Le Top 10 des tueurs de la fertilité masculine …

Notable au pays Balunda (Katanga-Dilolo)/Inforcongo 1958

Selon l’expert M. Craig Niederberger, professeur d’urologie à l’Université de l’Illinois et Rédacteur en chef du journal Fertility and Sterility.

Il ya beaucoup de choses – y compris les imprévus – qui font baisser la fertilité masculine.

Le Tabac ;

La nicotine ralentit « la vitesse de navigation des spermatozoïdes et occasionne de sérieux dommages de la précieuse cargaison, et l’ADN qui le combine en fin de compte avec des œufs » pour fabriquer les embryons. Pire encore, la nicotine bloque la circulation sanguine vers le pénis et cause les dommages à l’intérieur du tissu spongieux qui se développe pour provoquer une érection.
Vous voulez que votre sperme (et pénis) travaille? Ne pas fumer.

Le bisphénol A :

Les Médecins continuent de débattre les effets sanitaires du bisphénol A, un composé qui se trouve dans toutes sortes de biens de consommation, depuis des bouteilles plastiques jusqu’aux reçus de caisse. Une chose qu’il semble faire, c’est d’agir comme des œstrogènes dans le corps. Si ce dernier trouve un chemin dans le sang de l’homme, les spermatozoïdes sont susceptibles de diminuer en nombre et dans leur capacité de navigation aussi.

Alcool
En petites quantités, l’alcool est bien pour les spermatozoïdes. Mais si un ho

mme abuse de la boisson alcoolisée au risque d’empoisonner son foie, sa production de sperme en souffrirait également. Avec l’alcool comme beaucoup de choses dans la vie, la modération est la meilleure. Beaucoup de médecins conseillent deux verres par jour.

Certains lubrifiants
Les lubrifiants utilisés pendant les rapports sexuels peuvent réduire le sperme et même dégrader son ADN. Cela va de la salive ainsi que les lubrifiants achetés en magasin. Des recherches récentes suggèrent qu’un lubrifiant appelé PreSeed est moins susceptible de ruiner le sperme.

Stéroïdes
Abusant de la testostérone et autres stéroïdes anabolisants peuvent tromper les testicules à penser qu’ils n’ont pas besoin de fabriquer la testostérone. En conséquence, la production de sperme tombe, et les testicules se rétrécissent. La testostérone a même été étudiée comme contraceptif masculin.

Les phytoestrogènes

malefertility-300x240.jpgCertains aliments sont des plantes riches en composés d’œstrogène appelés phytoestrogènes. Soja, en particulier, contient beaucoup de cette substance. Consommé plus tard dans la vie, le soja peut aider à protéger contre le cancer de la prostate. Mais les jeunes hommes désireux de maximiser leur fécondité devrait limiter leur consommation de soja.

 

 

La mauvaise alimentation

Pour fabriquer le sperme, le corps a besoin d’un flux constant d’aliments nutritifs – en particulier des protéines, riches en acide folique légumes verts à feuilles et les légumes aux couleurs vives avec des antioxydants. Hamburgers et pizza et la bière ne suffiront pas à le faire.
Le cadmium
Le cadmium, un métal présent dans les batteries et les pigments de peinture, est un assassin de sperme. Soyez prudent si vous travaillez à proximité des batteries ou de la peinture jaune.

Drogues récréatives
Les spermatozoïdes ont besoin de testostérone pour se développer, or  la marijuana déstabilise les hormones males, en abaissant les niveaux de testostérone et en élevant  les niveaux d’œstrogène l’hormone féminine. L’utilisation à long terme de stupéfiants peut compromettre la capacité du corps à fabriquer la testostérone. Moins de testostérone signifie moins de spermatozoïdes.

Dioxines
Maintenir le poids normal ne doit pas être la seule raison pour qu’un homme réduise la consommation d’aliments gras. La Dioxine, une toxine qui se trouve dans les graisses animales et végétales, diminue le nombre de spermatozoïdes et interfère avec la capacité de navigation des spermatozoïdes.

Article en  anglais de Charlotte Evans ThyBlackMan.com

Traduction  Afrohistorama


 

 

Vous pourriez être intéressé(e)

« Rwanda, la vérité sur l’Opération Turquoise » : un livre qui pose de bonnes questions sur la tragédie rwandaise
A la Une
0 partages79 vues
A la Une
0 partages79 vues

« Rwanda, la vérité sur l’Opération Turquoise » : un livre qui pose de bonnes questions sur la tragédie rwandaise

Charles Onana - 21 novembre 2019

Ce texte est tiré de la conclusion du livre de Charles Onana, Rwanda, la vérité sur l’Opération Turquoise, Paris, Editions l’Artilleur 2019, pp. 621-626. Le titre de…

Analyse de la thèse de doctorat de Jean Damascène Bizimana, secrétaire exécutif du CNLG
A la Une
0 partages110 vues
A la Une
0 partages110 vues

Analyse de la thèse de doctorat de Jean Damascène Bizimana, secrétaire exécutif du CNLG

Laurien Uwizeyimana - 16 novembre 2019

Monsieur BIZIMANA Jean Damascène est connu pour ses propos extrémistes, outranciers, voire racistes, sur la société rwandaise. Pourrait-on dès lors lire les prémisses de tels débordements dans…

Vient de paraître : « Face aux coups de l’adversité. Une autobiographie », un livre du prof. Dr Stanislas Bucyalimwe Mararo
A la Une
0 partages73 vues
A la Une
0 partages73 vues

Vient de paraître : « Face aux coups de l’adversité. Une autobiographie », un livre du prof. Dr Stanislas Bucyalimwe Mararo

Echos d'Afrique - 15 novembre 2019

Stanislas Bucyalimwe Mararo alias Mbarimo Mbazi (Bilingos pour les intimes) : l’homme, un destin. De Kibabi à Anvers, en passant par Rugari, Buhimba, Murhesa, Kinshasa, Lubumbashi, Bukavu, Buffalo, Bloomington, Bukavu, New…

Les plus populaires de cette catégorie