Rwanda-Est de la RDC. Le choix du moment pour Paul Kagame de ressusciter le M23

Introduction

 

Dans la nuit du 07 au 08 novembre 2021, des troupes lourdement armées ont envahi et investi les collines de Tchanzu et de Runyoni en territoire de Rutshuru, province du Nord Kivu. Ces collines, situées à la frontière des trois pays, RDC, Ouganda, Rwanda, étaient densément peuplées mais aussi deux positions militaires des FARDC y étaient localisées. Fuyant les assaillants et pour sauver leur vie, plus de 10 000 civils démunis et la plupart vulnérables (femmes, enfants, vieilles personnes) ont franchi la frontière et se sont retrouvés en Ouganda car les assaillants venaient du Rwanda pourtant plus proche, et les FARDC, qui essayaient de les contenir étaient naturellement côté RDC. Donc en toute logique, si l’attaque serait venue d’Ouganda, la population qui fuyait  les balles et les obus des assaillants, se serait réfugié au Rwanda.

 

L’on se rappellera qu’après avoir conquis et occupé brièvement la capitale du Nord Kivu, Goma, ce groupe créé et soutenu par Paul Kagame, sur pression de ses créateurs, s’était auto-dissout et ses éléments repliés en Ouganda et au Rwanda. Contrairement aux éléments du M23, cadres politiques comme commandants militaires, qui furent accueillis en Ouganda où ils sont consignés dans des endroits bien connus et sous contrôle, ceux repliés au Rwanda (les plus nombreux et exclusivement tutsi), ont bénéficié d’un autre traitement et statut. Les commandants militaires vivent dans des villas cossues en ville (Kigali, Ruhengeri-Musanze, Gisenyi-Rubavu) et sont considérés comme des VIP et traités comme tels mais sont inaccessibles à la presse, tandis que les combattants sont mêlés aux troupes de l’armée régulière qui leur a même cédé quelques casernes militaires de la garnison autour du parc des Volcans. Et c’est de là qu’ils restent en stand-by comme militaires de l’Armée rwandaise pour mener des actions au claquement du doigt de Paul Kagame pour répondre à un impératif du moment qui lui est seul connu. Et une fois dans le parc et franchissant la frontière avec la RDC, ils redeviennent des M23, ni vu ni connu!

 

L’attaque de Tchanzu et Runyoni du 07 au 08 novembre 2021 entre dans cette logique.

 

Comment Paul Kagame réussit-il chaque fois de tels coups et sans en être inquiété?

 

Depuis sa conquête militaire du Rwanda en 1994, Paul Kagame est bien conseillé par les puissants lobbies qui dirigent le monde et qui l’avaient repéré pour l’installer au pouvoir au Rwanda et par ricochet en Afrique centrale et de l’Est.

 

– En effet ces lobbies lui assurent l’impunité pour ses actes ou violations qui pourraient lui valoir de lourdes sanctions.

 

– Les mêmes lobbies veillent à ce que ses crimes ne soient jamais dénoncés dans les grands médias internationaux appartenant ou contrôlés par ces mêmes lobbies,

 

– Et ces lobbies lui montrent comment s’en sortir chaque fois qu’il est en mauvaise posture, politiquement ou diplomatiquement. Dans ce sens, ils lui indiquent des actions à poser pour faire diversion et lui signalent le bon moment.

 

La situation de ce début novembre 2021 : un moment propice à Paul Kagame pour poser des actions de diversion

 

– Le président de la RDC, Félix Tshisekedi, est actuellement président en exercice de l’Union Africaine jusqu’en février 2022. Et à ce titre, il entend apparaître comme un chef d’état attaché à l’unité africaine et comme médiateur dans les conflits. Ce n’est donc pas le moment pour lui de protester même si son propre pays est agressé ou régulièrement humilié par l’un de ses voisins.

 

– Les puissants lobbies qui ont créé et soutiennent Paul Kagame sont les mêmes qui ont posé des conditions au même Félix Tshisekedi pour qu’il soit accepté comme président de la RDC même s’il n’en était pas élu. Ils lui rappellent donc que parmi ces conditions, il a accepté de faire profil bas face à Paul Kagame et de ne jamais protester contre son occupation de l’Est de la RDC directement (par ses ’’Special Forces’’) ou par des groupes armés interposés.

 

– Le renouvellement du mandat de la MONUSCO, en débat au Conseil de Sécurité de l’ONU, et quel qu’en soit l’issu, son réaménagement et redéploiement sont déjà actés. C’est donc le bon moment pour mener une action militaire qui échapperait à ces témoins gênants.

