Rwanda. Le général Kabarebe prêche la haine contre les jeunes réfugiés hutu

La vidéo ci-dessous (avec sous-titres en français) date de novembre 2019. Il s’agit d’un extrait d’une conférence donnée par le général James Kabarebe aux membres de l’AERG, Association des étudiants rescapés du génocide. La vidéo vient de reparaître. Elle avait été maintenue sous le boisseau. Et pour cause! Le général Kabarebe y prêche la haine et dévoile à la même occasion le plan concocté par le FPR pour désorganiser les réfugiés dans leur pays d’accueil.

 



La jeunesse Tutsi de l’AERG, appelée à se préparer à affronter la jeunesse hutu vivant à l’étranger

 

Kabarebe n’y va pas par le dos de la cuillère. Il appelle les membres de l’AERG d’assumer leurs responsabilités le moment venu en vue de contrer le danger que constitue la jeunesse rwandaise en exil. Pour cet officier, ces enfants sont scolarisés. Ils réussissent partout où ils sont en Afrique de façon que lors des examens officiels, ils occupent les 20 premières places dans bon nombre de pays comme le Lesotho qu’il a donné en guise d’exemple, le journaux de ce pays ayant rapporté cet exploit de jeunes rwandais.

 

Pour Kabarebe, ces jeunes Hutu, si intelligents soient-ils, ont une tare : « ils ont une idéologie génocidaire que leur a inculquée leurs parents ». De ce fait, insiste-t-il, ils sont dangereux et des mesures doivent être prises par les jeunes Tutsi pour parer à toute éventualité.

 

La réussite économique des réfugiés en Afrique est un danger pour le Rwanda

 

Le général Kabarebe a informé son auditoire que les réfugiés rwandais dominent les économies de certains pays africains dans les domaines du commerce et l’agriculture. Cela est vrai en Zambie, au Mozambique, au Malawi,… a précisé Kabarebe. Il voulait attirer l’attention des jeunes de l’AERG du danger du pouvoir économique des « Hutu » à l’extérieur et qui ont tenté d’attaquer le pays en 1995-1996. Kabarebe souligne qu’ils viennent de se réorganiser et que donc il faut se préparer pour riposter.

 

A ce sujet, rappelons que par son discours sectaire, Kabarebe a dévoilé le secret qui entourait le pillage des boutiques des réfugiés hutu en Zambie en 2016 et dans d’autres

 


A lire : Pourquoi des actes xénophobes visent les réfugiés rwandais installés en Zambie?


 

pays  qu’il a cités et dans les quels les réfugiés hutu sont économiquement aisés, notamment au Congo-Brazzaville où en novembre 2017, 26 minibus d’un transporteur rwandais ont été plastiqués et brûlés nuitamment. Au Malawi et au Mozambique, en 2019, des pillages des magasins des réfugiés rwandais ont été pillés et il y a eu morts d’hommes.  Ces actes de vandalisme font suite à l’ouverture des ambassades dans ces pays pour qu’elles servent de planques aux criminels à la solde des services secrets de  Paul Kagame.

 

James Kabarebe, un empoisonneur

 

En affirmant que les jeunes Hutu , malgré leur réussite scolaire et professionnelle, sont des « génocidaires », James Kabarebe a inoculé du poison, de la haine, aux jeunes membres de l’AERG venus en retraite. Quand on pense qu’ils seront les futurs dirigeants du pays, l’on ne peut que en conclure que la réconciliation tant chantée par le pouvoir du FPR, n’est qu’un slogan.

 

Kabarebe ne s’en prend pas seulement aux jeunes résidant à l’étranger car il précise que même à l’intérieur du Rwanda, il y a également des jeunes avec une idéologie génocidaire, qu’on a beau les mettre en prison, une fois élargis, ils restent radicalement les mêmes.

 

Kabarebe conclut son propos en rappelant aux jeunes Tutsi qu’ils « ont le pays », sur lequel ils doivent perpétuer le monopole.

 

Gaspard Musabyimana
22/01/2020

 

 

Vous pourriez être intéressé(e)

La justice belge devrait bientôt interroger certaines personnalités rwandaises et belges pour des propos diffamatoires à l’encontre de Jambo asbl
A la Une
0 partages213 vues
A la Une
0 partages213 vues

La justice belge devrait bientôt interroger certaines personnalités rwandaises et belges pour des propos diffamatoires à l’encontre de Jambo asbl

Jane Mugeni - 2 août 2020

Jambo ASBL est une association sans but lucratif enregistrée à Bruxelles et regroupant des jeunes d'origine rwandaise vivant principalement en Belgique. La plupart de ces jeunes sont…

France-Rwanda. Affaire Ntiwiragabo ou diversion d’un français agent du dictateur Paul Kagame
A la Une
0 partages1475 vues
A la Une
0 partages1475 vues

France-Rwanda. Affaire Ntiwiragabo ou diversion d’un français agent du dictateur Paul Kagame

Emmanuel Neretse - 30 juillet 2020

Il y a quelques jours un certain Théo Englebert s'est répandu dans la presse en clamant avoir “débusqué un Rwandais recherché qui se cachait en France”. Il…

Suspect du génocide rwandais retrouvé en France: une «justice à géométrie variable», selon Hervé Cheuzeville
A la Une
0 partages625 vues
A la Une
0 partages625 vues

Suspect du génocide rwandais retrouvé en France: une «justice à géométrie variable», selon Hervé Cheuzeville

Christine H. Gueye - 29 juillet 2020

La procédure judiciaire ouverte contre Aloys Ntiwiragabo, ex-chef des renseignements militaires, retrouvé –selon Mediapart– près d’Orléans, marque-t-elle une nouvelle étape dans la traque aux génocidaires rwandais? Au…

Les plus populaires de cette catégorie