Rwanda opposition : l’Appel du 18 juin 2019!

Un billet d’humeur  de
Sylvestre Nsengiyumva

 
Il y a 80 ans, jour pour jour, le 18 juin 1940, le Général De Gaule prononçait un discours qui allait marquer l’Histoire: l’appel à la résistance française contre l’occupant allemand, et le rejet de toute velléité d’armistice envisagée alors par le Maréchal Pétain…

 

Il y a exactement une année, le 18 juin 2019, Faustin Twagiramungu avait lui aussi choisi cette date hautement symbolique pour lancer, devant caméras du monde entier, « son » appel solennel à la résistance du peuple rwandais contre le joug de Kalinga II, cette dynastie royale naissante incarnée par le roi Kagame 1er…

 

Charles de Gaule était (très) grand, de taille et d’envergure politique.

 

Pour tenter de lui arriver au quart de la cheville, Faustin Twagiramungu avait réussi (difficilement) à mettre les petits plats dans les grands, et à s’adjoindre un certain Paul Rusesabagina!

 

80 ans après, le général De Gaulle est toujours célébré par le monde entier, pour avoir réussi à mobiliser son peuple et libérer la France, avant de la présider…par deux fois !

 

Un an seulement après leur appel, Faustin Twagiramungu et Paul Rusesabagina sont aujourd’hui hués et vilipendés, pour avoir réussi le tour de force de diviser et détruire la formation MRCD qu’ils (co) dirigeaient, qui plus est, sur la vieille fracture « Power » / »Jyojyi », que l’on croyait d’une époque révolue !

 

Dans une autre publication datée de l’année dernière à la même époque, j’avais déjà anticipé ce triste scénario, sans même devoir brancher, comme je le fais souvent (!), l’application « zoom » et consulter un certain « mupfumu » de mon Mutara natal !

 

Mais comment donc en sommes-nous (encore) arrivés là ?!

 

Qui sont ces deux « artistes » de la politique rwandaises qui, à intervalles réguliers, nous réservent ce genre de désagréables (demi) surprises ?

 

Décryptage d’un phénomène…

 

RUSESABAGINA !

 

Qui connaît Rusesa le politicien, celui-là peut aussi déchiffrer les voies insondables de la Trinité !

 

Paul Rusesabagina est un de ces virtuoses de la « politique cache-cache », le mec qui a inventé une manière révolutionnaire de faire de la politique, inconnue avant lui, qui peut se résumer ainsi : « kutica ntukize »!

 

C’est-à-dire que, même en étant au sommet d’un parti politique par exemple, PR ne va pas chercher à y apporter la moindre valeur ajoutée, mais il ne va rien compromettre non plus ! D’ailleurs, à chaque fois qu’il a quitté une organisation (dont il était membre dirigeant ou même président), PR  s’est toujours retiré sur la pointe des pieds, et aucun membre n’a remarqué son absence, jusqu’à son prochain retour…à la tête d’un autre parti !!

 

Je ne connais donc (quasiment) pas le magicien Rusesa, et je défie quiconque de me le présenter !

 

PR est-il politicien, ou humanitaire ? Est-il « radical » ou « modéré »…,et en quoi?! Est-il noir ou blanc ?! Habite-t-il Belgique ou USA ? Pense-t-il Gitwe, ou pense-t-il Gahini…si vous voyez ce que je veux dire ?!

 

PR est-il allé à Jérusalem pour MRCD ou pour Hôtel Rwanda ? A-t-il dirigé Diplomates ou Milles Collines ? Ou les deux ?!

 

PR a-t-il sauvé des Tutsi, ou a-t-il escroqué des Tutsi ? Était-il MDR ou MRND avant la chute de l’avion ?!

 

PR est-il ce millionnaire du showbiz Hollywoodien dont beaucoup convoitent les gros sous, ou est-il un imposteur cynique, soucieux d’instrumentaliser le phantasme collectif sur sa fortune supposée ?!

….

Nul ne peut vraiment cerner ce « politicien » d’un genre démarqué…

 

J’ai été « convoqué » (comme beaucoup) il y a deux ans au domicile de Paul Rusesabagina, qui m’avait contacté via un ami commun, dans l’intention affichée de me recruter…

 

Après plus de quatre heures de tête à tête, je suis sorti et j’ai dû me pincer la joue pour y croire : pour la première fois de ma vie, je venais de discuter si longtemps avec quelqu’un de ce niveau, sans que je puisse savoir ce que j’ai retenu !

 

Plus tard, une réunion des cadres du MRCD s’est tenue chez-moi, et j’ai poliment décliné le poste qui m’était proposé : président du MRCD-Belgique…

 

Je me suis alors répété: passer du PSD de Félicien Gatabazi au MRCD de Paul Rusesabagina, pareil que déguster du caviar en entrée, et se farcir le »runonko » en dessert !

 

ROCAMBOLE RUKOKOMA!

 

L’histoire rocambolesque de Rukokoma, Faustin Twagiramungu pour les intimes, débute dans la deuxième moitié des années 70.