 

– Paul Kagame a vendu ses soldats comme mercenaires au  Mozambique et ce faisant, il a donc neutralisé la SADC qui ne peut se mettre d’accord pour le condamner en cas d’agression d’un pays membre. Idem pour la Communauté Economique des Etats de l’Afrique Centrale (CEEAC) et la Conférence Internationale sur la Région des Grands Lacs (CIRGL) à cause des mêmes mercenaires vendus à Touadera en Centrafrique à l’exemple des Russes les seuls dont on parle. Et pour cause !: ce sont les médias des lobbies pro-Kagame qui parlent de ces “méchants mercenaires russes” qui opèrent pourtant côte à côte avec  les “bons et gentils soldats de Kagame” !

 

– En ce dernier trimestre de l’année 2021, l’opinion mondiale en ce qui regarde l’Afrique, est absorbée par la guerre en Ethiopie. Donc les autres actions ailleurs peuvent facilement passer inaperçues. C’est donc le bon moment pour les agents des puissants lobbies comme Kagame, de s’adonner à leur jeu de déstabilisation des voisins désignés par ces lobbies.

 

En conclusion

 

Il est donc clair que la résurrection du M23 par Paul Kagame est une nouvelle astuce que viennent de lui souffler ses puissants et bons conseillers que sont les puissants lobbies qui contrôlent les milieux des décideurs et faiseurs d’opinions que c’est le bon moment pour lâcher un lièvre afin de faire diversion. Car leur constat était alarmant vus les dossiers gênants qui s’entassent et que même ces lobbies ont de la peine à dissimuler et à justifier. Il y a l’affaire Paul Rusesabagina, que Kagame devrait solder sinon faire oublier. Ensuite il y eu ces exécutions extrajudiciaires (Rushaki à Byumba 14/10-Cyanzarwea Gisenyi 03/11), ces arrestations massives des journalistes et opposants en octobre 2021 au moment même où se tenait une réunion des ministres de l’Union Européenne et de l’Union Africaine.

 

Même si comme d’habitude l’Union Européenne n’a pas osé en dire et mot, mais sa crédibilité et sa cohérence en ont pris un coup surtout que ces crimes se sont commis en leur présence. Il fallait donc que Kagame cherche, sur conseil de ses lobbies, comment détourner l’attention même au prix du sang des centaines de Congolais qui, aux yeux de Kagame et de ses lobbies, ne vaut pas grand-chose. La réplique sous la main fut donc la relance, même éphémère, du M23, pour enfumer l’opinion, même si au passage, il faudrait faire des dizaines de morts, des milliers de déplacés et réfugies congolais.

 

C’est triste!

 

Emmanuel Neretse

 

 

 

Vous pourriez être intéressé(e)

Les forces armées combinées de la RDC et de l’Ouganda à l’assaut des Islamistes ADF
A la Une
0 partages104 vues
A la Une
0 partages104 vues

Les forces armées combinées de la RDC et de l’Ouganda à l’assaut des Islamistes ADF

Nicaise Kibel'bel Oka - 6 décembre 2021

Mutualisation forces. FARDC-UPDF à l’assaut des ADF/MTM   Mardi 30 novembre 2021, les Forces armées ougandaises (Uganda People Defence Force – UPDF) mutualisaient avec les Forces armées…

Rwanda. Le « bas-peuple » pleure leur icône
A la Une
0 partages176 vues
A la Une
0 partages176 vues

Rwanda. Le « bas-peuple » pleure leur icône

Tharcisse Semana - 5 décembre 2021

D’un cœur meurtri, en deuil éternel et dans l’impasse sans fin, le peuple rwandais est plongé dans l’incertitude. Aujourd’hui il pleure leur icône, du nom de Niyonsenga Dieudonné,…

Deuxième semaine du procès Claude Muhayimana en France. La partialité du président de la cour d’Assisses est flagrante
A la Une
0 partages416 vues
A la Une
0 partages416 vues

Deuxième semaine du procès Claude Muhayimana en France. La partialité du président de la cour d’Assisses est flagrante

Emmanuel Neretse - 4 décembre 2021

Les audiences de la deuxième semaine du procès, soit du lundi 29 novembre au vendredi 03 décembre 2021, furent consacrées à entendre les dépositions des témoins à…

Les plus populaires de cette catégorie