Les Lionnes en or

Une lionne du Cameroun

Football féminin. L’équipe nationale de football féminin du Cameroun a battu celle du Ghana samedi en finale des Jeux africains à Maputo, 1-0. 

En public et face aux caméras, Enow Ngachu maniait habilement la langue de bois. Mais en privé, le sélectionneur de l’équipe nationale de football féminin du Cameroun le disait à ceux qui voulaient l’entendre : « Nous sommes venus prendre l’or, ne vous inquiétez-pas. »
Samedi au Stade National de Zimpéto dans la banlieue de Maputo au Mozambique, ce qu’il prédisait s’est réalisé : les Lionnes ont remporté le trophée de football de la 10ème édition des Jeux africains de Maputo en battant le Ghana, 1-0. Le but libérateur du Cameroun a été inscrit à la 55ème minute par Madeleine Ngono Mani, qui reprenait d’un joli coup de tête un centre de Gabrielle Aboudi Onguene.
Le maigre public camerounais venu assister à cette finale très peu courue, comme c’était le cas depuis le début de cette compétition, a envahi le stade pour célébrer ce grand moment. Le clou a été le moment où la capitaine des Lionnes, la calme, mais efficace Françoise Bella a soulevé le trophée, accompagnée par ses coéquipières, fières d’accrocher leurs médailles d’or au cou.
Pour leur deuxième participation aux Jeux africains, après celle de 2003 à Alger  où elles avaient remporté le bronze, les Lionnes ont eu un parcours pour le moins remarquable à Maputo. Elles remportent ainsi la médaille d’or sans la moindre défaite, sans le moindre but encaissé en quatre matchs. Elles ont, en revanche, marqué 7 buts. Si la gardienne, Annette Flore Ngo Ndom, n’a pas été particulièrement sollicitée au cours de la compétition, elle a bénéficié d’une solide défense emmenée par Isis Sockeng et Christine Manie, dans l’axe. « C’est une très grande fierté. Ça fait toujours plaisir de ne pas prendre de buts dans une compétition. Ce n’est pas une victoire personnelle, mais c’est tout le groupe, qui a bien défendu pour qu’on n’encaisse pas de buts », confie, modestement, Christine Manie.
Après cette médaille d’or, les Lionnes vont avoir très peu de répit, parce qu’elles rencontreront le Nigeria dans les prochains jours à Yaoundé, pour l’ultime match des éliminatoires des Jeux olympiques Londres 2012. Au match aller, elles se sont fait battre au Nigeria, 2-1. Pour l’instant, les joueuses et leur entraîneur préfèrent encore savourer leur médaille d’or.
Jean-Bruno Tagne 
à Maputo 

 

Vous pourriez être intéressé(e)

« Rwanda, la vérité sur l’Opération Turquoise » : un livre qui pose de bonnes questions sur la tragédie rwandaise
A la Une
0 partages14 vues
A la Une
0 partages14 vues

« Rwanda, la vérité sur l’Opération Turquoise » : un livre qui pose de bonnes questions sur la tragédie rwandaise

Charles Onana - 21 novembre 2019

Ce texte est tiré de la conclusion du livre de Charles Onana, Rwanda, la vérité sur l’Opération Turquoise, Paris, Editions l’Artilleur 2019, pp. 621-626. Le titre de…

Analyse de la thèse de doctorat de Jean Damascène Bizimana, secrétaire exécutif du CNLG
A la Une
0 partages102 vues
A la Une
0 partages102 vues

Analyse de la thèse de doctorat de Jean Damascène Bizimana, secrétaire exécutif du CNLG

Laurien Uwizeyimana - 16 novembre 2019

Monsieur BIZIMANA Jean Damascène est connu pour ses propos extrémistes, outranciers, voire racistes, sur la société rwandaise. Pourrait-on dès lors lire les prémisses de tels débordements dans…

Vient de paraître : « Face aux coups de l’adversité. Une autobiographie », un livre du prof. Dr Stanislas Bucyalimwe Mararo
A la Une
0 partages66 vues
A la Une
0 partages66 vues

Vient de paraître : « Face aux coups de l’adversité. Une autobiographie », un livre du prof. Dr Stanislas Bucyalimwe Mararo

Echos d'Afrique - 15 novembre 2019

Stanislas Bucyalimwe Mararo alias Mbarimo Mbazi (Bilingos pour les intimes) : l’homme, un destin. De Kibabi à Anvers, en passant par Rugari, Buhimba, Murhesa, Kinshasa, Lubumbashi, Bukavu, Buffalo, Bloomington, Bukavu, New…

Les plus populaires de cette catégorie