Félix Tshisekedi, le Rwanda et le dernier rapport de l’ONU

Le dernier rapport des Nations Unies situe la présence des Forces de défense rwandaises (RDF) sur le territoire congolais entre fin 2019 et octobre 2020. De mon point de vue, cette information n’est pas totalement exacte. En effet, nous avons révélé la présence des troupes rwandaises dans le Grand-Kivu dès le mois de juin 2019, soit 5 mois après l’arrivée de Félix Tshisekedi au pouvoir. À l’époque, des sources rwandaises nous avaient alertés sur l’entrée de deux bataillons des forces spéciales rwandaises sur le sol congolais au moment même où Paul Kagame débarquait à Kinshasa à l’occasion des obsèques d’Étienne Tshisekedi. Les mêmes sources nous avaient également donné des détails sur le positionnement de ces éléments rwandais ainsi que les noms des officiers des FARDC qui étaient en intelligence avec ceux-ci. L’un des noms cités était Innocent Gahizi, un haut gradé des FARDC très proche du Rwanda. Une source rwandaise nous confirmera par la suite que ce monsieur est Rwandais. Pour la petite histoire, le général Innocent Gahizi fait partie des officiers des FARDC qui ont été promus par Félix Tshisekedi, il y a quelques mois. Il a été nommé chef d’état-major de la troisième zone de défense couvrant l’ancienne Province orientale et le Kivu.

 

Même si, à l’époque, nous savions que Félix Tshisekedi s’était rapproché de Paul Kagame pour des raisons faciles à comprendre, nous nous demandions tout de même s’il était vraiment au courant de l’entrée des RDF sur le territoire congolais. Mais après avoir parlé à des gens à la DEMIAP (les renseignements militaires), nous avons compris que Kinshasa savait ce qui se passait. Dépité, un officier avait même lâché : « Mais makambu oyo eko sila mokoli nini ? » soulignant que « la situation est pire qu’avant… ».

 

Depuis, je n’ai cessé d’attirer l’attention des Congolais sur la présence d’éléments rwandais sur le territoire congolais, avec la complicité de Félix Tshiskekedi. Mais comment se faire comprendre dans un pays où les gens ont été conditionnés à n’accorder de l’importance qu’aux informations provenant des journalistes et des chaînes d’Occident ? Et pourtant ebele batunaka biso ba informations sur mboka Congo…

 

Depuis la publication du rapport de l’ONU, le pouvoir congolais a-t-il réagi ? NON. Même pas un communiqué dans lequel on fait semblant de s’indigner. RIEN. On continue à distraire les gens avec cette histoire d’Union sacrée alors qu’une partie du pays et des millions de nos compatriotes vivent le martyr au Kivu. Et que dire de la complicité de Félix Tshisekedi dans les opérations clandestines des RDF sur le sol congolai ?

 

Les experts de l’ONU soulignent que le gouvernement congolais n’a pas répondu à leur demande au moment de rédiger leur rapport. À chacun de tirer les leçons qui s’imposent. Awa eza Joseph Kabila te, mais son successeur.

 

À bon entendeur…

 

Patrick Mbeko

 

Source : Facebook

 

 

 

Vous pourriez être intéressé(e)

La négation ou la minimisation du meurtre en masse de Hutus doit être punie
A la Une
0 partages133 vues
A la Une
0 partages133 vues

La négation ou la minimisation du meurtre en masse de Hutus doit être punie

Joan Carrero - 16 janvier 2022

Le jeudi 25 avril 2019, un nouvel article de loi a été approuvé en Belgique punissant « quiconque nie, minimise grossièrement, tente de justifier ou approuve certains faits…

Les FDU-Inkingi condamnent les conditions inhumaines et dégradantes de détention du journaliste  NIYONSENGA Dieudonné, alias CYUMA Hassan, au Rwanda.
A la Une
0 partages277 vues
A la Une
0 partages277 vues

Les FDU-Inkingi condamnent les conditions inhumaines et dégradantes de détention du journaliste NIYONSENGA Dieudonné, alias CYUMA Hassan, au Rwanda.

Pierre-Célestin Rwalinda - 13 janvier 2022

Le parti FDU-Inkingi dénonce et condamne fermement les terribles conditions de détention imposées au journaliste indépendant NIYONSENGA Dieudonné, alias Cyuma Hassan.   C'est avec amertume et indignation…

Requête très éloquente de l’avocat  des acquittés et libérés rwandais du TPIR au Premier ministre du Niger
A la Une
0 partages454 vues
A la Une
0 partages454 vues

Requête très éloquente de l’avocat des acquittés et libérés rwandais du TPIR au Premier ministre du Niger

Kadiaditou Hamadou - 31 décembre 2021

Niamey, le 29 Décembre 2021   A Monsieur le Premier Ministre  Chef du gouvernement   Objet         Recours    hiérarchique     contre  l'arrêté  N°001258 MI/D/DGPN/DS en date du 27 Décembre…

Les plus populaires de cette catégorie