Flash. Situation à l’Est de la RDC au 21 novembre 2022

Deux événements en apparence anodins par rapport à la situation sécuritaire à l’Est de la RDC viennent de se produire ce lundi 21 novembre 2022. Mais à y voir de plus près, ces événements sont très instructifs sur ce qui se trame et dont dépend l’évolution de la situation. Ces événements sont : le deuxième report in extremis et sine die de la rencontre de Nairobi entre les groupes armés et le gouvernement de la RDC qui était prévue pour ce 21 novembre ; la visite éclaire du président du Kenya William Ruto à Kinshasa et ses entretiens avec Tshisekedi le même 21 novembre 2022.

 

Essai d’explication

 

La rencontre de Nairobi

La rencontre de Nairobi vient encore d’être reportée pour donner le temps au temps pour décanter la situation afin de voir clairement quel est le rapport de force entre les FARDC et le M23/Kagame à l’ouverture de ces pourparlers. Car, c’est le rapport de force qui détermine quelle attitude adopter face à l’un ou à l’autre des belligérants. En clair, ou bien les FARDC parviennent à chasser le M23/Kagame des zones conquises ou le contraint à les abandonner de gré ou de force, au quel cas les FARDC imposeraient alors leurs conditions. Ou alors le M23/Kagame non seulement reste dans les zones conquises mais même montre qu’il est capable d’en conquérir d’autres, alors la voix du gouvernement congolais dans ces pourparlers sera inaudible et surtout pas question d’exclure le M23 qu’il aura été incapable de chasser des zones conquises en RDC venant de l’étranger.

 

Le voyage éclair du président Ruto à Kinshasa ce 21 novembre 2022 revêt au moins deux significations

Jusqu’ici, c’est son prédécesseur Uhuru Kenyatta qui pilotait ce dossier de la situation de guerre à l’Est de la RDC. Tout en restant Facilitateur à la fois mandaté par l’EAC et l’UA,  Uhuru Kenyatta n’est plus Chef d’Etat du Kenya. Son successeur William Ruto devrait donc indiquer sans ambages que  le Gouvernement Kenya approuve et endosse la démarche d’Uhuru Kenyatta dans ce dossier.

 

Le président William Ruto, au moment où les troupes du Kenya dont il est le  Commandant suprême, continuent de se déployer au Nord Kivu, devait lever les équivoques et clarifier la situation après la cacophonie causée par les déclarations contradictoires de certains membres de son gouvernement avec celles du Commandement militaire de la Force déployée au Nord Kivu.

 

En effet certains parmi ces autorités du Kenya déclaraient que les troupes kényanes venaient en RDC pour y occuper une zone-tampon entre les belligérants, mais qu’elles ne se battraient pas.

 

D’autres plus tordues et rompus à la langue de bois diplomatique déclaraient être une force de “maintien de la paix” sans plus.

 

Ce 21 novembre 2022, le président William Ruto a donc tranché et a déclaré sans détours à Kinshasa que les troupes du Kenya sont “une force d’imposition de la paix” et donc susceptibles d’affronter par les armes quiconque refuserait d’obtempérer aux injonctions de l’EAC pour que la paix règne en RDC.

 

Emmanuel Neretse

 

 

 

 

Vous pourriez être intéressé(e)

Enjeux agricoles en Afrique centrale
A la Une
0 partages189 vues
A la Une
0 partages189 vues

Enjeux agricoles en Afrique centrale

Durlon Abiaga Ngome - 18 avril 2024

Nous avons assisté dans la nuit du 13 au 14 avril dernier à une nouvelle escalade des affrontements au Moyen Orient. En effet, l’Iran à décider de…

FPR Inkotanyi : 1994-2024, trente ans au pouvoir. Quel bilan ?
A la Une
0 partages810 vues
A la Une
0 partages810 vues

FPR Inkotanyi : 1994-2024, trente ans au pouvoir. Quel bilan ?

Vestine Mukanoheri - 11 avril 2024

Il y a trois décennies, le FPR INKOTANYI a conquis le pouvoir par des armes au Rwanda, à l’issue d’une violence indescriptible et un chaos sans précédent,…

Rwanda. 30ème commémoration du «Génocide»: La Vérité sacrifiée sur l’autel du mensonge!
A la Une
0 partages250 vues
A la Une
0 partages250 vues

Rwanda. 30ème commémoration du «Génocide»: La Vérité sacrifiée sur l’autel du mensonge!

Tharcisse Semana et Amiel Nkuliza - 11 avril 2024

Nous sommes le 6 avril 2024. Cela fait déjà 30 ans, jour après jour, que le Front patriotique rwandais (FPR), au pouvoir depuis 1994, se dit «sauveur…

Les plus populaires de cette catégorie