Rwanda, mai-juin-juillet 2022. Un scandale géopolitique que va connaître le Monde depuis 1945

Pendant les mois de mai, juin et juillet 2022, la dictature de Paul Kagame qui règne sur le Rwanda depuis 28 ans va se retrouver au centre et au sommet du Monde, une situation inédite dans l’Histoire moderne. En effet, il suffit de voir le calendrier et les agendas des Etats ou organisations tant au niveau local, régional, continental et même mondial pour s’en rendre compte. C’est ce que nous allons établir.

 

Le mois de mai 2022

 

Depuis le 21 mai 2022, Kagame défraie encore la chronique pour avoir lâché ses tueurs tutsi congolais regroupés dans un mouvement terroriste dit M23 sur les populations du Nord Kivu. Les combats continuent de faire rage entre les FARDC qui défendant leur territoire et leur population. Sur ces faits, des milliers de paisibles paysans du district de Rutshuru ont quitté leurs biens et continuent de se réfugier en Ouganda. Entretemps, le M23 de Kagame bloque la principale voie de ravitaillement de Goma, le chef-lieu du Nord Kivu duquel les combats se rapprochent puisque localisés à 20 km du centre-ville.

 

Et le monde entier observe avec admiration cette nième déstabilisation de la RDC par Kagame au lieu de le condamner en lui infligeant des sanctions comme ce même monde le fait pour la Russie de Poutine qui pourtant déclare mener en Ukraine une opération de sécurisation de la Russie à ses frontières assiégées par l’OTAN et secourir les Ukrainiens russophones victimes du nazisme de Kiev. Sans prendre parti dans ce conflit, ce qu’avance la Russie constituerait un motif légitime pour mener cette offensive si ces allégations s’avéreraient véridiques.

 

Le mois de juin 2022

 

Du 11 au 12 juin, le Roi des Belges Philippe visitera la ville de Bukavu chef-lieu du Sud-Kivu et frontalière avec la ville de Cyangugu au Rwanda. En situation normale, on pouvait s’attendre à ce que les médias occidentaux et les décideurs des Grandes puissances saisissent l’occasion pour dénoncer l’arrogance de Paul Kagame qui, non seulement écrase son peuple rwandais sous sa dictature, mais aussi tue, massacre et fait violer les femmes congolaises comme ne cesse de le dénoncer le Dr Denis Mukwege, Prix Nobel de la Paix 2018 et qui vit et exerce à Bukavu et donc qui ne manquera pas d’ accueillir le Roi Philippe. Mais dans le cas du Rwanda de Kagame, on n’entendra rien.

 

Le 14 juin, le premier avion transportant les demandeurs d’asile au Royaume-Uni se posera à Kigali avec à son bord une centaine de réfugiés en majorités de nationalité soudanaise, mais aussi quelques afghans et syriens. Un fait nouveau : l’accord entre Kagame et Boris Johnson qui permettait à Kagame de toucher une enveloppe de 120 millions de Livres Sterlings stipulait que ceux qui seraient envoyés au Rwanda pouvaient y séjourner le temps que leurs dossiers de demande d’asile soient examinés à Londres. Aujourd’hui dans les modalités d’application de l’accord, cette clause a disparu.  Ne seront donc envoyés au Rwanda que des demandeurs d’asile complètement rejetés et n’ayant droit à aucun recours. C’est donc des déportés qui devraient rester au Rwanda (pays dont ils ignorent tout) jusqu’à la fin de leurs jours.

 

Du 15 au 19 juin, se tiendra à Nairobi la deuxième réunion des Chefs d’Etat-Major des armées de l’EAC pour affiner le dossier de la mise en place d’une force conjointe de ces Etats qui aura pour mission de débarrasser de l’Est de la RDC des groupes armés dont le M23 de Kagame. A noter que la première réunion de ces chefs militaires qui s’est tenue à Goma le 06 juin avait été boycottée par Kagame. Espérons que cette fois-ci, même si son armée sera représentée à Nairobi, il ne va pas imposer ses vues comme d’habitude et surtout ne sera pas autorisé à faire partie de cette force, alors qu’il est le parrain d’un des groupes à démanteler.

 

Du 20 au 25 juin , le Sommet des Chefs d’Etats des pays du Commonwealth tant attendu se tiendra enfin à Kigali. Paul Kagame recevra alors des mains du Prince héritier Charles qui représentera sa mère la Reine Elisabeth II, le spectre symbolisant qu’il devient le nouveau Président du Commonwealth jusqu’au prochain sommet. Ceci interviendra quand le même Paul Kagame est déjà Chef de l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF) depuis quatre ans et que sa déléguée, la fidèle Louise Mushikiwabo vient d’être proposée comme candidate unique à sa propre succession pour un mandat de quatre ans.

 

Cet événement et ces péripéties resteront dans les manuels comme “un exploit unique et inédite dans l’Histoire”. En effet , ce sera la première fois qu’un dictateur comme Paul Kagame qui, visiblement et en permanence, viole les principes de droits de l’Homme, de démocratie que prêche le Commonwealth, en devient membre et même Président. De même, ce sera inédit qu’un dictateur ouvertement “francophobe” qui ne parle pas un seul mot de français, et qui a banni cette langue dans le pays sur lequel il règne, dirige l’OIF pendant bientôt 8 ans. Enfin, l’exploit du dictateur Kagame en cette année 2022 est de faire un coup double en devenant simultanément “Président du Commonwealth et de la Francophonie”. Du jamais vu!

