Fatou Bensouda

Fatou Bensouda/photo Wikipédia
Fatou Bensouda/photo Wikipédia

Fatou Bensouda/photo Wikipédia

De nationalité gambienne, Fatou  Bensouda est  née le 31 janvier 1961 à Banjul. Diplômée de droit après des études dans des universités du Nigéria, elle embrasse la carrière d’avocat.

Après avoir exercé le poste de Procureur général en Gambie en 1987,  elle est nommée ministre de la justice en 1988. En mai 2002, elle commence sa carrière internationale comme conseillère juridique et substitut du procureur au Tribunal pénal international pour le Rwanda (TPIR), à Arusha en Tanzanie, puis comme procureur adjointe de la Cour pénale internationale (CPI) à La Haye depuis 2004.

Début décembre 2011, elle est nommée procureur général de la CPI en remplacement de Luis Moreno-Ocampo. Elle prendra effectivement son poste en juin 2012. Elle aura la lourde tâche de redorer l’image de la CPI qui donne l’impression d’être une institution instrumentalisée par le monde occidental pour se débarrasser des Africains qui ne veulent pas sauver leurs intérêts. Son test commencera par le procès de l’ex-président Laurent Gbagbo, l’audience de confirmation de ses charges devant débuter le 18 juin 2012, pour aboutir à son inculpation éventuelle.

Fatou B. Bensouda est mariée et mère de deux enfants.

 

Vous pourriez être intéressé(e)

Kigali/Rwanda : des enfants de la rue brûlés vifs dans des égouts de la capitale
A la Une
0 partages19589 vues2
A la Une
0 partages19589 vues2

Kigali/Rwanda : des enfants de la rue brûlés vifs dans des égouts de la capitale

Emmanuel Neretse - 3 mai 2017

Rwanda. Horreur à Kigali, cynisme à Bruxelles [caption id="attachment_4875" align="alignleft" width="250"] Des restes effets personnels des enfants brûlés vifs[/caption] En date du 28 avril 2017, les services…

Niger : l’opposant Hama Amadou condamné à un an de prison ferme
A la Une
0 partages218 vues
A la Une
0 partages218 vues

Niger : l’opposant Hama Amadou condamné à un an de prison ferme

Echos d'Afrique - 24 avril 2017

Ancien candidat à la présidentielle du Niger, Hama Amadou a été condamné lundi 13 mars 2017 à un an de prison ferme pour une affaire de trafic d’enfants.…

Par « excès de zèle » l’ambassadeur Olivier Nduhungirehe se rend coupable de « minimisation du génocide tutsi »
A la Une
0 partages1467 vues
A la Une
0 partages1467 vues

Par « excès de zèle » l’ambassadeur Olivier Nduhungirehe se rend coupable de « minimisation du génocide tutsi »

Emmanuel Neretse - 18 avril 2017

La période de commémoration du génocide rwandais offre l’occasion aux représentants du régime dictatorial de Paul Kagame à l’étranger d’exploiter honteusement ce drame dont il est le…

Les plus populaires de cette catégorie