Kigali, le Dubaï africain en 2020, le rêve de P. Kagame

Appuyé par les voisins et la communauté internationale; presque blanchi par le récént rapport Trévidic sur l’attentat de l’avion de J. Habyarimana, P. Kagame peut croire en son rêve , celui de faire de Kigali le Dubaï africain en 2020.

tours-dansantes-dubai/© Zaha Hadid Architects

2020, faire de Kigali la vitrine économique de l’Afrique centrale, mieux subsaharienne, le Dubaï africain. Pari risqué mais Paul Kagame y croit fermement. Tout lui sourit au point d’être convaincu qu’il sera encore et toujours aux commandes du pays des Mille collines.

Tout lui sourit notamment avec le verrou français qui vient de sauter sur son régime.

En une quinzaine de jours, Paul Kagame a obtenu le plus beau cadeau de sa vie : mettre la France derrière lui.

Lorsque la France de Sarkozy dédouane Paul Kagame de son rôle sur l’attentat contre l’avion du président Habyarimana ayant débouché sur le génocide rwandais, l’un de goulots d’étranglement de son régime, Paul Kagame, en vrai stratège, fait arrêter quatre de ses généraux au motif qu’ils participaient aux pillages des ressources naturelles de la RDCongo. Réponse du berger à la bergère.

En effet, ce deuxième goulot d’étranglement du régime de Kigali, la France de Chirac l’avait proposé, soutenu et obtenu des Nations-Unies à travers la mise sur pied du Panel sur le pillage des ressources naturelles de la RDC pour contraindre Kigali à quitter le territoire congolais. Selon une source diplomatique, la France paie par virement la mise à l’écart de Dominique Strauss Kahn (DSK) qu’elle a obtenue des Etats-Unis pour permettre à Sarkozy d’entreprendre un deuxième mandat. Paul Kagame, lavé de tout soupçon, du moins pour le moment, peut alors réaliser son rêve : faire de Kigali le Dubaï africain en 2020, c’est-à-dire vingt ans après sa prise officielle du pouvoir.

Union sacrée des Chefs d’Etat

La cartographie politique de la sous-région des Grands Lacs africains se présente comme suit : tous les Chefs d’Etat des cinq pays ont été réélus. Chacun d’eux a fait profil bas face à l’élection du voisin. Même attitude observée dans la presse régionale. Pas d’articles désobligeants contre le voisin lors de l’élection. Une sorte de deal, d’union sacrée renforcée lors de la conférence internationale pour la région des Grands Lacs africains tenue à Kampala le 16 décembre 2011.

L’économie manage les relations entre Etats, ici le leadership économique prend le dessus sur les relations entre Etats.

Paul Kagame a fait saisir des minerais congolais sur son territoire et les a retournés en RDC, une fois rassuré qu’il a cessé d’être la « bête traquée » et a promis de ne plus jouer au perturbateur dans la région. Yoweri Museveni (27 ans au pouvoir) joue à merveille le rôle de grand frère et essaie de tirer profit du pétrole du Graben albertine avec les majors français Total et chinois CNOOC (China National Offshore Oil Corporation) qui pourraient ainsi arrimer côté congolais avec les blocs I, II et III.

Yoweri Museveni sait également manœuvrer avec le Sud Soudan qui partage une économie transfrontalière active avec l’Ouganda. De la sorte, Museveni ménage le conglomérat ethnique Acholi, peuple longtemps délaissé de part et d’autre de deux frontières.

Dans cette sorte de Win Win (les richesses de la sous région et leur implication extérieure), se pose alors la question sur la place de la RDCongo dans ce mariage à trois (Rwanda-RDC-Angola) où le couple France-Chine tient les commandes.

La RDCongo a résolu le problème en abandonnant le dossier de l’exploitation du pétrole côtier, qui l’opposait à l’Angola qui a soutenu le processus électoral de 2011. Paul Kagame est attendu à Kampala fin janvier 2012. Selon les Ougandais, il s’y plaît bien depuis.

Alors aux sceptiques, conseil gratuit, ne posez pas de questions sur les violations/respect des droits de l’homme ni sur les leçons du printemps arabe dans la sous région des Grands Lacs.

Nicaise Kibel’Bel Oka
27/01/2012

 

Vous pourriez être intéressé(e)

Le régime de Paul Kagame déboussolé par une opposition devenue incontournable.
A la Une
0 partages668 vues
A la Une
0 partages668 vues

Le régime de Paul Kagame déboussolé par une opposition devenue incontournable.

Emmanuel Neretse - 23 mai 2019

Le Rwanda est gouverné par le général Paul Kagame qui s'est emparé du pouvoir en juillet 1994 après une conquête militaire par le FPR, une rébellion dont…

« Le génocide des Tutsi au Rwanda est un fantastique business ». Interview imaginaire et humoristique de Guillaume Ancel
A la Une
0 partages3278 vues
A la Une
0 partages3278 vues

« Le génocide des Tutsi au Rwanda est un fantastique business ». Interview imaginaire et humoristique de Guillaume Ancel

Echos d'Afrique - 2 avril 2019

L’interview ci-après est imaginaire. Elle est supposée avoir a été réalisée à Paris le 1er avril 2019 sous forme humoristique. En effet, le 1er avril est par excellence le…

Rwanda/génocide.  Une conférence pour recycler les contrevérités ?
Faits divers
0 partages1123 vues
Faits divers
0 partages1123 vues

Rwanda/génocide.  Une conférence pour recycler les contrevérités ?

Echos d'Afrique - 21 mars 2019

Ce 21/03/2019, Damien Vandermeersch  va présenter une nouvelle édition de son livre « Comment devient-on génocidaire ?», revu et augmenté. A l'approche du 6 avril, c'est de bonne…

Les plus populaires de cette catégorie