Grands Lacs. Londres vend des migrants indésirables à Kigali. Pour 160 millions d’euros

160 millions d’euros, c’est la modique somme que le gouvernement britannique doit au total verser au gouvernement rwandais pour accueillir des migrants illégaux qui débarquent en Grande Bretagne. Cette somme d’argent devrait servir à la construction des logements décents pour les personnes étrangères à la région des Grands Lac africains éligibles au statut de réfugiés mais indésirables sur le sol britannique.

 

La ministre britannique de l’Intérieur Suella Braverman a séjourné à Kigali le 18 mars 2023 où elle est venue se rendre compte de l’évolution de ce partenariat humiliant qui renvoie à l’époque coloniale. Le secteur de Gahanga dans le district de Kicukiro a été choisi pour abriter les maisons pour les migrants. Le projet prévoit la construction de 1500 logements destinés aux migrants.

 

A Kigali, Suella Braverman, très ravie, a déclaré : « « Le projet de construction de Gahanga représente un grand pas en avant dans les efforts déployés par le Rwanda pour accroître sa capacité d’accueil des réfugiés ». Grâce à cet accord, la Grande Bretagne va accroître son aide humanitaire à des milliers de personnes vivant au Rwanda.

 

Dans sa première phase, avec 55 millions d’euros versés, le projet prévoit de construire 528 logements pour accueillir des migrants indésirables à relocaliser au Rwanda. Pour le gouvernement britannique qui mise sur les espèces sonnantes et trébuchantes pour acheter la conscience des nègres, tant que ce partenariat peut dissuader les nombreuses traversées de migrants clandestins vers la Grande Bretagne, toute pratique même lorsqu’elle touche à la dignité des Africains, est bonne à appliquer. Elle démantèle le réseau criminel de trafic des êtres humains en les envoyant au Rwanda.

 

C’est un peu comme si on déversait des déchets chimiques sur les côtes africaines. Le Rwanda a accepté d’accueillir un nombre illimité des réfugiés migrants. Ces migrants chassés de la Grande Bretagne, une fois arrivés au Rwanda, ne peuvent plus être accueillis sur le sol britannique. L’on sait que pour Londres, Paul Kagame est un allié sûr et fidèle qui exécute au-delà de ce qu’on lui demande et, donc, qu’on doit impérativement soutenir, contre vents et marées, mais Kagame n’est pas l’alpha et l’oméga de l’univers.

 

Pour rappel, après une longue bataille judiciaire, la Haute Cour de Londres a jugé légal fin 2022 l’accord de coopération migratoire signé entre le Rwanda et le Royaume-Uni pour l’accueil des migrants illégaux voulant s’établir au Royaume-Uni. Kigali acceptait le deal en contrepartie d’une rondelette somme de 160 millions d’euros lui versés par Londres.

 

Là où le bât blesse, c’est qu’il ne s’agit pas de n’importe quel pays mais du Rwanda. Le Rwanda, un pays de 26 mille kilomètres carrés et une population de 12 millions d’habitants, avec un taux de croissance démographique et une des densités les plus élevées de la planète (340 habitants/km2) et une géographie défavorisée par des catastrophes naturelles causées par des érosions dues aux montagnes.

 

Bien plus, le régime rwandais traîne avec lui l’épineux dossier des populations Hutu qui vivent en errance à travers le monde notamment en RDC et à qui Kigali refuse le droit de jouir de la terre de leurs ancêtres. Pire encore, le régime Kagame qui crie haut et fort qu’il a de la compassion fraternelle pour les populations tutsi qui seraient menacées en RDC, raison de la déstabilisation de la RDC à travers de nombreuses rébellions montées par son régime, est incapable de leur trouver de la place sur le sol rwandais.

 

Le prétexte d’agresser la RDC pour donner de la place aux réfugiés tutsi congolais installés au Rwanda est battu en brèche. Le silence, mieux l’impuissance du HCR étonne.

 

Nicaise Kibel’Bel Oka

 

Source : lescoulissesrdc

 

 

 

 

Vous pourriez être intéressé(e)

FPR Inkotanyi : 1994-2024, trente ans au pouvoir. Quel bilan ?
A la Une
0 partages765 vues
A la Une
0 partages765 vues

FPR Inkotanyi : 1994-2024, trente ans au pouvoir. Quel bilan ?

Vestine Mukanoheri - 11 avril 2024

Il y a trois décennies, le FPR INKOTANYI a conquis le pouvoir par des armes au Rwanda, à l’issue d’une violence indescriptible et un chaos sans précédent,…

Rwanda. 30ème commémoration du «Génocide»: La Vérité sacrifiée sur l’autel du mensonge!
A la Une
0 partages225 vues
A la Une
0 partages225 vues

Rwanda. 30ème commémoration du «Génocide»: La Vérité sacrifiée sur l’autel du mensonge!

Tharcisse Semana et Amiel Nkuliza - 11 avril 2024

Nous sommes le 6 avril 2024. Cela fait déjà 30 ans, jour après jour, que le Front patriotique rwandais (FPR), au pouvoir depuis 1994, se dit «sauveur…

Rwanda. Kwibuka30. Le président Macron a-t-il fait un dérapage?
A la Une
0 partages553 vues
A la Une
0 partages553 vues

Rwanda. Kwibuka30. Le président Macron a-t-il fait un dérapage?

Echos d'Afrique - 9 avril 2024

La presse française a publié des déclarations du président Emmanuel Macron comme quoi  « La France aurait pu arrêter le génocide avec ses alliés occidentaux et africains…

Les plus populaires de cette catégorie