Le retour d’exil de Pierre Célestin Rwigema : un non-événement.

Dimanche 23 octobre 2011, la presse rwandaise a annoncé en fanfare le retour à Kigali de Pierre Célestin Rwigema, ancien Premier ministre, après un exil de 11 ans. Son arrivée à Kigali en ce mois d’octobre constitue un non-événement dans la mesure où dès le mois de mai 2011, il avait déjà exprimé son intention de rentrer en faisant allégeance à Paul Kagame lors de sa visite aux Etats Unis comme «Echos d’Afrique » le rapportait :  Rwanda:Pierre Célestin Rwigema retourne dans le giron du FPR ; Rwanda:des mandats d’arrêts politiquement motivés. Le cas de P.C. Rwigema.

Cependant nous y revenons pour souligner un aspect qui est de nature à éclairer l’opinion sur « le cas Rwigema ». Pierre Célestin Rwigema a été tiré du néant par l’entourage de l’ancien président Habyarimana ; il finira désormais ses jours dans l’arrière cour de Paul Kagame.

Son CV n’est pas très long contrairement aux autres politiciens de sa génération. Et pour cause : il n’est entré dans l’administration publique qu’en …1994 en devenant Ministre. Auparavant, il avait végété dans des fonctions subalternes ou de cadre technique dans des entreprises privées. Il avait été renvoyé de l’Université nationale du Rwanda, Faculté des Sciences Economiques (Gestion) avant la fin du baccalauréat pour avoir triché lors d’un examen. Il fut alors engagé comme comptable dans l’entreprise de construction d’Antoine Sebera. Soulignons que le même Antoine Sebera était un ami intime du président Habyarimana et que c’est son entreprise qui construisait les résidences privées du président de Kanombe et de Rambura. Rwigema ne restera pas là très longtemps car il fut renvoyé pour vol et détournement. Mais entre temps, il avait été remarqué par Séraphin Rwabukumba, beau-frère du président Habyarimana et homme d’affaires prospère. Pour aider ce jeune Rwigema qui lui paraissait sympathique, Rwabukumba l’engagea pour surveiller les travaux de la construction du Collège Saint-Fidèle à Gisenyi dont Séraphin Rwabukumba était promoteur.

Peu après, Rwigema exprima à son patron Rwabukumba son désir d’aller poursuivre des études universitaires. Celui-ci l’aida pour qu’il aille à l’Université de Kinshasa au Zaïre. Après son retour au Rwanda avec une licence en poche, le même Rwabukumba intervint pour le faire nommer directeur de l’imprimerie « Printerset » dont Rwabukumba était actionnaire.

A la naissance des partis politiques en 1991, Rwigema confia à son protecteur Rwabukumba que par prudence il allait adhérer au MDR étant donné que sa sœur était membre influent du MRND et que donc étant ressortissant de Gitarama fief du MDR, toute la famille ne devrait pas adhérer au MRND . Il venait ainsi d’entamer les tortueux calculs politiques dont il passera par la suite maître devant l’histoire.

Nous ne reviendrons pas sur les circonstances qui ont entouré son accession au poste de Premier Ministre en 1996 après la démission de Faustin Twagiramungu quand il a trahi ses collègues qui avaient décidé de démissionner collectivement mais que lui s’est précipité pour vendre la mèche à Kagame, ni sur son rôle dans les massacres des populations de Gisenyi et Ruhengeri quand il exhortait les soldats de l’APR à les exterminer et pas les retourner à leur cause car selon lui « Ntawe utokora ifuku… » (Littéralement : on ne peut pas corriger la vision d’une taupe qui est par nature myope).

