Actualité des Grands Lacs – Semaine du 15 au 21 octobre 2011

23 octobre 2011 18 h 21 min Commentaires fermés

En RDC, des doutes se font de plus en plus jour sur la tenue des élections législatives et présidentielle le 28 novembre. En plus de diplomates et d’observateurs, une ONG, qui suit le processus électoral (l’AETA), évoque les difficultés logistiques, techniques aussi bien que politiques) tandis que le Centre Carter parle d’une « menace sérieuse » sur le maintien de la date prévue. Le vice-président de la CENI évoque lui-même à demi-mot la possibilité d’un report des élections législatives.

Par contre, le président de cette même CENI, qui a fait publier la liste définitive des candidats aux législatives, contestée par l’UDPS, qui annonce que 90.000 urnes sur les 186.000 commandées à la Chine sont attendues ce dimanche et qui a seulement lancé cette semaine en Afrique du Sud l’impression des bulletins de vote, dément tout report en dépit des défis énormes qui restent à surmonter entre autres en matière acheminement du matériel électoral : il déclare aussi que le comptage et la compilation des voix se feront manuellement et sans utilisation du serveur utilisé pour l’enregistrement des électeurs.

Pendant ce temps, des retards continuent à avoir lieu dans le paiement des agents électoraux. Signalons aussi que le président Kabila assure qu’il remportera l’élection présidentielle et critique l’UDPS qui, selon lui, « a peur d’aller aux élections » : il dénonce aussi les manifestations pour réclamer l’audit du fichier électoral, ce à quoi l’UDPS, dont une manifestation a une nouvelle fois été réprimée cette semaine à Kinshasa, réplique que le président « ignore la notion de liberté publique ».

De leur côté, le Conseil de Sécurité prône à nouveau « des élections crédibles et pacifiques », tandis que l’Union européenne a procédé au lancement de sa mission d’observation qui comprendra 147 observateurs et 7 parlementaires européens.

Parmi les autres nouvelles politiques, on mentionnera qu’une fondation sur la gouvernance a classé la RDC en 50ème position sur 53 autres pays africains et que l’Assemblée nationale n’a toujours pas commencé à se pencher sur le budget 2012 qui est le principal point à l’ordre du jour de la session.

Dans le domaine de la sécurité, la nouvelle la plus significative est la décision du président américain, qui a toujours fait de l’éradication de la LRA un objectif important de sa politique en Afrique centrale, d’envoyer une centaine de soldats américains équipés pour le combat pour appuyer les armées de la région dans leur lutte contre ce mouvement qui terrorise les populations du Sud-Soudan, de l’Ouganda, de la RCA et de la RDC. Alors que le ministre de l’information congolais se déclare satisfait de cette décision, le président Kabila déclare que « la RDC n’a pas encore été saisie ». De son côté, le secrétaire d’Etat adjoint américain aux affaires africaines a fait savoir depuis Kinshasa que les troupes américaines ne seront présentes que pour former et conseiller et non pour combattre (sauf en cas de légitime défense) : concernant plus spécifiquement la RDC, les Etats-Unis doivent encore consulter les autorités de ce pays sur ce sujet.

Au Kivu, le président de la République a reconnu que les négociations avec le FDLR ont complètement échoué. Au Sud-Kivu, des affrontements à l’arme lourde ont eu lieu à Baraka entre les FARDC et les milices Maï-Maï Yakutumba, lesquelles continuent à sévir sur le Lac Tanganyika, tandis que d’autres Maï-Maï ont accru leurs activités dans les territoires de Shabunda et de Kalehe. Toujours au Sud Kivu, des militaires FARDC ont attaqué un bureau d’encadrement administratif à Kamituga. Au Nord Kivu, des Maï-Maï ont enlevé près de Butembo trois jeunes gens pour lesquelles ils réclament une rançon. À Rutshuru, l’ancien chef Maï-Maï Zabuloni, contesté par la population, a finalement été nommé commissaire principal de police.

