RDC – Pâques au rythme des bottes au Nord-Kivu

photo cicr.blog

Les nord-kivutiens ont passé Pâques dans un climat de peur et de violence. Il est signalé dans tous les coins de la province une série d’incidents violents qui ont fait vite de ressusciter les souvenirs encore frais des rébellions.

A Goma, un couple a été attaqué dans la matinée de ce dimanche de Pâques. Madame Muhozi Jeanne, commerçante bien connue dans la ville, et son mari Valentin Twagirayezu ont vu des hommes armés faire irruption dans leur parcelle vers 8heures, tirer plusieurs balles, avant de monter tranquillement dans leur 4×4 et de s’évanouir dans la nature. Le couple a survécu, mais ils sont actuellement en soins dans un hôpital de la place, car ils sont grièvement blessés.

Pendant ce temps, à Bunagana, petite ville située à une centaine de kilomètres au nord de Goma, à la frontière avec l’Ouganda et ancien bastillon du CNDP de Nkunda, des affrontements violents ont opposé dans la matinée les dissidents du 805 ème Régiment dirigés par le Colonel Innocent N. aux FARDC. La cité serait tombée entre les mains des dissidents avant d’être reprise à la mi-journée grâce à une intervention partie de Rumangabo, et conduite par le royaliste colonel Yav. La population a dû fuir vers l’Ouganda voisin. Aucun bilan de ces affrontements n’a été fourni. On sait par contre que ces mutins qui étaient basés à Rutshuru (camp de Nyongera, près de Kiwanja) ont la veille pillé le dépôt de munitions et brûlés ce qu’ils n’ont pas pu emporter, avant de prendre le chemin de Bunagana, via le groupement de Busanza.

A Walikale, des affrontements sont signalés sur plusieurs fronts, à Kibua, Isangi, et dans d’autres villages entre des FDLR et la milice Rahiya Mutomboki, et entre les FARDC et la milice des Guide. Comme toujours, la population est obligée de se réfugier dans la forêt et dans la province voisine du Maniema.

A Masisi, dans le groupement Ufamandu, la société civile signale le massacre de plusieurs personnes par des hommes en arme et appelle les autorités militaires à parer à la carence de militaires royalistes dans le milieu.

A Butembo, dans le grand-nord, la population a enterré Monsieur Zawadi Kambale, fameux gardien de but d’une équipe de foot locale, qui a été assassiné la veille de Pâques. Tableau sombre pour une journée normalement somptueuse, et pire, les lendemains du nord-kivu sentent davantage des bruits de bottes. Pendant ce temps, il y en a de nos foutus dirigeants qui sabrent le champagne, insouciants !

Le blog de Jean-Mobert N’Senga !

 

Vous pourriez être intéressé(e)

Understanding the psychological madness of successive mandates
A la Une
0 partages136 vues
A la Une
0 partages136 vues

Understanding the psychological madness of successive mandates

Kadar Abdi Ibrahim - 12 janvier 2021

It is necessary to identify, along the way, the reasons inherent in the self, which, if not combated, largely explain the psychological madness of successive terms of…

RDC : Juridisme vs Pragmatisme en période de crise politique
A la Une
0 partages86 vues
A la Une
0 partages86 vues

RDC : Juridisme vs Pragmatisme en période de crise politique

Emile Bongeli - 12 janvier 2021

Cette réflexion porte sur la lutte entre les membres de la coalition FCC (Front Commun pour le Congo de Joseph Kabila)-CACH (Cap pour le Changement de Félix…

Félix Tshisekedi, le Rwanda et le dernier rapport de l’ONU
A la Une
0 partages272 vues
A la Une
0 partages272 vues

Félix Tshisekedi, le Rwanda et le dernier rapport de l’ONU

Patrick Mbeko - 4 janvier 2021

Le dernier rapport des Nations Unies situe la présence des Forces de défense rwandaises (RDF) sur le territoire congolais entre fin 2019 et octobre 2020. De mon…

Les plus populaires de cette catégorie