Rwanda. Révélations troublantes d’Evode Uwizeyimana, un membre du gouvernement de Paul Kagame

Les Hutu seraient, selon le ministre Evode Uwizeyimana, si idiots qu’ils ne sont pas dignes et capables  de gouverner un pays.

 

Monsieur Evode Uwizeyimana lui-même hutu, a fait cette déclaration lors de la rencontre annuelle des  hauts dignitaires du régime du FPR de Paul Kagame et leurs familles dans le cadre d’un club qu’ils ont fondé dit “Unity Club”.

 

Evode Uwizeyimana, qui est Secrétaire d’Etat au ministère de la Justice depuis son retour d’exil du Canada où il était un des plus actifs opposants au même régime de Kagame, a cette fois confirmé sans ambages que les opposants hutu au régime de Habyarimana le trahissaient auprès de la rébellion du FPR constituée des éléments tutsi de l’armée régulière de l’Ouganda ayant envahi le Rwanda le 01 octobre 1990.

 

La déclaration d’Evode Uwizeyimana, ministre de Kagame, vient conforter ce que nous avions toujours fait noter, à savoir que l’obsession à renverser Habyarimana par tous les moyens et en s’alliant à n’importe qui fut suicidaire pour eux en tant que hutu et que, ce faisant, ils ont tout perdu : le plaisir de se payer Habyarimana et l’accession au pouvoir.

 

L’élément nouveau dans la déclaration d’Evode Uwizeyimana est qu’il ait dit péremptoirement que les hutu sont  tellement idiots qu’ils ne peuvent pas se gouverner.

 

Pour illustrer son propos, il a donné le cas de Monsieur Augustin Iyamuremye (aujourd’hui président du Sénat et présent dans l’auditoire) à qui Habyarimana avait accepté de confier le Service Central des Renseignements (SCR) en 1992 alors qu’il était du parti PSD allié au FPR. Evode Uwizeyimana en conclut que seul un président hutu si idiot comme Habyarimana pouvait tolérer que ses services des renseignements soient confiés à un complice de l’ennemi avec qui le pays était en guerre. Il ne sait pas que le président Habyarimana entendait, et de bonne foi, partager le pouvoir avec d’autres rwandais comme lui et croyait qu’ils ne pouvaient pas trahir le pays sous prétexte qu’ils s’opposaient à lui. L’assistance, dont Augustin Iyamuremye lui-même, a applaudi à tout rompre. Donc pour tout ce monde, les opposants sont des ennemis, ce à quoi ne croyait pas Habyarimana et qui lui vaut maintenant d’être traité d’idiot par un sous-ministre du FPR.

 

Que monsieur Evode Uwizeyimana veuille se faire beaucoup plus apprécier par le Paul Kagame, ou qu’il  veuille se vanter que certains de ses actuels confrères furent impunément des complices de l’ennemi dans un pays en pleine guerre d’agression, c’est son choix et de bonne guerre. Mais qu’il ose qualifier tous les hutu d’incapables et d’idiots à commencer par le président Juvénal Habyarimana, cela dépasse l’entendement.

 

Si le président Habyarimana ne peut plus lui faire payer cette injure tout comme d’ailleurs le peuple hutu aujourd’hui, qu’il sache que l’Histoire le lui fera payer un jour d’une façon ou d’une autre.

 

 

Emmanuel Neretse
Bruxelles le 28/10/2019

 

Vous pourriez être intéressé(e)

La justice belge devrait bientôt interroger certaines personnalités rwandaises et belges pour des propos diffamatoires à l’encontre de Jambo asbl
A la Une
0 partages175 vues
A la Une
0 partages175 vues

La justice belge devrait bientôt interroger certaines personnalités rwandaises et belges pour des propos diffamatoires à l’encontre de Jambo asbl

Jane Mugeni - 2 août 2020

Jambo ASBL est une association sans but lucratif enregistrée à Bruxelles et regroupant des jeunes d'origine rwandaise vivant principalement en Belgique. La plupart de ces jeunes sont…

France-Rwanda. Affaire Ntiwiragabo ou diversion d’un français agent du dictateur Paul Kagame
A la Une
0 partages1407 vues
A la Une
0 partages1407 vues

France-Rwanda. Affaire Ntiwiragabo ou diversion d’un français agent du dictateur Paul Kagame

Emmanuel Neretse - 30 juillet 2020

Il y a quelques jours un certain Théo Englebert s'est répandu dans la presse en clamant avoir “débusqué un Rwandais recherché qui se cachait en France”. Il…

Suspect du génocide rwandais retrouvé en France: une «justice à géométrie variable», selon Hervé Cheuzeville
A la Une
0 partages570 vues
A la Une
0 partages570 vues

Suspect du génocide rwandais retrouvé en France: une «justice à géométrie variable», selon Hervé Cheuzeville

Christine H. Gueye - 29 juillet 2020

La procédure judiciaire ouverte contre Aloys Ntiwiragabo, ex-chef des renseignements militaires, retrouvé –selon Mediapart– près d’Orléans, marque-t-elle une nouvelle étape dans la traque aux génocidaires rwandais? Au…

Les plus populaires de cette catégorie