En Province Orientale, malgré l’affirmation de la MONUSCO selon laquelle un calme relatif existe dans cette province, à l’exception de « quelques attaques sporadiques de la LRA », les milices du FRPI, dont le chef spirituel est décédé en prison à Bunia, continuent d’être très actives dans la région de Walendu Bindi où elles ont fait fuir les FARDC et provoqué le déplacement de quelque 30.000 personnes : en fin de semaine, on apprenait que plusieurs localités proches de Bunia étaient tombées entre leurs mains. Par ailleurs, la société civile de Bunia dénonce les récents assassinats de commerçants dans la région.

En Equateur, des dizaines de milliers de réfugiés ayant fui la rébellion des Enyele en 2009 se trouvent toujours au Congo-Brazzaville : ils ne souhaitent pas rentrer au pays tant que leur sécurité n’est pas garantie.

Dans le domaine de la justice, le président Kabila, prétendant privilégier la paix sur la justice, refuse d’exécuter le mandat d’arrêt à l’encontre de Bosco Ntaganda inculpé par la CPI.

Dans le domaine économique, on signalera qu’une entreprise angolaise et une entreprise sud-africaine ont soumis un dossier pour l’acquisition de 58 % du capital de la CINAT.

Au Burundi, six personnes ont été tuées par des hommes armés non identifiés dans la province de Ruyigi. Dans le domaine de la justice, cinq journalistes d’une radio communautaire ont été arrêtés pour avoir semé le désordre dans la rédaction de leur radio : ils ont été relâchés peu après, tandis que le procureur de la République a reçu un rapport sur le massacre de Gatumba dont la teneur n’est pas connue.

En Ouganda, le principal opposant au président Museveni a été arrêté une nouvelle fois pour être relaxé par la suite.

En ce qui concerne le Rwanda, ce pays arrive en troisième position des pays les plus favorables aux entreprises selon le rapport « Doing Business » publié par la Banque mondiale.

Kris Berwouts
EurAC

 

Les commentaires ont été clôturés

Derniers articles...

  • A la Une Actualités LE JOURNAL «  JEUNE AFRIQUE » S’EST DÉVOYÉ, DANS LE CAS DU RWANDA. A QUEL PRIX ?

    LE JOURNAL « JEUNE AFRIQUE » S’EST DÉVOYÉ, DANS LE CAS DU RWANDA. A QUEL PRIX ?

    Depuis quelques temps, un certain Yann Gwet publie une série d’articles, dans lesquels il s’évertue à plaider pour une présidence à vie pour Paul Kagame à la tête du Rwanda soi-disant qu’il serait un homme providentiel, un « oiseau rare » (cygne noir), etc. Cela devait seulement faire sourire si ces écrits n’étaient pas publiés par l’hebdomadaire parisien « Jeune Afrique »  dont on connaît l’influence nuisible sur les opinions africaines depuis des décennies. Récemment dans un article publié par Times Gabon et repris par […]

    Lisez la suite →
  • A la Une Actualités LE FRONT PATRIOTIQUE RWANDAIS, UNE ORGANISATION TERRORISTE ?

    LE FRONT PATRIOTIQUE RWANDAIS, UNE ORGANISATION TERRORISTE ?

                      Depuis l’attentant contre les tours jumelles du World Trade Center à New York, le 11 septembre 2001, une littérature nombreuse existe sur le terrorisme. Elle circonscrit ce terme dans de nombreuses définitions qui convergent toutes sur le fait que le terrorisme est un « usage indiscriminé de la violence meurtrière, souvent à des fins politiques, à l’égard des civils », non armés. Le Front Patriotique Rwandais (FPR), par des méthodes propres aux terroristes, […]

    Lisez la suite →
  • A la Une Le Burundi s’enfonce inexorablement dans la violence. Qui est responsable ?

    Le Burundi s’enfonce inexorablement dans la violence. Qui est responsable ?

