Le film : « Les justes du Rwanda » tombe dans la propagande du FPR. La grande majorité de Hutu ne sont pas des tueurs.

L’asbl MNEMA – Centre Pluridisciplinaire de Transmission de la Mémoire va  projeter le 14/01/2020, un film intitulé ‘Les justes du Rwanda‘.  Dans sa présentation, les organisateurs  affirment que  durant le génocide perpétré contre les Tutsi en 1994,  l’immense majorité de Hutu participait aux tueries. C’est sur cette affirmation globalisante tirée de la propagande que Paul Kagame et son parti  FPR , au pouvoir au Rwanda depuis juillet 1994, prennent comme prétexte pour assassiner journellement des Hutu en toute impunité.

 

Que le MNEMA fasse sienne cette hérésie, cela dépasse l’entendement. Car cette asbl belge affiche comme objectifs de « défendre et promouvoir les principes énoncés dans la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme de 1948 et la Charte des droits fondamentaux de l’Union européenne pour combattre l’injustice, l’arbitraire, l’intolérance et l’atteinte au principe fondamental d’égalité entre les êtres humains ». En procédant à la globalisation que la majorité de Hutu a participé aux tueries, elle va contre ses principes.

 

Indignée par cette recrudescence de désinformation, Perpétue Muramutse, coordonnatrice du Réseau international des femmes pour la démocratie et la paix (Section Canada)  a adressé une lettre à Jean-Michel Heuskin, Directeur de l’asbl  MNEMA-La Cité Miroir dont la teneur suit :

Bonjour Monsieur Heuskin,

 

Faisant référence à notre entretien téléphonique du vendredi 10 janvier 2020, je vous envoie,  comme promis, les documents qui vous éclaireront sur l’évolution de la recherche de la vérité sur la tragédie rwandaise. 

 

Permettez-moi cependant, avant d’entrer dans le vif du sujet,  de vous remercier d’avoir pris de votre temps pour écouter mes doléances. Je l’ai beaucoup apprécié.

 

Depuis 1990,  le peuple rwandais a vécu un calvaire. Cela fait 30 ans que ça dure.  Aujourd’hui,  nous,  rwandaises et rwandais, aimerions revivre en  partant  sur une base de notre histoire véridique qui nous permettra de nous reconstruire de manière durable et respectueuse de toutes les composantes de notre société. 

 

Malheureusement il est difficile d’atteindre ce niveau de résilience,  parce que la vérité ne peut s’installer solidement alors que plusieurs forces connues ou inconnues  viennent  la torpiller.

 

Canadienne, d’origine rwandaise ,  je réside au Canada depuis 23 ans.  Je vous ai appelé de Montréal en tant que coordonnatrice du Réseau international des femmes pour la démocratie et la paix et en mon nom propre.

 

 Afin de nous remémorer le sujet de notre conversation , je la reprends ici :

 

Indignée , en tant que membre de l’ethnie hutu, je vous ai fait part de ce que je suis personnellement offensée par le Synopsis de ce film qui sera présenté à la Cité Miroir mardi le 14 février dont le titre est «Les justes du Rwanda » ,  qui mentionne  cette phrase … « pendant que l’immense majorité des hutus participait aux tueries».

 

 

Je vous ai mentionné que  cette phrase  constituait en soi une accusation très grave contre les hutus en général puisqu’elle sous-entend qu’il n’y a que quelques hutus qui n’ont pas participé dans les massacres.

 

Vous aviez alors argumenté que le contenu du film,  n’est pas offensant pour les hutus et qu’il s’agit d’une phrase formulée maladroitement. 

 

J’ai apprécié le fait que , Monsieur Heuskin avez dit, que suite à d’autres plaintes,  vous essayez de rejoindre le réalisateur pour voir comment reformuler cette phrase et que par ailleurs vous avez contacté un historien pour vous éclairer sur le sujet. 

 

Cependant , vous ai-dit, qu’à mon avis  cette phrase n’est pas du tout  une maladresse de la part du réalisateur, mais montre  plutôt son intention  de véhiculer ce message de « hutus criminels et de tutsi victimes   » .  En effet, ceci est un astuce de communication qui fait en sorte qu’un message est intégré par celui  qui le reçoit sans qu’il ne s’en rende compte.

