L’expansionnisme du Rwanda en Afrique Centrale surprend les Africains en plein sommeil

Il y a 15 ans, certains de mes amis Centrafricains trouvaient mon travail sur la région des Grands lacs centré sur Kagame et se demandaient pourquoi j’exprimais une vive inquiétude quant à ses ambitions en Afrique Centrale.

 

Mes amis n’étaient pas habitués aux analyses géopolitiques et avaient les yeux braqués sur la France. Certains trouvaient d’ailleurs Kagame formidable parce qu’il « tenait tête à la France » me disaient-ils. Je les comprenais et j’esquissais juste un sourire indulgent et n’y ajoutais rien de plus. Ils étaient si sûrs d’eux que je dus faire profil bas au nom de notre amitié. Le pillage de la RDCONGO par les troupes de Paul Kagame ne semblait pas les affecter, même en découvrant les rapports de l’ONU. Quant aux massacres de millions de Congolais, ils regardaient cela avec une certaine distance.

 

Ils ont commencé à s’interroger sur les velléités de Kagame au Centrafrique quand le dictateur rwandais a envoyé ses hommes assurer la protection rapprochée de leur présidente, madame Catherine Samba-Panza.


A lire aussi :    Le Rwanda accusé d’ingérence en Centrafrique 


Aujourd’hui, ils appellent carrément le président Kagame à cesser toute ingérence dans la politique intérieure de la République Centrafricaine (RCA) et dénoncent le pillage des ressources minières de leur pays par le Rwanda. Je comprends une fois de plus mes amis Centrafricains mais, parfois, il peut être dangereux de ne pas s’interroger ou s’informer plus tôt.

 

Je réitère donc tranquillement la mise en garde pour l’ensemble de l’Afrique Centrale, qui regorge de richesses minières et pétrolières et à ceux qui sont alliés à Kagame. Le réveil risque d’être  douloureux.  Le Congo-Brazzaville a déjà  donné des hectares de terres à Kagame et de nombreux Congolais  ne semblent pas inquiets. Kagame, qui a des ambitions folles, est au service d’intérêts importants et il est risqué d’avoir le sommeil trop profond. Ceux qui se disent panafricains et qui ont les yeux de Chimène pour l’ogre de Kigali, feraient mieux de demander aux Centrafricains ce qui leur arrive ou aux Congolais de Brazzaville ce qu’il en est de l’attribution des terres du Congo à Kagame. Bon courage aux amis Centrafricains et surtout bon travail. Vous en aurez besoin.

 

Charles Onana

Politologue et écrivain

 

 

 

Vous pourriez être intéressé(e)

Rwanda. Retour sur l’élection présidentielle du 15 juillet 2024. La honte pour la démocratie.
A la Une
0 partages416 vues
A la Une
0 partages416 vues

Rwanda. Retour sur l’élection présidentielle du 15 juillet 2024. La honte pour la démocratie.

Vestine Mukanoheri - 21 juillet 2024

Les élections au Rwanda sont toujours marquées par une domination du Front Patriotique Rwandais (FPR) et de Paul Kagame, qui est au pouvoir depuis bientôt 30 ans.…

Retour sur le discours d’un prélat rwandais politiquement engagé
A la Une
0 partages911 vues
A la Une
0 partages911 vues

Retour sur le discours d’un prélat rwandais politiquement engagé

Max Segasayo - 4 juillet 2024

Un discours truffé de contrevérités   Je tiens à me joindre au concert des nombreuses réactions qu’a suscitées dans les media sociaux, un mot de circonstance extrêmement…

L’archevêque de Kigali, le cardinal Antoine Kambanda, cultive la culture du mensonge
A la Une
0 partages670 vues
A la Une
0 partages670 vues

L’archevêque de Kigali, le cardinal Antoine Kambanda, cultive la culture du mensonge

Tharcisse Semana - 3 juillet 2024

Après avoir fait publiquement l’éloge du dictateur assassin, le Général Paul Kagame qui dirige à bras de fer le Rwanda depuis avril 1994, et avoir nié le…

Les plus populaires de cette catégorie