RDC-Rwanda. Incroyable guerre d’invasion. La RDF/M23 supplie Kinshasa pour dialoguer

Des bombes larguées sur les populations de la ville de Goma par la RDF. Puis un communiqué laconique qui dit curieusement que « Le M 23 reste attaché à la solution pacifique et est prêt à se retirer de ses positions avancées si un cessez-le-feu formel, surveillé et un mécanisme de vérification crédible sont mis en place ». Toutefois Kigali ne dit pas ce qu’il entend par « formel, surveillé et crédible » ni quelle organisation et/ou personnalité attestera sa crédibilité oubliant qu’il avait rejeté la feuille de route de Luanda.

 

Dans la confusion délibérément entretenue, mêlant M 23 et AFC, Makenga et Nangaa, on ne sait pas qui trompe qui ? La question à laquelle les rebelles du M23 et leur parrain Kigali devraient répondre est celle-ci : « Dialoguer pour quel objectif ? » Pas pour les doléances légitimes.

 

Des rebelles qui se trouvent à la porte de la ville de Goma supplient le pouvoir qu’ils combattent de dialoguer. Des rebelles qui gèrent déjà des entités de Masisi et Rutshuru refusent de prendre la capitale Goma. Incroyable. Les informations qui proviennent de l’enfer révèlent que même Lucifer est surpris de cette demande faite avec piété.

 

Des personnes qui se déclarent être des Congolais choisissent de bombarder les citoyens qu’ils veulent libérer le jour du match où toute la nation est unie et soudée derrière les Léopards. On aura tout vu. Ont-ils compris le sens du brassard noir porté par les Léopards ?

 

Ruzangiza Makenga fut colonel dans les FARDC en 2012. De lui-même et sans qu’il ne soit chassé des FARDC, il a déserté l’armée depuis le Sud-Kivu et a rejoint Bosco Ntaganda pour faire la guerre à sa propre armée et à son pays. Refusant de devenir général des FARDC, il s’est autoproclamé général dans son maquis. Douze ans après, l’on peut lui poser la question : « Qu’est-ce qui a changé pour exiger un dialogue ? Après avoir combattu la RDC, fait tuer des populations et forcé certaines à l’errance dans des camps des déplacés, il sera général dans quelle armée et de quel pays ? »

 

Le président Félix Tshisekedi a affirmé la main sur le cœur devant les chefs des missions diplomatiques accrédités à Kinshasa qu’il n’y aura pas dialogue avec les terroristes du M23. Il y a un autre, Nangaa Corneille qui a sillonné le monde injuriant le Chef de l’État Félix Tshisekedi, lui aussi veut le dialogue avec Kinshasa. Et après, il sera sous la gestion de la personne qu’il a salie ? Ce monde merveilleux est plein de surprises.

 

Mathias Ikem

 

Source : lescoulissesrdc.info

 

 

 

Vous pourriez être intéressé(e)

FPR Inkotanyi : 1994-2024, trente ans au pouvoir. Quel bilan ?
A la Une
0 partages748 vues
A la Une
0 partages748 vues

FPR Inkotanyi : 1994-2024, trente ans au pouvoir. Quel bilan ?

Vestine Mukanoheri - 11 avril 2024

Il y a trois décennies, le FPR INKOTANYI a conquis le pouvoir par des armes au Rwanda, à l’issue d’une violence indescriptible et un chaos sans précédent,…

Rwanda. 30ème commémoration du «Génocide»: La Vérité sacrifiée sur l’autel du mensonge!
A la Une
0 partages217 vues
A la Une
0 partages217 vues

Rwanda. 30ème commémoration du «Génocide»: La Vérité sacrifiée sur l’autel du mensonge!

Tharcisse Semana et Amiel Nkuliza - 11 avril 2024

Nous sommes le 6 avril 2024. Cela fait déjà 30 ans, jour après jour, que le Front patriotique rwandais (FPR), au pouvoir depuis 1994, se dit «sauveur…

Rwanda. Kwibuka30. Le président Macron a-t-il fait un dérapage?
A la Une
0 partages544 vues
A la Une
0 partages544 vues

Rwanda. Kwibuka30. Le président Macron a-t-il fait un dérapage?

Echos d'Afrique - 9 avril 2024

La presse française a publié des déclarations du président Emmanuel Macron comme quoi  « La France aurait pu arrêter le génocide avec ses alliés occidentaux et africains…

Les plus populaires de cette catégorie