 

Le mois de juillet 2022

 

Le 01 juillet : Le Rwanda commémore 60 ans de son indépendance proclamée le 01 juillet 1962. Mais Paul Kagame ignore cette date et sévit contre quiconque le célèbrerait. Par contre, il va célébrer en grandes pompes et avec des personnalités venues du Monde entier le 04 juillet marquant le 28è anniversaire de la conquête militaire du Rwanda par les éléments tutsi de l’armée régulière de l’Ouganda qu’il commandait et son accession au trône. Mais hélas !, aucun médias du monde qui compte, n’osera faire remarquer cette anomalie et cette réécriture de l’histoire. De même, ses invités pour le 04 juillet n’auront pas le droit de poser la question : pourquoi le 60è anniversaire de l’indépendance n’est pas célébrée le 01 juillet comme au Burundi voisin qui a accédé à la souveraineté internationale la même date.

 

Le 04 juillet 2022. Le Pape François au cours de sa visite en RDC, sera dans la ville de Goma, chef-lieu de la province meurtrie et sous les bombes de Kagame et qui se trouve à un jet de pierre du Rwanda. En d’autres lieux et circonstances, ce serait une occasion pour dénoncer la dictature de Kagame qui importe sa cruauté en RDC et au peuple naturellement pacifique et très catholique de la RDC. Mais il n’en sera rien et tout sera fait pour éviter de blesser la susceptibilité du dictateur de Kigali.

 

Si nous avons établi ce calendrier et cet agenda, ce n’est pas pour faire la publicité du dictateur Paul Kagame car il a ses lobbies autrement plus retentissants. Mais c’est au contraire pour que tous les acteurs qui seront sur la scène au cours de ces shows médiatiques et politiques sachent que les peuples les observent et qu’à l’occasion ils peuvent les interpeler pour qu’après, quand le scandale Kagame éclatera, ils ne puissent pas prétendre qu’“ils ne le savaient pas”!

 

Je propose donc que chacun, selon sa situation, dans son domaine, dans sa spécialité (simple observateur mais citoyen, politique, membre d’une association sans but lucratif, religieux, journaliste,…) saisisse chaque occasion qu’offre cet agenda de la région et du monde en ce qui concerne Paul Kagame, pour interpeller ceux qui en sont les acteurs. Nous citerons : le gouvernement de la RDC, le commandement des FARDC, les présidents de l’EAC individuellement, le Roi des Belges et surtout son gouvernement, le gouvernement du Royaume-Uni ou les représentants de son peuple car le Premier ministre Boris Johnson lui, est en affaires de trafic d’êtres humains avec Kagame, le Pape François en général et la Curie romaine en particulier, la Reine Elisabeth II en tant que Chef des Etats du Commonwealth, le président français Emmanuel Macron qui a offert l’OIF à Paul Kagame en 2018.

 

Et comme l’a dit quelqu’une:  “Nous allons continuer de crier, de parler, de revendiquer, de demander, d’insister (…), pour le respect du peuple rwandais jusqu’à notre mort! … Postez et gazouillez à vos guises pour vous faire entendre sur les sujets qui vous préoccupent!”(Ariane Mukundente, Facebook, 08/7/2022).

 

C’est ce que nous faisons et recommandons humblement aux autres.

 

Emmanuel Neretse

 

Vous pourriez être intéressé(e)

L’expansionnisme du Rwanda en Afrique Centrale surprend les Africains en plein  sommeil
A la Une
0 partages1259 vues
A la Une
0 partages1259 vues

L’expansionnisme du Rwanda en Afrique Centrale surprend les Africains en plein sommeil

Charles Onana - 14 août 2022

Il y a 15 ans, certains de mes amis Centrafricains trouvaient mon travail sur la région des Grands lacs centré sur Kagame et se demandaient pourquoi j'exprimais…

Autopsie de la tournée d’Antony Blinken en RDC et au Rwanda
A la Une
0 partages245 vues
A la Une
0 partages245 vues

Autopsie de la tournée d’Antony Blinken en RDC et au Rwanda

Patrick Mbeko - 13 août 2022

Le secrétaire d’État américain Antony Blinken vient de boucler sa tournée africaine au Rwanda, où il s’est entretenu avec les autorités rwandaises. Bien que cette tournée ait…

Why did the Government of Rwanda fail to impose its narrative in the case of Paul Rusesabagina?
A la Une
0 partages222 vues
A la Une
0 partages222 vues

Why did the Government of Rwanda fail to impose its narrative in the case of Paul Rusesabagina?

Gustave Mbonyumutwa - 10 août 2022

US Secretary of State Anthony Blinken will be in Rwanda on August 10-11 to discuss, among other things, the “wrongful detention of U.S. Lawful Permanent Resident Paul…

Les plus populaires de cette catégorie