La photo de l’année : le président Kagame serait-il en train de se soigner de la dépression ?

Tout au long de cette année 2021, des bruits ont couru selon lesquelles le président Paul Kagame, qui apparaît de moins en moins en public dans son pays, serait atteint d’une maladie qui lui empêche de se concentrer pendant des heures. Des uns ont évoqué une tumeur au cerveau qui aurait été opéré dans des hôpitaux américains. Bref son état de santé mentale a été objet de commentaires allant dans tous les sens, des uns allant jusqu’à affirmer qu’il serait mort et que c’est son sosie qui est présenté en public.

 

En présentant ses vœux de Noël, le président a mis une photo en train de jouer avec avec ses chiens. Des uns y vu une explication des rumeurs ci-haut et ont fait une relation entre les animaux de compagnie et le traitement d’une dépression mentale.

 

Ci-après des extraits d’articles sur ce phénomène:

 

Selon Soirmag:

 

« Les chiens jouent un rôle positif dans la vie des gens qui souffrent de problèmes de santé physique ou mentale, nous dit le Dr Francesco Bernardini. La raison principale de cet effet bénéfique tient à l’amour inconditionnel que le chien, qui ne demande rien en retour, voue à ses maîtres. Pour les personnes qui se sentent isolées, les animaux constituent aussi de merveilleux compagnons, qui pardonnent facilement les sautes d’humeur. »

 

Les chiens aident les personnes à se maintenir actives. Il faut les nourrir, les soigner, les emmener en promenade, leur parler. Tout cela est très motivant. Les balades font du bien aux chiens et à leurs maîtres : le contact avec la nature, l’exercice physique, le grand air… sont des éléments positifs et revigorants.

 

« Les personnes qui souffrent de problèmes de santé mentale, plus particulièrement les dépressifs, ne parviennent généralement plus à structurer leurs journées. La présence d’un chien ou d’un chat, dont on a la responsabilité, qu’il faut nourrir et sortir plusieurs fois par jour, à des heures régulières, les aide à structurer leur emploi du temps », nous explique le Dr Bernardini.

 

Plusieurs études ont démontré que la présence d’un animal réduisait le facteur stress chez les humains. Ceux qui possèdent un animal de compagnie présentent un niveau d’anxiété et même de tension artérielle nettement moins élevé.

 

Les animaux, souvent drôles et affectueux à la fois, participent de manière générale au maintien de notre bonne humeur.

 

Le chien que l’on promène constitue une source de relations sociales : des liens s’établissent grâce à lui. Les promeneurs s’extasient sur la petite boule de poils qui déferle à leurs pieds et la conversation s’engage aussitôt… « C’est une très belle occasion pour les personnes dépressives qui ont besoin de renouer des contacts », observe le psychiatre.

 

Selon Paris Match

 

« Selon une étude publiée dans le Journal of Psychiatric Research, adopter un animal de compagnie pourrait soulager les personnes souffrant de dépression grave. Car si les antidépresseurs ou autres psychothérapies peuvent parfois s’avérer inefficaces, les animaux de compagnie – et particulièrement les chiens – pourraient redonner espoir à certains.

 

En étudiant le comportement de 80 participants atteints de dépression connue sous le nom de « trouble dépressif majeur résistant aux traitements », deux chercheurs portugais ont découvert que le fait d’adopter un animal de compagnie « renforçait » les effets des antidépresseurs pour une minorité significative des participants ».

 

Ghislain Mikeno

 


 

Vous pourriez être intéressé(e)

La négation ou la minimisation du meurtre en masse de Hutus doit être punie
A la Une
0 partages154 vues
A la Une
0 partages154 vues

La négation ou la minimisation du meurtre en masse de Hutus doit être punie

Joan Carrero - 16 janvier 2022

Le jeudi 25 avril 2019, un nouvel article de loi a été approuvé en Belgique punissant « quiconque nie, minimise grossièrement, tente de justifier ou approuve certains faits…

Les FDU-Inkingi condamnent les conditions inhumaines et dégradantes de détention du journaliste  NIYONSENGA Dieudonné, alias CYUMA Hassan, au Rwanda.
A la Une
0 partages280 vues
A la Une
0 partages280 vues

Les FDU-Inkingi condamnent les conditions inhumaines et dégradantes de détention du journaliste NIYONSENGA Dieudonné, alias CYUMA Hassan, au Rwanda.

Pierre-Célestin Rwalinda - 13 janvier 2022

Le parti FDU-Inkingi dénonce et condamne fermement les terribles conditions de détention imposées au journaliste indépendant NIYONSENGA Dieudonné, alias Cyuma Hassan.   C'est avec amertume et indignation…

Requête très éloquente de l’avocat  des acquittés et libérés rwandais du TPIR au Premier ministre du Niger
A la Une
0 partages460 vues
A la Une
0 partages460 vues

Requête très éloquente de l’avocat des acquittés et libérés rwandais du TPIR au Premier ministre du Niger

Kadiaditou Hamadou - 31 décembre 2021

Niamey, le 29 Décembre 2021   A Monsieur le Premier Ministre  Chef du gouvernement   Objet         Recours    hiérarchique     contre  l'arrêté  N°001258 MI/D/DGPN/DS en date du 27 Décembre…

Les plus populaires de cette catégorie