Rwanda: Le discours vide de contenu de Kagame suscite plus d’inquiétudes

Depuis le 21 mars 2020 le Rwanda est en confinement décrété anticonstitutionnellement. En effet, la Constitution du pays prévoit la procédure à suivre pour déclarer un état d’urgence. Une procédure qui a été ignorée par le Premier Ministre qui, selon plusieurs sources proches du régime, exerce les fonctions du Président en intérim suite à l’indisponibilité de Paul Kagame liée à son état de santé.

 

Les voix montent. Où est le président? Mais dans “où”, Kagame, lui, va comprendre le circonstanciel de lieu, ce qui contribue aux doutes déjà existant quant à sa capacité de gouvernance. Réellement, le “où” des Rwandais est une lamentation équivalent à “qu’avons-nous fait au Bon Dieu pour mériter un tel président?” Dans d’autres parties du monde, les dirigeants donnent des mises à jour quotidiennes sur la façon dont leurs gouvernements luttent contre le coronavirus. Pas Kagame. Demander où il se trouve, c’est un appel à l’action, un rappel qu’ en tant que président, on attend de lui certaines choses.

 

On a vu Président Macron rendre visite aux personnes atteintes de COVID-19, on a vu Putin, et Donald Trump devant les journalistes en direct, on a vu Magufuli et Uhuru s’approcher de leurs peuples respectifs pour apporter un soutien tant moral que matériel. Où est Paul Kagame? Qu’il soit contaminé, c’est compréhensible! Mais pourquoi ne pas le déclarer personnellement au public? D’ailleurs, ce serait une bonne façon de sensibiliser les Rwandais, de leur dire que COVID- 19 est réel, un virus qui n’a pas peur du président.

 

Le soir du 27 mars 2020, la Télévision rwandaise a passé un discours pré-enregistré de Kagame. Le choix de l’heure de passage est stratégiquement choisie: 22 heures, heure locale. A ceux qui l’ignorent, il faut signaler que 90% de Rwandais vont au lit au plus tard à 20 heures pour économiser l’électricité, une commodité  au coût inabordable pour un citoyen moyen. L’intention, limiter le nombre de téléspectateurs directs pour semer le doute chez ceux qui le visualiseront après. Si le message est vide, on se dira qu’il aura été retravaillé, que certaines choses auront dû être enlevé.

 

Surprise: Même le message télévisé (en direct) n’est pas direct! Il a été pré-enregistré.

 

Contenu: zéro, si ce n’est que dire que des mesures ont été prises et que d’autres le seront bientôt. Celles qui ont été prises, on les a vues et on sait qu’elles sont anticonstitutionnelles. Mais lesquelles sont encore à être imposées? Et surtout, comment êtes-vous prêts à gérer les conséquences et les imprévus? Voilà, entre autres, ce qu’on attendait de vous Monsieur Kagame. Mais remarquant à quel niveau vous ne vous sentiez pas bien, et on attend que votre remplaçant, Monsieur NGIRENTE dise quelque chose. Espérant qu’il soit en possession de toutes ses facultés en pleine forme.

 

Chaste Gahunde

 

Source : gahunde.org

 

Vous pourriez être intéressé(e)

La justice belge devrait bientôt interroger certaines personnalités rwandaises et belges pour des propos diffamatoires à l’encontre de Jambo asbl
A la Une
0 partages193 vues
A la Une
0 partages193 vues

La justice belge devrait bientôt interroger certaines personnalités rwandaises et belges pour des propos diffamatoires à l’encontre de Jambo asbl

Jane Mugeni - 2 août 2020

Jambo ASBL est une association sans but lucratif enregistrée à Bruxelles et regroupant des jeunes d'origine rwandaise vivant principalement en Belgique. La plupart de ces jeunes sont…

France-Rwanda. Affaire Ntiwiragabo ou diversion d’un français agent du dictateur Paul Kagame
A la Une
0 partages1432 vues
A la Une
0 partages1432 vues

France-Rwanda. Affaire Ntiwiragabo ou diversion d’un français agent du dictateur Paul Kagame

Emmanuel Neretse - 30 juillet 2020

Il y a quelques jours un certain Théo Englebert s'est répandu dans la presse en clamant avoir “débusqué un Rwandais recherché qui se cachait en France”. Il…

Suspect du génocide rwandais retrouvé en France: une «justice à géométrie variable», selon Hervé Cheuzeville
A la Une
0 partages593 vues
A la Une
0 partages593 vues

Suspect du génocide rwandais retrouvé en France: une «justice à géométrie variable», selon Hervé Cheuzeville

Christine H. Gueye - 29 juillet 2020

La procédure judiciaire ouverte contre Aloys Ntiwiragabo, ex-chef des renseignements militaires, retrouvé –selon Mediapart– près d’Orléans, marque-t-elle une nouvelle étape dans la traque aux génocidaires rwandais? Au…

Les plus populaires de cette catégorie