Actualités des Grands-Lacs/Semaine du 13 au 19-08-2011

Joseph Kabila, président de la RDC

En RDC, l’annexe de la loi électorale a été votée à son tour par le Sénat et a été promulguée par le Chef de l’Etat, alors que l’ASADHO réclame le nettoyage du fichier électoral que le président de la CENI a annoncé le lancement du dépôt des candidatures pour les élections présidentielles et législatives et que des agents de la commission électorale n’ont pas été payés pour leurs prestations. Par ailleurs, la plausibilité d’un candidat unique de l’opposition face au président Kabila paraît bien s’éloigner.

L’opposant J.P. Bemba, toujours emprisonné à La Haye, a demandé l’autorisation de se rendre brièvement à Kinshasa pour y déposer sa candidature, tandis que le président du RCD, Azarias Ruberwa, s’est déclaré candidat à la présidence, son parti étant favorable à une candidature unique de l’opposition, que le parti de Lambert Mende, le CCU, apporte sans surprise son soutien à la candidature de J. Kabila, que le PPRD organise ce week-end son congrès et que le président du Sénat a officialisé son nouveau parti, l’Union des forces pour le changement (UFC).

De son côté, Vital Kamerhe s’est rendu à Matadi où il a justifié sa décision de quitter la majorité présidentielle et a « demandé pardon au peuple congolais » dans ce contexte. Un porte-parole de son parti, l’UNC qui est l’ancien directeur d’une radio très populaire au Kivu, a reçu plusieurs menaces de mort. On signalera aussi que l’ancien groupe armée de l’Ituri, le FNI, devenu parti politique, est écartelé entre partisans à l’UNC et partisans à la majorité présidentielle.

Parmi les autres nouvelles politiques, le président Kabila a appelé l’Assemblée nationale et le gouvernement à réduire leurs dépenses : l’opposition fait valoir de son côté que le budget de la présidence connaît un déficit de plus de 400 %.

Dans le domaine de l’armée et de la sécurité, alors que les combattants du FDLR multiplient leurs attaques au Sud Kivu où ils ont attaqué cette semaine un marché en territoire de Shabunda, la tension est vive à Masisi au Nord Kivu où la nomination d’un ancien Maï-Maï comme commandant de la police suscite l’émoi, tandis que dans le sud du territoire de Lubero, les activités agricoles ont repris progressivement.

Par ailleurs, une mission conjointe MONUSCO-gouvernement provincial sur le riche site minier de Bisye a pu constater que ce site est toujours occupé militairement par des éléments Maï-Maï Cheka dont le chef a enlevé un commissaire de police des mines, tandis que la MONUSCO fait savoir que la sécurisation du processus électoral dans les Kivu est du ressort de la police nationale et des FARDC. Au Kasaï Oriental, des affrontements fonciers ont eu lieu dans le territoire de Kabinda. Enfin, à Kinshasa, l’armée est accusée par deux ONG d’une vingtaine d’enlèvements dans la commune de Limete.

Dans le domaine de la justice, un millier de nouveaux magistrats ont été nommés et seront prochainement affectés à leurs nouveaux postes après avoir suivi une formation. On signalera aussi que la RDC s’apprête, avec le soutien des Etats-Unis, à créer un tribunal spécial mixte pour juger les crimes de guerre et les crimes contre l’humanité commis au Congo.

À La Haye, l’ancien secrétaire général des FDLR a comparu devant la CPI, mais l’audience de confirmation des charges a été reportée.

Par ailleurs, on signalera la condamnation à vingt ans de prison d’un Maï-Maï accusé d’avoir attaqué la résidence du gouverneur du Maniema en avril dernier et la condamnation à perpétuité de huit militaires opérant dans le polygone de la MIBA au Kasaï Oriental.

Dans le domaine économique, un rapport intérimaire sur le crash de l’avion Hewa Bora à Kisangani est très critique à l’égard des causes de l’accident imputées à une erreur de pilotage, à la présence de contrôleurs aériens sans licence et à une surcharge de l’appareil, ce que conteste la compagnie aérienne. On signalera aussi que l’absence prolongée de pluies affecte gravement les capacités d’Inga I et Inga 2. Enfin, le ministre des Mines a démenti la vente par la société minière d’Etat SODIMICO de sa participation à deux de ses mines pour une valeur dérisoire comme le révèle la presse spécialisée.

En Ouganda, la police a dispersé les supporters du principal opposant eu président Museveni qui avaient organisé une nouvelle manifestation à Kampala pour rendre hommage aux victimes des manifestations du mois d’avril.

Au Rwanda, le président Kagame se rendra pour la première fois en visite officielle en France, ce qui suscite la colère de certains milieux militaires français, tandis que des gendarmes français se trouvent à Kigali pour enquêter sur des Rwandais vivant en France et suspectés de génocide. Par ailleurs, la police a saisi 7,5 tonnes de cassitérite de contrebande.

Kris Berwouts
EurAc

 

Vous pourriez être intéressé(e)

RWANDA : ON NE PEUT PEUT PAS ÉCHAPPER DEUX FOIS AUX ESCADRONS DE LA MORT DE PAUL KAGAME. LE CAS DE THÉOPHILE NTIRUTWA
A la Une
0 partages84 vues
A la Une
0 partages84 vues

RWANDA : ON NE PEUT PEUT PAS ÉCHAPPER DEUX FOIS AUX ESCADRONS DE LA MORT DE PAUL KAGAME. LE CAS DE THÉOPHILE NTIRUTWA

Jean-Jacques Karamira - 14 septembre 2017

                Théophile Ntirutwa était responsable du parti FDU-Inkingi dans la ville de Kigali jusqu’au 06/09/2017, date où il fut arrêté…

RWANDA. VOULOIR «CHALLENGER» PAUL KAGAME EST UN CRIME DE LÈSE-MAJESTÉ
A la Une
0 partages194 vues
A la Une
0 partages194 vues

RWANDA. VOULOIR «CHALLENGER» PAUL KAGAME EST UN CRIME DE LÈSE-MAJESTÉ

Jane Mugeni - 12 septembre 2017

Sitôt intronisé pour un mandat de 7 ans, Paul Kagame a tenu à réaffirmer qu’il ne cédera rien en matière d’ouverture politique. Après des arrestations intempestives de…

LES PEUPLES AFRICAINS N’ONT PLUS CONFIANCE EN L’AFRIQUE: ILS ÉMIGRENT EN EUROPE DEPUIS 47 ANS (1970-2017)
A la Une
0 partages131 vues
A la Une
0 partages131 vues

LES PEUPLES AFRICAINS N’ONT PLUS CONFIANCE EN L’AFRIQUE: ILS ÉMIGRENT EN EUROPE DEPUIS 47 ANS (1970-2017)

Isidore Jean Baptiste Rukira - 4 septembre 2017

Le continent africain dans la tourmente des migrations clandestines de ses populations en Europe et ailleurs. C’est le drame actuel de l’Afrique, c’est l’échec collectif des dirigeants…

Les plus populaires de cette catégorie