    Depuis l’assassinat du général Adolphe Nshimirimana à Bujumbura le 02/8/2015, un climat de peur et de suspicion règne au Burundi. La situation est loin de s’apaiser car d’autres assassinats ou tentatives d’assassinats se poursuivent à un rythme quasi quotidien. DÉBUT D’UNE GUÉRILLA URBAINE À BUJUMBURA L’assassinat du général Adoplphe Nshimirimana a privé le régime de son homme fort, mais il sonne également le début d’une guérilla urbaine à Bujumbura. Les faits le prouvent à suffisance. Le véhicule du général Nshimirimana […]

    Lisez la suite →
  • A la Une Actualités Opinion La mort des politiciens de la première république est-elle à la base de l’antagonisme Kiga-Nduga?

    La mort des politiciens de la première république est-elle à la base de l’antagonisme Kiga-Nduga?

    En réaction au document publié par un certain Dr Seth Naza,  le Colonel Laurent Serubuga qui, à l’époque, était Chef d’Etat-major adjoint de l’armée, a tenu à réagir et à faire quelques mises au point. Nous vous en offrons l’intégralité. « La lecture de ce document du Dr Seth Naza appelle les commentaires suivants : D’abord le souhait de connaitre les circonstances de la mort des anciens politiciens de la première République est légitime. Je le partage et le soutiens totalement. Je […]

    Lisez la suite →
  • A la Une Livres et revues Vient de paraître : « Sexualité et rites en Afrique. Hier et aujourd’hui »

    Vient de paraître : « Sexualité et rites en Afrique. Hier et aujourd’hui »

    L’Afrique a une multitude d’ethnies et conséquemment une pluralité de coutumes. Les rites d’initiation sexuelle ont une place de choix dans ce vaste champ de variétés culturelles. Hier sujet tabou, la sexualité est aujourd’hui vulgarisée surtout avec l’apparition de nouveaux médias et d’Internet. Cependant, force est de constater qu’en Afrique, la sexualité garde encore une certaine spécificité faite de secrets, de croyances et d’interdits. Souvent insolites, barbares, choquants, affreux voire cruels, les pratiques et les rites sexuels en Afrique jalonnent […]

    Lisez la suite →
  • A la Une Actualités Paul Kagame et les médias : de qui se moque François Soudan ?

    Paul Kagame et les médias : de qui se moque François Soudan ?

    François Soudan est le directeur de rédaction de l’hebdomadaire parisien « Jeune Afrique ». Depuis des décennies, il s’est rendu célèbre par sa facilité à avoir ses entrées dans les palais des dictateurs africains pour vendre leurs images à l’opinion en les encensant jusqu’à leurs chutes pourvu qu’ils aient signé avec lui des « contrats de communication » juteux. En ce qui concerne le Rwanda, François Soudan a tout de suite perçu que le régime qui venait de s’installer à Kigali en 1994 après […]

    Lisez la suite →
  • A la Une Actualités François Bugingo : chute d’une icône médiatique ou neutralisation d’un escroc ?

    François Bugingo : chute d’une icône médiatique ou neutralisation d’un escroc ?

    Les milieux médiatiques du Canada et du monde entier sont secoués par l’affaire « François Bugingo » du nom de ce journaliste rwando-canadien qui vient d’être reconnu comme un affabulateur étant donné que tous les reportages qu’il a vendus pendant des années aux plus grands médias du Québec étaient « bidonnés ». Mais seuls les non-rwandais seraient choqués de découvrir cette supercherie de la part d’un « journaliste » dont les déclarations faisaient autorité non seulement dans les médias mais aussi dans les services de police […]

    Lisez la suite →
  • A la Une Actualités Complexité de la crise burundaise : qui sera le « dindon de la farce » ?

    Complexité de la crise burundaise : qui sera le « dindon de la farce » ?

    Depuis mi- avril 2015, le Burundi vit une crise politique et militaire sans précédent. Tout est parti de l’interprétation de certains articles de la Constitution et de l’Accord d’Arusha quant aux mandats et au mode de scrutin du président de la République. Le mandat de 5 ans  que Pierre Nkurunziza a entamé en 2010 devant s’achever cette année, celui-ci estime qu’il peut se représenter pour un autre mandat  n’ayant été élu qu’une seule fois ( en 2010) au suffrage universel […]

    Lisez la suite →