Après avoir écouté l’interview qu’il a accordée à la presse tant nationale qu’internationale lundi le 24/10/2011 à Kigali, nous voulons seulement souligner que l’homme PC Rwigema n’a pas changé et que comme un animal longtemps pourchassé il revient sur ses pas pour finir là ou il a commencé. En effet, en implorant benoitement le pardon à Paul Kagame et en se disant prêt à occuper toute fonction qu’il voudrait bien lui confier, l’opportuniste Rwigema vieillissant compte finir ses jours dans les lambris de la « maison FPR » comme il avait commencé sous Habyarimana et ainsi la boucle serait bouclée. Il rêve de laisser son nom dans l’histoire comme quelqu’un qui, à l’image de Talleyrand, aura servi tous les régimes si contradictoires soient-ils. Sauf qu’il se trompe de vocable : il n’aura pas « servi » mais plutôt aura « mangé » dans les écuelles de ces régimes.

Mais là où il vend son âme c’est quand il n’hésite pas à répéter les accusations que le régime porte sur les opposants politiques. Rwigema n’a pas hésité à déclarer que ses ennuis au Rwanda avaient été le fait du seul procureur général Gerald Gahima aujourd’hui membre du parti d’opposition en exil RNC. Il a aussi accepté de joindre sa voix à la campagne initiée par le FPR pour discréditer Paul Rusesabagina, longtemps considéré comme un héros au Rwanda mais qui subitement est devenu l’ennemi du régime dès qu’il a commencé à dénoncer la dictature. Parions que dans son prochain interview PC Rwigema parlera de Victoire Ingabire pour l’accuser de terrorisme ou de négationnisme.

L’appel pathétique qu’a lancé PC Rwigema sur les ondes au président Kagame pour qu’il lui trouve un poste n’est pas tombé dans les oreilles des sourds. L’intéressé devrait avoir constaté qu’il est déjà en service : il est au service de la délation et des faux témoignages. Il sera ainsi suffisamment occupé pour un homme de 58 ans et bien rémunéré. Pourquoi exiger davantage ?

Jane Mugeni
26/10/2011

 

Vous pourriez être intéressé(e)

RWANDA : ON NE PEUT PEUT PAS ÉCHAPPER DEUX FOIS AUX ESCADRONS DE LA MORT DE PAUL KAGAME. LE CAS DE THÉOPHILE NTIRUTWA
A la Une
0 partages84 vues
A la Une
0 partages84 vues

RWANDA : ON NE PEUT PEUT PAS ÉCHAPPER DEUX FOIS AUX ESCADRONS DE LA MORT DE PAUL KAGAME. LE CAS DE THÉOPHILE NTIRUTWA

Jean-Jacques Karamira - 14 septembre 2017

                Théophile Ntirutwa était responsable du parti FDU-Inkingi dans la ville de Kigali jusqu’au 06/09/2017, date où il fut arrêté…

RWANDA. VOULOIR «CHALLENGER» PAUL KAGAME EST UN CRIME DE LÈSE-MAJESTÉ
A la Une
0 partages194 vues
A la Une
0 partages194 vues

RWANDA. VOULOIR «CHALLENGER» PAUL KAGAME EST UN CRIME DE LÈSE-MAJESTÉ

Jane Mugeni - 12 septembre 2017

Sitôt intronisé pour un mandat de 7 ans, Paul Kagame a tenu à réaffirmer qu’il ne cédera rien en matière d’ouverture politique. Après des arrestations intempestives de…

LES PEUPLES AFRICAINS N’ONT PLUS CONFIANCE EN L’AFRIQUE: ILS ÉMIGRENT EN EUROPE DEPUIS 47 ANS (1970-2017)
A la Une
0 partages131 vues
A la Une
0 partages131 vues

LES PEUPLES AFRICAINS N’ONT PLUS CONFIANCE EN L’AFRIQUE: ILS ÉMIGRENT EN EUROPE DEPUIS 47 ANS (1970-2017)

Isidore Jean Baptiste Rukira - 4 septembre 2017

Le continent africain dans la tourmente des migrations clandestines de ses populations en Europe et ailleurs. C’est le drame actuel de l’Afrique, c’est l’échec collectif des dirigeants…

Les plus populaires de cette catégorie