 

J’ai fini par comprendre cependant, Monsieur Heuskin,  que vous n’aviez pas l’information sur cette avancée de la recherche de la vérité et que vous aviez vous-même la version officielle erronée puisque vous m’avez dit « Nous n’allons quand même pas réécrire l’histoire non plus , ce sont quand même les Hutus qui ont massacré les Tutsi  » les rapports de l’ONU le disent très bien».

 

 

C’est pour cette raison,  que je vous ai promis de vous envoyer des informations crédibles afin que vous puissiez vous-même vous faire une opinion. Ces enquêtes ont démontré qu’Il y a eu un génocide des Tutsi et que le génocide des hutus fait par l’armée du Front Patriotique Rwandais et  ses agents civils a commencé en 1992 et a continué jusqu’à 1996 .   Aujourd’hui il serait prudent de se garder de fustiger les hutus  comme une ethnie criminelle tel que le fait cette annonce. 

 

Monsieur Heuskin, grâce à cette documentation, vous comprendrez  la raison pour laquelle, aujourd’hui les hutus se sentent stigmatisés par ce genre de propagande qui se trouve dans ce film et dans  cette annonce .

 

Judi Rever : journaliste canadienne indépendante

 

http://www.rfi.fr/emission/20180625-judi-rever-rwanda-hutus-nie-pas-genocide-tutsis

 

Rwanda : révélations sur les massacres de Bisesero.

 

https://www.marianne.net/monde/rwanda-revelations-sur-les-massacres-de-bisesero

 

https://www.penguinrandomhouse.ca/books/546081/in-praise-of-blood-by-judi-rever/9780345812100

 

De waarheid over Rwanda : Het regime van Paul Kagame de Judi Rever ( version néerlandaise)

 

Les deux versions sont disponibles sur amazon

 

BBC Rwanda’s Untold Story : Jane Corbin

 

https://www.bbc.co.uk/programmes/b04kk03t

 

Radio Canada

 

https://ici.radio-canada.ca/tele/enquete/site/segments/reportage/139191/espion-rwanda-paul-kagame-espionnage-canada

 

The Globe and mail : Judi Rever et Geoffrey York

 

https://www.theglobeandmail.com/news/world/kagame-government-supporters-complicated-un-efforts-to-investigate-crimes/article32524359/

 

https://www.theglobeandmail.com/news/world/families-of-two-canadian-priests-killed-in-rwanda-still-wait-for-justice/article21599090/

 

Espérant que cette documentation vous apportera une meilleure compréhension de ce dossier et que vous prendrez alors les mesures nécessaires pour ne pas véhiculer un message mensonger stigmatisant toute une ethnie, veuillez agréer , Monsieur Heuskin, l’expression de ma considération distinguée.

 

Réseau international des femmes pour la démocratie et la paix

 

Section Canada.

 

Perpétue Muramutse, coordonnatrice

 

Tél. 450 9332743

 

 

 

 

Vous pourriez être intéressé(e)

DJIBOUTI : Trente ans après, « l’attentat du Café de Paris ». La terreur et la mort utilisées comme une arme d’outil de gestion sociale… Un crime d’État.
A la Une
0 partages721 vues
A la Une
0 partages721 vues

DJIBOUTI : Trente ans après, « l’attentat du Café de Paris ». La terreur et la mort utilisées comme une arme d’outil de gestion sociale… Un crime d’État.

Mohamed Qayaad - 20 septembre 2020

Le Jeudi 27 Septembre 1990, à 22h45, un attentat a été commis par quatre hommes arrivés à bord d’un taxi contre deux cafés de la place du…

Padre Nahimana, ou l’éloge de la médiocrité de nos élites
A la Une
0 partages3282 vues
A la Une
0 partages3282 vues

Padre Nahimana, ou l’éloge de la médiocrité de nos élites

Sylvestre Nsengiyumva - 17 septembre 2020

Un billet d'humeur de Sylvestre Nsengiyumva La rumeur saugrenue de la mort de Paul Kagame a pris naissance dans la cervelle en délire d'un prêtre rwandais "défroqué"…

Les sept raisons du fiasco du mini-sommet avorté de Goma
A la Une
0 partages742 vues
A la Une
0 partages742 vues

Les sept raisons du fiasco du mini-sommet avorté de Goma

Jean-Jacques Wondo - 14 septembre 2020

Annoncé en grande pompe par la Présidence congolaise, ses organes de presse et de communication, ainsi que les médias congolais, le mini-sommet des chefs d’Etat de la…

Les plus populaires de cette catégorie