 

Plus (paraît-il) par opportunisme avisé que par amour véritable, il avait retourné sa veste d’ancien unariste, et épousé la fille de Grégoire Kayibanda ! C’est pile poil l’époque où Juvénal Habyarimana, rongé alors par la culpabilité d’avoir bêtement et inutilement assassiné son ami et « père » incontesté de la révolution hutue, était engagé dans une opération de « réhabilitation » de sa progéniture…

 

Le calcul de FT s’avéra donc payant, puisque Habyarimana s’empressa de se dédouaner en offrant le « gâteau » STIR au gendre de Kayibanda, la STIR que l’homme d’affaires Twagiramungu allait « incarner » pendant de longues années…

 

Devenu riche, Faustin Twagiramungu allait, à l’instar de Valens Kajeguhakwa mais pour des raisons différentes, entamer sa « guerre prolongée » contre la mamelle qui l’avait gavé jusque-là !

 

Le « combat » croisé des deux hommes allait trouver un terrain d’alliance objective lors de l’attaque du FPR sur le Rwanda. Faustin Twagiramungu s’empressa opportunément de réactiver ses anciens réseaux UNAR au sein du FPR, lesquels mirent aussitôt leur redoutable machine de propagande à construire son image de « hutu modéré »…jusqu’à carrément imposer son nom dans les accords d’Arusha !

 

Le destin tragique du peuple rwandais tout entier était dès lors scellé, au juste milieu de ce trio infernal : Kinani, Rukokoma…et KK (Kagome/Kajeguhakwa)!

 

Le premier acte de cette tragédie se joua le jour où Rukokoma remplit sa part du pacte diabolo, conclu avec les revanchards de Kamarampaka, en faisant voler en éclats le parti historique de son beau-père, sur la fracture « power » / »Jyojyi », doublée subtilement du clivage Kiga/Nduga.

 

La suite…

 

Depuis lors, on ne compte plus les partis et organisations que Rukokoma a intégrés, dirigés…et désintégrés !!

 

Une anecdote que le public connaît peu, c’est que FT fut persona non grata aux obsèques de Seth Sendashonga, le « héro » dont il use et abuse l’image aujourd’hui ! Pendant les dernières années de SS en effet, les deux hommes étaient devenus chien et chat, Rukokoma ayant foutu un de ses bordels au sein du parti qu’ils avaient monté ensemble…

 

ET MAINTENANT ?!

 

Maintenant ? Affirmer que le MRCD est la dernière organisation cassée par Rukokoma, reviendrait à parier que le COVID19 serait la dernière pandémie virale  expérimentée par l’humanité !

 

Ce serait en effet sous-estimer le sectarisme tenace des élites rwandaises, toujours enclines à suivre aveuglement quelqu’un « des nôtres », tant pis si la dangerosité manifeste du gars crève les yeux, y compris (et surtout) pour nous !

 

La mayonnaise prendra encore et toujours, quand Rukokoma clamera un jour que les ethnies n’existent pas (Umunyarwanda kanuni), histoire de rassurer une élite tutsie traumatisée par le mythe de « Nyamwinshi »…

 

Le lendemain, il suffira à Rukokoma de brandir l’image du « gorille » Josiane Mwiseneza, histoire de surfer sur son statut de « gendre de », et capitaliser sur la fibre du « Gahutu », surtout du Grand Nduga…

 

Pourquoi changer une équipe qui gagne ?!

 

Tout cela fera bien sûr, encore et toujours, les affaires florissantes de l’autre coin (encore en vie) du fameux triangle….jusqu’aux prochains génocides !

 

Sylvestre Nsengiyumva

 

 

 

Vous pourriez être intéressé(e)

Rwanda-Mapping Report : le régime du FPR/APR dévoile sa stratégie de défense
A la Une
0 partages2223 vues
A la Une
0 partages2223 vues

Rwanda-Mapping Report : le régime du FPR/APR dévoile sa stratégie de défense

Emmanuel Neretse - 26 novembre 2020

Le rapport produit par les experts des Nations Unies sur les crimes au Zaïre et en RDC entre 1993 et 2003 fut publié en 2010 sous l'appellation…

L’autocrate a-t-il vraiment des leçons de démocratie à donner ?
A la Une
0 partages336 vues
A la Une
0 partages336 vues

L’autocrate a-t-il vraiment des leçons de démocratie à donner ?

Mohamed Qayaad - 22 novembre 2020

« Ici, les prêches sont contrôlés par l’État. La France serait bien inspirée de nous imiter » dixit l'impitoyable prédateur IOG (paru dans Jeune Afrique no 3095).…

Le MoDeL n’est ni au Canada ni à Bruxelles ni en Turquie mais présent à Djibouti !
A la Une
0 partages430 vues
A la Une
0 partages430 vues

Le MoDeL n’est ni au Canada ni à Bruxelles ni en Turquie mais présent à Djibouti !

Kadar Abdi Ibrahim - 20 novembre 2020

Suite à l’interview du Président de la République de Djibouti, Ismael Omar Guelleh, dans le journal Jeune Afrique, le secrétaire général du MoDeL et défenseur des droits…

Les plus populaires de cette catégorie