Rwanda. Victoire Ingabire dans le collimateur d’Ange Kagame et de sa clique

Le 21 mars 2020, Victoire Umuhoza a reçu dans sa résidence Aimable Karasira, professeur d’université et youtubeur dans ses moments libres. Il poste des vidéos analysant les phénomènes de société et est très suivi.

 

Un geste de se laver les mains

 

Avant d’accorder une interview à Karasira, Victoire Ingabire s’est lavée les mains au savon, suivant en cela l’exemple du président Paul Kagame, qui dans une vidéo, avait invité les Rwandais à se protéger contre le corona virus en se lavant régulièrement les mains.

 

Le journaliste a filmé cette séquence avant que lui-même ne se lave les mains. L’interview a porté sur un seul sujet : le corona virus et ses conséquences dans un pays comme le Rwanda en général et dans la ville de Kigali en particulier. Karasira a tenu à préciser qu’il ne fait pas de la politique, qu’il n’appartient pas au parti DALFA (Development For All) de Victoire ni au FPR de Paul Kagame. Il a invité Victoire Ingabire à ne se limiter que sur ce seul sujet dans ses déclarations.



Au cours de l’interview, Victoire Ingabire s’est appesantie sur les dégâts du corona virus sur l’économie rwandaise. Elle a notamment plaidé en faveur de petits indépendants (salons de coiffure, taxis-motos et voitures, réparateurs de toutes sortes, vendeurs aux marchés,…) qui ont vu leurs activités fermées alors qu’elles leur permettaient de gagner leur pain quotidien. Elle a suggéré que l’Etat leur vienne en aide.

 

De fait, les mesures de confinement décrétées par le Rwanda sont extrêmes car elles vont jusqu’à la fermeture de toutes les frontières, ce qui va peser grandement sur les approvisionnements des biens de première nécessité qui provenaient des pays limitrophes. Pendant ce temps, les autorités demandent aux commerçants de ne pas monter les prix et ont même décrété le rationnement.

 

Une équipe de choc

 

Au lieu de critiquer cette proposition de Victoire Ingabire, Ange Kagame et son équipe, sur Twitter, ont déclenché une action de dénigrement de l’opposition politique, en s’attardant sur le geste de se laver les mains posé par Victoire Ingabire. Les attaques sont virulentes et certains proposent que Victoire Ingabire soit conduite à l’hôpital psychiatrique pour être examinée.

 

Parmi les membres éminents de l’équipe figurent non seulement Ange Kagame mais également une autre figure de proue de l’entourage du président, une certaine Yolande Makolo, ex-directrice chargée de la communication du président Kagame, Lucy Mbabazi, une autre femme qui compte dans le système Kagame ou Edwin Mukiza, un avocat et conseiller juridique des cabinets ministériels.

 

Tel père telle fille ?

 

Depuis son arrivée au Rwanda en janvier 2010 pour se présenter aux élections présidentielles, Victoire Ingabire a été désignée comme la personne à abattre par tous les moyens. Cela n’a pas tardé et dans ses discours officiels, le président Kagame l’a attaquée verbalement en la qualifiant notamment de hooligan et en prédisant son emprisonnement. Cela n’a pas tardé et Victoire fut conduite en prison la même année. Les recours furent vains et en 2013, la Cour suprême la condamna à 15 ans de prison entre autres pour ‘‘conspiration contre les autorités par le terrorisme et la guerre’’. Elle en est sortie après huit ans par grâce présidentielle. Dernièrement, elle a fondé un parti politique : DALFA (Development For All) mais ses ennuis sont loin de prendre fin car le président dans une de ses colères légendaires, a menacé de la faire remettre en prison.

 

Que Ange Kagame se joigne à son père dans des actions de harcèlement des opposants politiques, c’est inquiétant. Jeune, bardée de diplômes des universités américaines, il est à se demander ce qu’elle a appris de ce pays ayant vu naître la démocratie moderne. Comment ne peut-elle pas comprendre et mesurer l’importance d’une opposition politique dans un pays pour la promotion d’une vraie démocratie et un véritable respect des droits de l’Homme ?

 

Mais les dés sont pipés et donc cela ne peut en être autrement. Le mari d’Ange Kagame, Bertrand Ndengeyingoma n’est-il pas cité dans les « Panama Papers », une enquête dans laquelle la presse mondiale a dénoncé les propriétaires des comptes bancaires cachés dans des paradis fiscaux! Le couple roule donc sur l’or. Il a des millions de dollars qui dorment sur des comptes notamment au Panama. Ange Kagame a intérêt à ce qu’il n’y ait pas de changements politiques au Rwanda au risque de perdre sa fortune colossale provenant des impôts de Rwandais. Si Ange Kagame s’active pour faire taire toute voix discordante à la politique de son  président de père, c’est parce qu’elle sait que si celui-ci n’est plus au pouvoir, le château va s’écrouler. Et ce sera la fin des haricots !

 

Jean-Charles Murego
23/03/2020

 

 

 

Vous pourriez être intéressé(e)

Rwanda-Mapping Report : le régime du FPR/APR dévoile sa stratégie de défense
A la Une
0 partages2124 vues
A la Une
0 partages2124 vues

Rwanda-Mapping Report : le régime du FPR/APR dévoile sa stratégie de défense

Emmanuel Neretse - 26 novembre 2020

Le rapport produit par les experts des Nations Unies sur les crimes au Zaïre et en RDC entre 1993 et 2003 fut publié en 2010 sous l'appellation…

L’autocrate a-t-il vraiment des leçons de démocratie à donner ?
A la Une
0 partages323 vues
A la Une
0 partages323 vues

L’autocrate a-t-il vraiment des leçons de démocratie à donner ?

Mohamed Qayaad - 22 novembre 2020

« Ici, les prêches sont contrôlés par l’État. La France serait bien inspirée de nous imiter » dixit l'impitoyable prédateur IOG (paru dans Jeune Afrique no 3095).…

Le MoDeL n’est ni au Canada ni à Bruxelles ni en Turquie mais présent à Djibouti !
A la Une
0 partages414 vues
A la Une
0 partages414 vues

Le MoDeL n’est ni au Canada ni à Bruxelles ni en Turquie mais présent à Djibouti !

Kadar Abdi Ibrahim - 20 novembre 2020

Suite à l’interview du Président de la République de Djibouti, Ismael Omar Guelleh, dans le journal Jeune Afrique, le secrétaire général du MoDeL et défenseur des droits…

Les plus populaires de cette catégorie