RDC. Après Rumangabo, la coalition RDF-M 23 obligée de libérer toute affaire cessante Kishishe

« Nous félicitons votre leadership d’avoir décidé de restituer le camp de Rumangabo jadis sous votre occupation à la Force régionale EAC ce jour au nom de la paix. Nous attendons la suite conformément à la feuille de route de Luanda décidée par les chefs d’État afin de pérenniser la paix tant voulue et recherchée par la population civile qui doit incessamment et légitimement regagner leurs domiciles. » C’est en ces termes que le général de Brigade Emmanuel Kaputa Kasenga, commandant en second de la Force régionale de l’EAC a encouragé le leadership de ces rebelles d’achever de se conformer aux recommandations de Luanda. Vendredi 6 janvier 2023 à Rumangabo, camp militaire des FARDC situé à 50 kilomètres de la ville de Goma, s’est déroulée la cérémonie de restitution dudit camp occupé par la coalition RDF-M 23 à la Force régionale de l’EAC. C’est la deuxième opération après celle de Kibumba de décembre 2022. Sur place, les observateurs ont constaté amèrement le pillage systématique dans toute la région de Kibumba jusqu’au camp de Rumangabo par les occupants illégaux et temporaires. A cette exhortation du général Emmanuel Kaputa Kasenga, John Imani Nzenze se présentant comme commandant région adjoint du M 23 s’est dit être patient d’attendre toujours que le gouvernement de la RDC accède à leurs doléances afin d’aboutir à une paix durable : « Le M 23 accepte une fois de plus de se retirer de Rumangabo comme vous le constatez. Nous prenons à témoin des hauts gradés des armées de l’EAC notamment l’Angola, le Burundi, le Rwanda, la Tanzanie et le Kenya et déclarons : les populations peuvent regagner leurs habitations et attester que nous sommes pour la paix ; rien que la paix. »

 

Faut-il les croire sur simples parole et geste ? Pas vraiment car la RDF a démontré que les bonnes intentions ne suffisent pas. Les populations ayant fui leur présence continuent de témoigner qu’ils occupent encore certaines localités du territoire de Nyiragongo. L’on sait que l’un des objectifs immédiats est de voir des Rwandais et Ougandais se faire enrôler sous le label M 23 afin d’obtenir des cartes leur donnant doit à la citoyenneté congolaise. Dans leur ruse, la RDF avait engagé des troupes sur le front Masisi espérant surprendre les FARDC pour prendre la ville de Goma. Le retrait actuel obéit à la pression exercée sur le président Paul Kagame. Les éléments de la RDF occupent toujours la localité de Kishishe naturellement pour effacer les traces du carnage qu’ils avaient commis contre les populations civiles. Et ne comptent la restituer qu’une fois le nettoyage des preuves accompli. La Force régionale de l’EAC doit ouvrir l’œil (et le bon) pour ne pas se laisser berner par des discours emballeurs. On ne doit pas faire confiance à des gens défaits et qui renaissent de leurs cendres estimant que les objectifs de la balkanisation ne sont pas encore atteints.

 

Ricardo Olenga/journal Les Coulisses

 

Source : lescoulisses

 

Vous pourriez être intéressé(e)

Enjeux agricoles en Afrique centrale
A la Une
0 partages189 vues
A la Une
0 partages189 vues

Enjeux agricoles en Afrique centrale

Durlon Abiaga Ngome - 18 avril 2024

Nous avons assisté dans la nuit du 13 au 14 avril dernier à une nouvelle escalade des affrontements au Moyen Orient. En effet, l’Iran à décider de…

FPR Inkotanyi : 1994-2024, trente ans au pouvoir. Quel bilan ?
A la Une
0 partages810 vues
A la Une
0 partages810 vues

FPR Inkotanyi : 1994-2024, trente ans au pouvoir. Quel bilan ?

Vestine Mukanoheri - 11 avril 2024

Il y a trois décennies, le FPR INKOTANYI a conquis le pouvoir par des armes au Rwanda, à l’issue d’une violence indescriptible et un chaos sans précédent,…

Rwanda. 30ème commémoration du «Génocide»: La Vérité sacrifiée sur l’autel du mensonge!
A la Une
0 partages250 vues
A la Une
0 partages250 vues

Rwanda. 30ème commémoration du «Génocide»: La Vérité sacrifiée sur l’autel du mensonge!

Tharcisse Semana et Amiel Nkuliza - 11 avril 2024

Nous sommes le 6 avril 2024. Cela fait déjà 30 ans, jour après jour, que le Front patriotique rwandais (FPR), au pouvoir depuis 1994, se dit «sauveur…

Les plus populaires de cette catégorie