A QUOI SERT UN PREMIER MINISTRE RWANDAIS ? Bilan et missions


Après son élection avec un score stalinien de 99%, le dictateur rwandais Paul Kagame vient de nommer un gouvernement qui mettra en exécution ses ordres. Comme toujours, il a placé à la tête de celui-ci un Premier ministre issu de l’ethnie hutu, inconnu du grand public et sans aucune assise politique.

 

L’on notera que dès sa conquête militaire du Rwanda en 1994, le général Paul Kagame, pour soumettre la population conquise et gouverner ce pays qui lui était étranger, a toujours utilisé des Hutu de service, en commençant par ceux qu’il nomme comme Premier ministre mais sans aucun pouvoir réel. A son 23 è année de son règne, il en est  à son 6è figurant Premier ministre.

 

Sans aucun pouvoir et sans un mot à dire sur la gouvernance du pays dont ils sont censés diriger le gouvernement, ces personnalités n’accomplissent pas moins des missions vitales pour la pérennité du régime, lesquelles missions sont concoctées par les stratèges de l’ancienne rébellion tutsi devenue parti unique au pouvoir de fait, à savoir le FPR. Ces missions sont assignées  à ces Premiers ministres qui les assument à leur corps défendant avec plus ou moins de succès selon les époques comme l’indique le tableau suivant :

 

Les premiers ministres successifs de Paul Kagame : leurs missions et leurs bilans

 

 

Conclusion : Un Premier ministre de Kagame ne sert à rien pour la population. Il accomplit plutôt une mission du FPR dans le cadre de sa stratégie de domination. Il sert aussi, pour assumer devant l’Histoire, les crimes et autres agissements inhumains du régime,  susceptibles d’éclabousser les  vrais détenteurs du pouvoir. Un hutu nommé Premier ministre de Kagame serait plus à plaindre qu’à féliciter.

 

Marie-Providence Muhongayire

 

Vous pourriez être intéressé(e)

Pourquoi il est illusoire de s’obstiner à continuer de croire qu’une « pacification des mémoires » avec l’Algérie et le Rwanda est possible
A la Une
0 partages136 vues
A la Une
0 partages136 vues

Pourquoi il est illusoire de s’obstiner à continuer de croire qu’une « pacification des mémoires » avec l’Algérie et le Rwanda est possible

Bernard Lugan - 17 avril 2021

Emmanuel Macron s’obstine à refuser de voir que la France, l’Algérie et le Rwanda ne parlent pas de la même chose quand est évoquée la question mémorielle.…

Relations France-Rwanda. La tête de Madame Agathe Kanziga la veuve du Président Juvénal Habyarimana proposée par Vincent Duclert  et Alain Gauthier comme monnaie d’échange.
A la Une
0 partages1217 vues
A la Une
0 partages1217 vues

Relations France-Rwanda. La tête de Madame Agathe Kanziga la veuve du Président Juvénal Habyarimana proposée par Vincent Duclert  et Alain Gauthier comme monnaie d’échange.

Emmanuel Neretse - 16 avril 2021

Depuis son accession au pouvoir en 2017, Emmanuel Macron a inscrit dans ses priorités l'amélioration des relations entre la France et le régime en place au Rwanda…

Les autres clés du Rapport Duclert – Étayant d’urgence à la fois le régime rwandais et le globalisme made in USA
A la Une
0 partages485 vues
A la Une
0 partages485 vues

Les autres clés du Rapport Duclert – Étayant d’urgence à la fois le régime rwandais et le globalisme made in USA

Joan Carrero - 13 avril 2021

L’objectif du rapport commandé à la commission présidée par Vincent Duclert semble clair. Selon les mots d’Emmanuel Macron lui-même, un “rapprochement” entre la France et le Rwanda…

Les plus populaires de cette catégorie