Génocide rwandais: une émission controversée sur France 2

France2-20h/photo bercy.gouv.fr

Monsieur le Rédacteur en chef de Marianne,

DHR du 24 juin 2011 indique que Marianne informe ses lecteurs que le documentaire « Génocide rwandais : des tueurs parmi nous » sera enfin diffusé sur France 2, le 28/06/11.

Enfin, la France entière va pouvoir se délecter une fois de plus d’une émission dite documentaire alors qu’elle ne sera que l’illustration de la traque odieuse, autant qu’incessante,  que des groupes peu respectables de collaborateurs français du régime de Kigali, imposent à des réfugiés dans leur pays faussement réputé comme l’un des plus accueillants d’Europe.

Nous espérons qu’à la fin de la soirée du 28/06/11, sur France 2, les auditeurs abusés se poseront quand même la question de savoir : « de quel côté sont les nuisibles, dans cette émission, ceux payés derrière la caméra ou les trois traqués cibles ? »

Cette émission de FR 2, est dite « d’investigation ». N’est-elle pas, en réalité, une émission d’accusation publique de victimes ; une émission qui vise à entretenir dans le public français la croyance erronée que les massacres de masses de 1994, au Rwanda,  relèveraient d’un fait génocidaire hutu, plutôt que d’une autre qualification, plus conforme à la réalité ?

Car, les véritables tueurs au Rwanda sont peut-être moins ceux dont on parle, que ceux dont on ne parle pas ; n’est-ce pas moins les quelques personnes « traquées » par le Comité des Parties Civiles pour le Rwanda que, bien davantage, les fauteurs des guerres qui ravagent la région depuis 1990.

Car, qui sont-ils les tueurs des millions de morts des Grands Lacs ? Qui sont-ils les exterminateurs des populations civiles locales et quels sont leurs buts ? Qui sont-ils les «traqués » dans ces horreurs bi-décennales, dont les auteurs n’ont jamais été inquiétés jusqu’ici et ne le seront probablement pas ?

Et qui sont-ils les complices sournois auxquels devraient profiter tous ces carnages ? Ceux-là, auxquels la « fureur » locale offrira, demain, sans doute, sur les mille collines débarrassées de leurs occupants décimés, des sièges d’exploitation pour l’Afrique d’à côté ?

Bruxelles le 25 Juin 2011
Pour Le Collectif Afrique Action,
M. Pochet, fondateur.

Article connexe :

Rwanda/génocide : Manolo d’Arthuys comme Marianne Klaric, adepte du déni de la présomption d’innocence ?

 

Vous pourriez être intéressé(e)

Instrumentalisation de la jeunesse des partis politiques africains. Le cas du Rwanda et du Burundi
A la Une
0 partages32 vues
A la Une
0 partages32 vues

Instrumentalisation de la jeunesse des partis politiques africains. Le cas du Rwanda et du Burundi

Emmanuel Neretse - 19 août 2019

Instrumentalisation, diabolisation, et souvent boucs émissaires : les jeunesses des partis politiques africains. Cas du Rwanda et du Burundi.   Introduction   Tous les partis politiques organisent leurs…

Rwanda. Accueil des migrants : hospitalité ou trafic d’êtres humains ?
A la Une
0 partages334 vues
A la Une
0 partages334 vues

Rwanda. Accueil des migrants : hospitalité ou trafic d’êtres humains ?

Emmanuel Neretse - 11 août 2019

Ces derniers jours, la presse de Kigali a révélé timidement que le Rwanda aurait conclu un accord avec la Libye sous les auspices du HCR et de…

Héritage africain « négligé » en matière de gestion des conflits
A la Une
0 partages68 vues
A la Une
0 partages68 vues

Héritage africain « négligé » en matière de gestion des conflits

Gaspard Musabyimana - 10 août 2019

Il est souvent déconcertant de lire certains écrits des premiers missionnaires, anthropologues et autres sur l’organisation sociale et le maintien de l’équilibre social dans les sociétés africaines…

Les plus populaires de cette catégorie