Que viennent faire les agents de la CIA à Abidjan ?

Foumban_Art_Bamoun
Foumban_Art_Bamoun

Foumban_Art_Bamoun

LA CHRONIQUE DE MBOMBOG NTOHOL

Que viennent faire les agents de la CIA à Abidjan ?

L’administration de Barak Obama a récemment dépêché des agents spéciaux de la CIA (Central Intelligence agency)  spécialistes du trafic international de la drogue et des minerais spéciaux à Abidjan pour enquêter sur les rapports mafieux des rebelles avec la célèbre AQMI (Al- qu’Aïda au Maghreb islamique) la branche nord Africaine d’Al-Qaïda qui écume le Sahara depuis plusieurs années.

Leur Mission en arrivant à Abidjan consistait premièrement  à vérifier la traçabilité des quelque 300 000 carats d’or pur produits chaque année localement et illégalement depuis 2002 par la rébellion et  qui  échappent au gouvernement central d’Abidjan.

Deuxièmement, ils devaient comprendre quels étaient les rapports entre la rébellion du Nord de la Côte d’ivoire composée essentiellement d’Africains Mahométans et la branche armée d’AQMI.

Ce business très juteux du trafic de l’or depuis la division de la Côte d’Ivoire en deux, est essentiellement contrôlé par les seigneurs de la guerre Issiaka Ouattara (alias « Wattao ») et Hervé Touré (alias « Vetcho »)  et donc indirectement par l’initiateur de la rébellion ADO. Comme toute chose rapportant du « blé ». On n’arrête pas en si bon chemin. Surtout lorsque le pays est dans le chaos total depuis le coup d’état du 11 avril.

Cette expédition des super-agents américains loin  d’être ordinaire, soulève plusieurs interrogations, le timing, pourquoi maintenant ? Après la mort du chef présumé Ben Laden. Ont-ils trouvé dans sa villa, comme ils le prétendent des documents compromettant, qui mettent en lien la rébellion et AQMI.

Y-a-t-il eu des échanges de service entre les deux organisations mafieuses ? Est-ce que l’enquête sur l’or n’est pas qu’une couverture pour exiger la part de l’Amérique dans le «outing» du régime démocratique de Côte d’Ivoire. Autant de questions qui ne peuvent être répondues que si nous avions d’autres éléments au sujet de l’enquête. Pour l’instant nous ne pouvons qu’émettre des scenarii que nous essayerons de vérifier au fur et à mesure que cette enquête progresse.

Trois scénarii possibles.

Le premier qui consiste à venir dire à la nouvelle équipe arrivée au pouvoir par un coup d’état. Ecoutez les gars maintenant le petit jeu est fini. On sait avec qui vous fricotter depuis 2002 pour vendre votre or et vous arrêtez maintenant.

Le deuxième consiste à démontrer au gouvernement ivoirien que, écoutez les gars, vous avez fricotter avec un mouvement que nous considérons «terroriste» et «ennemi».  Comme disait l’ancien président Bush Junior je cite : «Ceux qui ne sont pas avec nous sont contre nous», entendez par là, les amis de nos ennemis sont nos ennemis, donc si vous ne voulez pas d’ennui, vous acceptez ce que nous vous dirons. Sinon vous savez ou nous allons vous envoyer bientôt (TPI).

Le troisième: Les Agents sont uniquement venus poser leurs conditions pour une reconnaissance internationale et définitive du régime putschiste du 11 avril. maintenant que la partie militaire est accomplie, et vogue la galere la partie diplomatique.

Comment peut-on imager qu’un produit aussi sensible et réglementé comme l’or puisse être vendu sur les places de Tel-Aviv ou Amsterdam sans la parfaite connaissance de la CIA. Cela veut dire qu’ils ont laissé faire tout en sachant que c’était dans leurs intérêts.

Beaucoup d’Africains croient encore que le monde est cloisonné, ou l’information détenue par les uns ne parvient pas aux autres. Le monde est un jeu d’alliances qui se font et se défont au gré des intérêts de chacun. Si jusqu’à présent La rébellion ivoirienne a pu vendre cet or volé au peuple ivoirien sans problème. C’est tout simplement parce que cela servait les intérêts de la nébuleuse. Cet argent servait à acheter les armes utilisées pour assassiner les ivoiriens. Sinon quel intérêt pour la nébuleuse.

Un jour chaque Africain devra répondre de ses actes même a travers sa descendance, et ce jour n’est pas lointain.

Mbombog Ntohol

Source

 

Vous pourriez être intéressé(e)

A la Une
0 partages655 vues

France-Génocide rwandais : A la surprise générale, Ngenzi et Barahira condamnés en appel. Faudrait-il multiplier les « procès politiques » en France ?

Emmanuel Neretse - 9 juillet 2018

[caption id="attachment_5263" align="aligncenter" width="605"] Octavien Ngenzi et Tite Barahira/photo collectifpartiescivilesrwanda.fr[/caption] Le 02 mai 2018, c’était ouvert à la Cour d’Assises de Paris, le procès en appel des …

Union Africaine(UA)- Francophonie: Louise Mushikiwabo sème la confusion à Nouachchott
A la Une
0 partages483 vues
A la Une
0 partages483 vues

Union Africaine(UA)- Francophonie: Louise Mushikiwabo sème la confusion à Nouachchott

Emmanuel Neretse - 30 juin 2018

[caption id="attachment_5301" align="alignleft" width="617"] Louise Mushikiwabo/photo /habarirdc.net[/caption]                                 A la veille du…

France-Afrique : Paul Kagame utilisé pour détruire ou dévaloriser les organisations africaines
A la Une
0 partages688 vues
A la Une
0 partages688 vues

France-Afrique : Paul Kagame utilisé pour détruire ou dévaloriser les organisations africaines

Emmanuel Neretse - 10 juin 2018

[caption id="attachment_5301" align="alignleft" width="617"] Louise Mushikiwabo/photo /habarirdc.net[/caption] Introduction   L’OIF (Organisation Internationale de la Francophonie) est agonisante, l’UA (Union Africaine) est dans la confusion et au bord…

Les plus populaires de cette catégorie