Invasion de la RDC par le Rwanda. Kagame aux abois !

Paul Kagame ne fera jamais un bon élève moins encore un bon enseignant. Et donc, il restera un mauvais leader pour son peuple et pour toute la sous-région. Des soldats de l’armée rwandaise sont tués sur le sol congolais du Nord-Kivu et leurs corps transportés au pays de mille collines pour y être enterrés. Même si le pouvoir fait tout pour étouffer les pleurs de la population, elle porte le deuil dans leur cœur. Même si Paul Kagame continue de nier les évidences, personne n’est dupe.

 

Tourmenté sur ce qui se passe à la frontière de son pays et la RDC et se sentant coupable de tout ce qui arrive, le président du Rwanda décide de se confier à son assemblée nationale. Il est question pour lui de répondre à deux préoccupations majeures qui se murmurent de bouche à l’oreille sur les accusations d’élan expansionniste portées contre son régime. Il prend ses députés pour des idiots et coud son mensonge du fil blanc.

 

Primo, il doit justifier les motivations de l’envoi des éléments de la RDF combattre en RDC. Secundo, donner aux représentants du peuple rwandais l’identité réelle de ces hommes portant l’uniforme RDF qu’on enterre avec tous les honneurs militaires chaque jour sur le sol rwandais.

 

Le président rwandais botte en touche, bien que rongé par ce qui le dépasse. A la première préoccupation, Paul Kagame se perd sur les élections en RDC pointant celle de 2018 qui ont vu Félix-Antoine Tshisekedi porté à la magistrature suprême, l’homme qui a même joué au médiateur pour le réconcilier avec le président Museveni.

 

A la deuxième préoccupation, il répond que Tshisekedi, n’étant pas militaire, ne devrait pas faire allusion à la guerre. Qu’est-ce que les cadavres des soldats rwandais tués sur le sol congolais de Rutshuru ont à voir avec les élections en RDC ? Il peut mentir comme bon lui semble, mais il ne trompera jamais sans conscience de Paul.

 

De nombreux corps enterrés au Rwanda après leur aventure en RDC, ses compagnons en armes, morts dans une obsession de convoitise et dans une soif d’hégémonie sur la région. De deux, il semble oublier la signification de Commandant suprême or il en connaît comme Emmanuel Macron ou Joe Biden ou encore Zelinsky.

 

Le président du Rwanda est aux abois. Il aura beau mentir des années durant, la roue de l’histoire va le rattraper comme Mobutu, Ceausescu, Pinochet. Comme Poutine avec l’agression de l’Ukraine, Kagame accuse la RDC de tous les maux. Le ministre rd. Congolais de la Communication et Presse, Patrick Muyaya lui a donné une réplique à la hauteur de sa cécité politique. Car, même si la communauté internationale fait semblant de fermer les yeux sur de nombreuses violations de droit de l’homme dont le régime de Kigali est champion, personne n’est dupe (surtout pas les Américains) pour compter le Rwanda au nombre des régimes les plus cruels au monde.

 

Le silence de la population qui ploie sous le poids du régime ne signifie pas que tout est gagné. Gare au retour de la manivelle.

 

Mathias Ikem

 

 

Vous pourriez être intéressé(e)

FPR Inkotanyi : 1994-2024, trente ans au pouvoir. Quel bilan ?
A la Une
0 partages403 vues
A la Une
0 partages403 vues

FPR Inkotanyi : 1994-2024, trente ans au pouvoir. Quel bilan ?

Vestine Mukanoheri - 11 avril 2024

Il y a trois décennies, le FPR INKOTANYI a conquis le pouvoir par des armes au Rwanda, à l’issue d’une violence indescriptible et un chaos sans précédent,…

Rwanda. 30ème commémoration du «Génocide»: La Vérité sacrifiée sur l’autel du mensonge!
A la Une
0 partages161 vues
A la Une
0 partages161 vues

Rwanda. 30ème commémoration du «Génocide»: La Vérité sacrifiée sur l’autel du mensonge!

Tharcisse Semana et Amiel Nkuliza - 11 avril 2024

Nous sommes le 6 avril 2024. Cela fait déjà 30 ans, jour après jour, que le Front patriotique rwandais (FPR), au pouvoir depuis 1994, se dit «sauveur…

Rwanda. Kwibuka30. Le président Macron a-t-il fait un dérapage?
A la Une
0 partages454 vues
A la Une
0 partages454 vues

Rwanda. Kwibuka30. Le président Macron a-t-il fait un dérapage?

Echos d'Afrique - 9 avril 2024

La presse française a publié des déclarations du président Emmanuel Macron comme quoi  « La France aurait pu arrêter le génocide avec ses alliés occidentaux et africains…

Les plus populaires de cette catégorie