Le message du Pape François, Chef du Vatican, aux autorités du Rwanda doit être entendu.

DECLARATION DE PRESSE 

Le message du Pape François, Chef du Vatican, aux autorités du Rwanda doit être entendu.

 

A l’occasion de la messe solennelle célébrée à Kigali le 6 décembre 2020 par le nouveau cardinal rwandais Son Éminence Antoine KAMBANDA, le Pape François a délivré un message aux autorités politiques, civiles et militaires rwandaises par la voix du Nonce apostolique au Rwanda, l’Archevêque Andrjez JOZWOWICZ.

 

Ce message porte principalement sur les points suivants :

1. Le Pape encourage l’église et toute la société rwandaise à faire du Rwanda une meilleure demeure, commune pour tous les rwandais, à travers le processus de guérison par le pardon et la réconciliation ;

2. Le Pape François appelle à la solidarité qui donne plus d’attention aux plus démunis : les pauvres et les rejetés sociaux ;

3. Le Pape François préconise les méthodes du vivre ensemble tendant à convaincre et persuader plutôt que d’imposer ;

Il demande aux autorités de défendre la population courageusement et avec compétence, à l’exemple d’un bon père de famille ;

4. Enfin, le Pape recommande de construire une société rwandaise qui soit un exemple de fraternité, de solidarité et qui prépare la jeunesse et les générations à venir.

 

Ce faisant le Pape François reconnaît implicitement qu’au Rwanda :

– La vraie réconciliation est encore à faire ;

– Il existe d’énormes inégalités de revenus entre une élite aisée et la majorité démunie des citoyens ;

– L’illusion de paix sociale affichée est factice car imposée ;

– Seule une société basée sur la fraternité, la solidarité et ouverte à la jeunesse est durable.

 

Le parti politique FDU-INKINGI porte à la connaissance du public qu’il est solidaire du message du Pape François car il est conforme à son programme politique et à son projet de société.

 

Pour répondre concrètement à ce message, l’actuel régime rwandais doit s’engager avec loyauté dans un dialogue franc avec toutes les composantes socio-politiques rwandaises, y compris l’opposition politique basée à l’étranger. Ce dialogue est un préalable nécessaire à une véritable réconciliation du peuple rwandais, à la paix des cœurs et à la prospérité de tous.

 

L’actuel régime, dominé par le FPR, doit aller plus loin, renoncer à ses méthodes dictatoriales, et protéger tout un chacun contre les abus des forces de sécurité dont les assassinats, les disparitions forcées, la torture, les spoliations et les discriminations.

 

Tout en se félicitant de la décision de Sa Sainteté le Pape François d’élever Mgr Antoine Kambanda, à la dignité de Cardinal, les FDU-Inkingi voudraient espérer que celui-ci saura utiliser cette haute autorité morale qui lui est conférée pour promouvoir l’avènement d’une véritable réconciliation entre Rwandais, ainsi que l’instauration d’une société plus fraternelle et égalitaire.

 

Un des gestes majeurs qui commencerait à rassurer la communauté rwandaise serait que le Cardinal Kambanda fasse que les évêques assassinés à Gakurazo le 5 juin 1994, soient dignement enterrés dans leurs diocèses respectifs comme le veut la tradition.

 

Le parti FDU-INKINGI remercie Sa sainteté le Pape François pour son message d’espoir et lui demande de faire le suivi afin que ce message prenne racine dans les faits et dans la vie quotidienne de l’Église et la société rwandaises.

 

Fait à Rouen, la 29 décembre 2020

Théophile MPOZEMBIZI

Commissaire FDU-INKINGI chargé de l’Information et de la Communication

infocominfo@fdu-rwanda.com ; info@fdu-rwanda.com

 

 

Vous pourriez être intéressé(e)

Pourquoi il est illusoire de s’obstiner à continuer de croire qu’une « pacification des mémoires » avec l’Algérie et le Rwanda est possible
A la Une
0 partages125 vues
A la Une
0 partages125 vues

Pourquoi il est illusoire de s’obstiner à continuer de croire qu’une « pacification des mémoires » avec l’Algérie et le Rwanda est possible

Bernard Lugan - 17 avril 2021

Emmanuel Macron s’obstine à refuser de voir que la France, l’Algérie et le Rwanda ne parlent pas de la même chose quand est évoquée la question mémorielle.…

Relations France-Rwanda. La tête de Madame Agathe Kanziga la veuve du Président Juvénal Habyarimana proposée par Vincent Duclert  et Alain Gauthier comme monnaie d’échange.
A la Une
0 partages1202 vues
A la Une
0 partages1202 vues

Relations France-Rwanda. La tête de Madame Agathe Kanziga la veuve du Président Juvénal Habyarimana proposée par Vincent Duclert  et Alain Gauthier comme monnaie d’échange.

Emmanuel Neretse - 16 avril 2021

Depuis son accession au pouvoir en 2017, Emmanuel Macron a inscrit dans ses priorités l'amélioration des relations entre la France et le régime en place au Rwanda…

Les autres clés du Rapport Duclert – Étayant d’urgence à la fois le régime rwandais et le globalisme made in USA
A la Une
0 partages468 vues
A la Une
0 partages468 vues

Les autres clés du Rapport Duclert – Étayant d’urgence à la fois le régime rwandais et le globalisme made in USA

Joan Carrero - 13 avril 2021

L’objectif du rapport commandé à la commission présidée par Vincent Duclert semble clair. Selon les mots d’Emmanuel Macron lui-même, un “rapprochement” entre la France et le Rwanda…

Les plus populaires de cette catégorie