Nafissatou Diallo a bien été violée par DSK, selon la psychologue qui la suit

Nafissatou Diallo

Pour Mariama Diallo, la psy de Nafissatou Diallo, la jeune Guinéenne a bien été violé.

La psychothérapeute Mariama Diallo, spécialisée dans l’aide aux femmes africaines en difficulté, est de la même ethnique que la victime présumée de DSK, détail qui a son importance. En effet, alors que la presse américaine faisait ses gorges chaufdes sur la prétendue prostitution de Nafissatou Diallo ou sur la conversation avec son « fiancé », la jeune Guinéenne avait par la suite fait savoir que ladite conversation (dont une partie seulement a été publiée à son insu), avait été mal transcrite du fulani à l’anglais.

Concernant les faits graves reprochés à DSK, Mariama Diallo est formelle, « le viol a bien eu lieu ». La psychothérapeute, mandaté début juillet par Kenneth Thompson (avocat américain de N.D) pour suivre la jeune femme, a rencontré celle-ci plusieurs fois.

Nafissatou Diallo défendue par Amara Tarawally, son « fiancé »

Autre rebondissement dans l’affaire DSK, Nafissatou Diallo, qui accuse Dominique Strauus-Kahn de l’avoir sauvagement violé dans une chambre d’hôtel du Sofitel de New York, peut compter sur Amara Tarawally, celui que la presse a présenté comme son « fiancé ».

Amara Tarawally, un Sierra-léonais de 35 ans actuellement emprisonné, s’est exprimé dans les colonnes du Newsweek, qui est allé le rencontrer en prison. Pour celui dont une transcription d’une partie de la conversation avec Nafissatou Diallo a permis aux avocats de DSK de vouloir décrédibiliser la victime présumée, sa « fiancée » est tout sauf une menteuse. Selon lui, Nafissatou Diallo est une femme « très honnête » qui n’avait aucune raison de mentir sur ce que l’ex-patron du FMi lui a fait le 14 mai.

Dominique Strauss-Kahn a de nouveau rendez-vous avec la justice américaine le 1er aout. Il est aussi sous le coup d’une plainte d’une autre femme (Tristane Banon, Ndlr) en France. Celle-ci l’accuse d’avoir tenté de la violer en février 2003. Le parquet de Paris a ouvert une enquête préliminaire à ce sujet. ©Culturefemme.com

 

Vous pourriez être intéressé(e)

DJIBOUTI : Trente ans après, « l’attentat du Café de Paris ». La terreur et la mort utilisées comme une arme d’outil de gestion sociale… Un crime d’État.
A la Une
0 partages66 vues
A la Une
0 partages66 vues

DJIBOUTI : Trente ans après, « l’attentat du Café de Paris ». La terreur et la mort utilisées comme une arme d’outil de gestion sociale… Un crime d’État.

Mohamed Qayaad - 20 septembre 2020

Le Jeudi 27 Septembre 1990, à 22h45, un attentat a été commis par quatre hommes arrivés à bord d’un taxi contre deux cafés de la place du…

Padre Nahimana, ou l’éloge de la médiocrité de nos élites
A la Une
0 partages3027 vues
A la Une
0 partages3027 vues

Padre Nahimana, ou l’éloge de la médiocrité de nos élites

Sylvestre Nsengiyumva - 17 septembre 2020

Un billet d'humeur de Sylvestre Nsengiyumva La rumeur saugrenue de la mort de Paul Kagame a pris naissance dans la cervelle en délire d'un prêtre rwandais "défroqué"…

Les sept raisons du fiasco du mini-sommet avorté de Goma
A la Une
0 partages696 vues
A la Une
0 partages696 vues

Les sept raisons du fiasco du mini-sommet avorté de Goma

Jean-Jacques Wondo - 14 septembre 2020

Annoncé en grande pompe par la Présidence congolaise, ses organes de presse et de communication, ainsi que les médias congolais, le mini-sommet des chefs d’Etat de la…

Les plus populaires de cette catégorie