ils avaient dévoilé ce que Joseph Habineza faisait avec « son » argent en excès au moment où les enfants rwandais étaient privés de bourses d’études. Et si Joseph Habineza se sentait innocent, pourquoi a-t-il démissionné ? Et si leprophete.fr a vraiment fait un sacrilège en nous ouvrant les yeux sur ce qui se passent avec nos leaders, pourquoi Kagame a-t-il accepté cette démission ? La  réponse possible serait que les ministres du gouvernement rwandais gagnent de gros salaires (ce qui est vrai), qu’ils ont droit de le gaspiller sans se soucier de la population qui souffre, et que ceci doit être fait en grand secret. Il me semble qu’il est permis à Kagame et à ses ministres de se comporter n’importe comment aussi longtemps que la population n’en sait rien, et si la chose est révélée, Kagame ne dira pas « non » à leur démission. Malheureusement lui, il ne veut pas démissionner.

Ce qui est étonnant, c’est que  le ministre Joseph Habineza a quitté ses fonctions en se lamentant que certaines gens l’enviaient, et le lendemain on apprendra que les étudiants allaient avoir leurs bourses, en commençant par 15000frws pour enfin avoir 25000frws comme auparavant. Et puis Kagame a remanié le gouvernement en réduisant le nombre de ministères. Trois décisions qui ont suivi l’action du média leprophete.fr. Peut-on dire que les bourses seront disponibles parce que les ministères ont été réduits ? C’est possible. On peut aussi dire que ce remaniement est le résultat de l’action des médias libres comme leprophete.fr

Chaque fois que quelqu’un essaie de parler de ce qui ne va pas au pays des Mille Collines, il est traité d’ennemi, mais il y a ce à quoi il ne fait pas bon stopper la plume. Au sein du FPR, les postes semblent être créés pour donner du pain aux supporteurs. En 1994, le général Paul Kagame s’est imposé comme Vice-président de la République et ministre de la Défense. Le premier poste ne valait pas la peine en tout cas mais c’était une façon de contrôler Pasteur Bizimungu de près. Ceci se verra quand Bizimungu démissionna en dénonçant de travailler avec les « sans-lois » comme il l’a déclaré. Le poste de Vice-président de la république a été supprimé d’office car celui qui l’occupait allait devenir Président ! De similaires cas se sont répétés mais le plus récent est celui du général Marcel Gatsinzi. Celui-ci a quitté le ministère de la Défense en 2010 pour être en charge d’un nouveau ministère créé spécialement pour lui : gestion des désastres et réfugiés (disaster management and refugees). Pouvons-nous dire que ce ministère était vraiment nécessaire ? Et si oui, pourquoi le seul homme habile devait être cet ancien combattant ? Dans le même cadre, Joseph Habineza vient d’être nommé ambassadeur du Rwanda au Nigeria, un pays où il travaillait pour la société Heineken avant de regagner Kigali pour être ministre. Pour le moment, il y sera comme un diplomate et possiblement pour sensibiliser les réfugiés rwandais en Afrique de l’Ouest à rentrer. A ceux qui lui demandaient comment il avait reçu la nomination, JosephHabineza a dit : « Je me sens comme un poisson dans l’eau ». Autrement dit, il a signifié qu’il était mis dans son assiette, ce qui peut s’interpréter comme un signe de joie. Espérons que leprophete.fr sera tout près de lui pour nous dire s’il se comporte comme il faut.

Charles Muligande se voit hors du gouvernement maintenant. Les analystes disent que deux raisons seraient à la base de son éloignement :
1. Il est parmi les rares francophones qui ont été les piliers du régime FPR à dominance « from Uganda ». Muligande ira au Japon comme ambassadeur, à contre-cœur selon des observateurs avisés au Rwanda. Son temps serait-il arrivé de dire adieu au FPR comme Kayumba Nyamwasa quand il a été envoyé en Inde ?
2. Charles Muligande, à la question de savoir si la raison de refuser les bourses aux étudiants était l’insuffisance de l’argent, il a répondu que l’argent était disponible. Et moi d’ajouter que seule la volonté était indisponible. Cette semaine, le boss de la SFAR (Student Financing Agency for Rwanda) l’a confirmé : « Nous n’avons reçu aucun ordre de réduire l’argent des bourses d’études ». J’avais donc raison !

Après que toute personne de bonne foi ait condamné le refus des bourses d’études à certains enfants rwandais dénoncé par un media qui sera plus tard traité de négationniste, les changements viennent d’avoir lieu. Si Kagame a été inspiré par des articles et colonnes du média, je dis : « Félicitations mon général ».

Inyumba Aloysie revient au département de la famille qu’elle avait occupé auparavant, avant d’être en charge de la commission de la réconciliation nationale. J’ai eu quelques occasions de participer aux camps dits de solidarité organisés et animés par cette commission. Aux rapatriés, aux candidats à l’université, aux ex-FDLR et même aux ex-détenus, la commission fait un grand « job » de faire oublier le côté médiocre du FPR, et au lieu de prêcher la réconciliation qui doit commencer par la vérité et rien que la vérité, Inyumba Aloysie a réussi à formater un curriculum pour les Hutus. Je reste convaincu qu’un jour elle finira par nous présenter un syllabus pour les Tutsis aussi car, la réconciliation doit se faire entre les deux groupes. Récemment, cette dame a fini des courses en Europe pour sensibiliser les réfugiés au rapatriement. Je ne sais pas si elle était devenue une secrétaire de Marcel Gatsinzi qui a les réfugiés dans ses attributions. Sans doute qu’elle vient dans ce ministère pour faire bien marcher la politique de juguler la démographie galopante au Rwanda. Si le FPR adopte la politique de stérilisation des familles pauvres, il est permis de dire qu’il veut réduire cette majorité de la population en une minorité paritaire.

Enock B. Safari
busenock@yahoo.fr

 

 

 

Vous pourriez être intéressé(e)

Niger : l’opposant Hama Amadou condamné à un an de prison ferme
A la Une
0 partages26 vues
A la Une
0 partages26 vues

Niger : l’opposant Hama Amadou condamné à un an de prison ferme

Echos d'Afrique - 24 avril 2017

Ancien candidat à la présidentielle du Niger, Hama Amadou a été condamné lundi 13 mars 2017 à un an de prison ferme pour une affaire de trafic d’enfants.…

Par « excès de zèle » l’ambassadeur Olivier Nduhungirehe se rend coupable de « minimisation du génocide tutsi »
A la Une
0 partages985 vues
A la Une
0 partages985 vues

Par « excès de zèle » l’ambassadeur Olivier Nduhungirehe se rend coupable de « minimisation du génocide tutsi »

Emmanuel Neretse - 18 avril 2017

La période de commémoration du génocide rwandais offre l’occasion aux représentants du régime dictatorial de Paul Kagame à l’étranger d’exploiter honteusement ce drame dont il est le…

L’importance pour un peuple d’avoir des modèles
A la Une
0 partages93 vues
A la Une
0 partages93 vues

L’importance pour un peuple d’avoir des modèles

Patrick Mbeko - 17 avril 2017

En analysant le comportent de nos compatriotes qui soutiennent des leaders politiques irresponsables, inconscients et sans vision, à commencer par les Tshisekedistes et autres adeptes du RASSOP,…

Les plus populaires de cette catégorie