Rwanda : développement humain en recul

amazi_pintern-ff7e2-15-5-2014S’il y a des domaines dans lesquels le Rwanda a réussi, c’est celui de la propagande. Il paye des sommes colossales aux agences de communication pour soigner son image et faire de la publicité outrancière à ses actions qui sont pourtant souvent sans aucune valeur ajouté pour la population.

Alors que l'on parle de l'introduction des  ordinateurs dans l'enseignement, dans certaines écoles primaires, les élèves n'ont même pas des ardoises. Leurs parents taillent des morceaux bois sur lesquels les enfants écrivent avec du kaolin.

Alors que l’on parle de l’introduction des ordinateurs dans l’enseignement, dans certaines écoles primaires, les élèves n’ont même pas des ardoises. Leurs parents taillent des morceaux bois sur lesquels les enfants écrivent avec du kaolin.

Un exemple pris parmi tant d’autres est celui du développement économique. Dans la presse, le taux de croissance imbaho_z_ibiti-2c9a7-46ca2_gakenkeaffichée pour 2014 est 7% ou même 8% ! D’où peut-elle surgir ? Le Rwanda n’a ni ressources minières, ni industrie de transformation. Les exportations sont faites à une petite échelle.

Il est légitime de se demander quels paramètres sont pris en compte pour dire que le Rwanda a fait des progrès énormes depuis l’installation du régime du Front patriotique Rwandais il y a 20 ans. Des slogans qui cachent mal les échecs dans bon nombre de domaines fusent : la Vision 2020, le programme de « A Laptop per Child » (un ordinateur portable par enfant), les objectifs du Millénaire pour le développement (OMD), etc.

La réalité est que la population rwandaise, dans sa grande majorité, vit dans une misère noire. Seule une clique qui gravite autour du pouvoir baigne dans l’opulence. le Rwanda est ainsi l’un des pays les plus inégalitaires au monde. Le système de santé est d’une défaillance telle que  les statistiques sur la mortalité infantile sont dans le rouge, etc.

Pour illustrer notre propos, prenons deux exemples : celui de l’habitat et de la fourniture en eau potable.

Il a suffi d’éplucher et de lire entre les lignes la presse rwandaise proche du régime (car c’est elle à qui les services de sécurité permettent de se rendre sur le terrain) pour se rendre compte que le développement dont on vante tant n’est qu’un trompe l’œil.

Preuve par l’image dans l’habitat

Un des immeubles du master plan de Kigali

Un des immeubles du master plan de Kigali

L’habitat du citoyen rwandais moyen est une hutte ou même moins que ça. Pour que le Rwanda se projette en « Singapour

Après la destruction de sa maison, elle s'est construite une maison de fortune dans des sheetings

Après la destruction de sa maison, elle s’est construite une maison de fortune dans des sheetings

africain », il a procédé à la démolition de ces huttes à travers tout le pays.

Une femme suppliant les démolisseurs d'épargner sa maison

Une femme suppliant les démolisseurs d’épargner sa maison

Les dernières informations qui ont filtrées dans la presse état

de 115000 huttes détruites.

 

 

 

 

 

 

L’approvisionnement en eau potable laisse à désirer

Muhima : faute d'accès à l'eau potable, recueil des eaux usées des canalisations urbaines/photo igihe.com, 29-01-2012

Muhima : faute d’accès à l’eau potable, recueil des eaux usées des canalisations urbaines/photo igihe.com, 29-01-2012

 

 

 

 

 

 

 

 

Dans la capitale, peu de personnes sont incapables de se brancher sur le réseau public d’approvisionnement en eau potable. Elles se contentent de l’eau des égouts.

Nduba, usage de l'eau sale faute de mieux/photo igihe.com

Nduba, usage de l’eau sale faute de mieux/photo igihe.com

 

 

 

 

 

 

 

 

Nyagatare, Est du pays: usage de l'eau des fanges/photo imvaho nshya

Nyagatare, Est du pays: usage de l’eau des fanges/photo imvaho nshya

Mageragere (Kigali) : recueil des eaux de pluie/photo igihe.com

Dans les campagnes, la population se contente des fois des eaux des fanges ou de récolter celles des eaux boueuses des flaques après la pluie.

A Muhima, un des quartiers de la capitale Kigali, la population se contente de l'eau des égoûts/photo igihe.com, 29-01-2012

A Muhima, un des quartiers de la capitale Kigali, la population se contente de l’eau des égoûts/photo igihe.com, 29-01-2012

Au Rwanda, la vérité c’est qu’il ya un développement à deux vitesses : ceux qui tout et ceux n’ont rien du tout. C’est cette première catégorie qui est tenue en compte quand on parle du développement spectaculaire du Rwanda, discours ressassé par des cabinets de communication grassement payés.

Ghislain Mikeno
21/07/2014

 

 

 

 

Vous pourriez être intéressé(e)

Rwanda : quand un président se vante publiquement d’avoir été mercenaire!
A la Une
0 partages5459 vues
A la Une
0 partages5459 vues

Rwanda : quand un président se vante publiquement d’avoir été mercenaire!

Jean-Charles Murego - 3 novembre 2017

[caption id="attachment_5137" align="alignleft" width="658"] P. Kagame prononçant un discours à Unity Club le 27/10/2017 à Kigali (photo Youtube)[/caption]           Le général Paul Kagame…

Avec des services de sécurité américanisés, Paul Kagame bafoue les droits de l’homme à sa guise
A la Une
0 partages571 vues
A la Une
0 partages571 vues

Avec des services de sécurité américanisés, Paul Kagame bafoue les droits de l’homme à sa guise

Jean-Jacques Karamira - 27 septembre 2017

[caption id="attachment_5124" align="alignleft" width="431"] Préparatifs US Army-Rwanda Defense Forces[/caption] Paul Kagame, président du Rwanda, a misé sur le bon cheval en se mettant au service du pays…

Faut-il condamner la négation des génocides?
A la Une
0 partages439 vues
A la Une
0 partages439 vues

Faut-il condamner la négation des génocides?

Anne Staquet - 21 septembre 2017

Faut-il condamner la négation des génocides ? Anne Staquet Professeur de philosophie Université de Mons Le MR vient de déposer à la chambre un projet de loi…

Les plus populaires de cette catégorie